Salon de Genève 2009

Salon de Genève 2009


du 5 mars au 15 mars 2009 Flux RSS Salon de Genève 2009

JAGUAR XK-R

Vincent Desmonts le 05/03/2009

La Jaguar XK-R bénéficie d'un restylage et reçoit enfin un moteur inédit. La puissance bondit à 510 chevaux, et les performances aussi.

Voir plus de photos

À leur lancement début 2006, les coupés et cabriolets Jaguar XK furent unanimement salués pour leurs qualités routières, mais l'absence de neuf du côté des motorisations – reprises intégralement des Jaguar XK de la génération précédente – en avaient fait tousser certains. Jaguar l'a bien compris : la marque a remis ses XK sur le métier. Nouveau look, nouveaux moteurs V8, intérieur revu, les Jaguar XK cru 2009 bénéficient d'une profonde mise à jour. De quoi repartir sur de bonnes bases, quelques mois après la cession de Jaguar par le groupe Ford au conglomérat indien Tata.

La firme au félin veut croire en son avenir, malgré la crise et la malédiction qui touche l'industrie automobile britannique, ballotée de plans sociaux en dépôts de bilan depuis les années 70. Ultime joyau de la couronne avec Aston Martin, Land Rover et Rolls-Royce, Jaguar se projette dans l'avenir. Le nouveau Jaguar XK-R et ses 510 chevaux incarnent cette ambition. Oui, vous avez bien lu : 510 chevaux, soit autant qu'une Ferrari 430 Scuderia, trois de plus qu'une BMW M6 ou encore... trente de mieux qu'une Porsche 911 Turbo ! Avec une telle cavalerie, la Jaguar XK-R change de registre et commence à tutoyer certaines supercars.

Les 510 chevaux de la Jaguar XK-R ont un nom de code : AJ-V8 Gen III. Celui d'une toute nouvelle génération de V8 Jaguar, qui ne partagent quasiment aucune pièce avec leurs prédécesseurs. Bloc et culasses en aluminium, bielles en acier forgé, nouveau compresseur volumétrique, deux échangeurs air/eau, injection directe à 150 bars, distribution variable sur les quatre arbres à cames : ce n'est plus un moteur, c'est la techno parade ! Pas étonnant que la Jaguar XK-R affiche 102 chevaux par litre de cylindrée, et un couple « costaud » de 625 Nm disponible entre 2 500 et 5 500 tr/min. La vitesse maxi ? Limitée électroniquement à 250 km/h. Les accélérations ? Plus que suffisantes : le 0 à 100 km/h est effectué en 4,8 secondes. Cerise sur le gâteau, malgré le copieux bond en puissance (de 420 à 510 ch), les consommations de la Jaguar XK-R restent stables, voire en légère baisse. De son côté, le châssis troque la suspension pilotée Cats contre l'amortissement variable en continu Adaptive Dynamics, gage d'un meilleur compromis confort/efficacité.

Restyler la Jaguar XK était une gageure : comment donner un petit coup de fouet à des lignes faisant l'unanimité sans risquer de les dénaturer. Un vrai défi, que les designers Jaguar ont relevé avec prudence, et les modifications apportées à la ligne du XK sont mineures. Les plus flagrantes concernent le bouclier avant, redessiné et intégrant désormais des prises d'air sur les flancs. Le capot moteur est inédit, tout comme les blocs feux arrière intégrant désormais des diodes LED. La Jaguar XK-R se distingue des plus modestes XK atmosphériques (385 ch) par une calandre chromée. Dans l'habitacle, on notera enfin l'apparition du Jaguar Drive, la molette pilotant la boîte de vitesses automatique à 6 rapports que l'on avait découverte sur la berline XK. Ici aussi, ce bouton en aluminium s'érige hors de la console centrale une fois le moteur démarré. Le grand spectacle !

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Racoon
Racoon a dit le 08-03-2009 à 19:48
Il existe toujours une XK "normale" (avec aussi le nouveau V8, mais en 385 ch) pour ceux qui n'ont pas besoin de 510 chevaux :)
avatar de SKIPPER
SKIPPER a dit le 06-03-2009 à 14:26
A quoi bon disposer de 510 cv aujourd'hui? Voici une version "retravaillée" de la XK qui ne se vendra pas souvent dans notre pays. J'aime Jaguar (je possède une S Type entre autres voitures) et j'aimerais voir cette Marque survivre. Pour celà, il faut produire des voitures en nombre suffisant, donc, réellement en adéquation avec l'attente des clients, même dans cette catégorie.