Salon de Genève 2006

HYUNDAI Genus

Jean-François Destin le 10/03/2006

La Hyundai Genus est un concept car d'importance puisqu'il montre l'expression stylistique des modèles du constructeur pour les trois ans à venir.

Voir la vidéo en HD

En croissance permanente sur le marché européen, Hyundai n'en finit pas de faire ses gammes. Non content d'exposer à Genève (en première européenne) son nouveau Santa Fé, le constructeur coréen y a dévoilé un concept car d'importance puisqu'il montre l'expression stylistique des Hyundai pour les trois ans à venir.

Dessiné par le centre de design Hyundai européen à Russelsheim en Allemagne, la Genus, une des rares surprises du Salon, apparaît comme le croisement subtil d'un break de loisirs et d'un coupé sportif. Long de 4.75m (pour 1.87m de large et 1.57m de haut), il entend, selon Thomas Bürkle, designer en chef, répondre aux nouvelles attentes d'une clientèle de véhicules haut de gamme décalés.

Pour Jean-Claude Debard, Président de Hyundai en France, bon nombre de traits de style de la Genus seront repris aussi par des voitures de gammes inférieures, berline, break mais aussi coupé et cabriolet.

Si photographes et cadreurs ont été attirés et séduits par la silhouette fluide et sportive de la Genus, les spécialistes sont restés perplexes en relevant un air de déjà vu. Les optiques très effilés à la Peugeot et la calandre, ersatz du Single Frame d'Audi ne relèvent pas d'une grande originalité. L'arrière qui pourrait être badgé Ford ou Opel retient cependant davantage l'attention avec une découpe ondoyante du hayon. La lunette arrière, plate et très haute, ne faciliterait pas, si elle devait être maintenue telle quelle en série, la visibilité vers l'arrière.

C'est manifestement vu de profil que la Genus interpelle. La magnifique ligne de toit, l'arrière ramassé et très court et l'arrête reliant les optiques aux feux arrière le distinguent des autres concepts du salon.

Très dépouillé et relativement banal, l'agencement intérieur se veut fonctionnel et modulable à l'arrière où la banquette a cédé sa place à des sièges séparés déplaçables et amovibles. Différentes configurations permettent de dégager un plancher plat pour embarquer des objets encombrants.

Haut perché sur d'énormes roues de 20 pouces, la Genus abrite un 2.2 litres diesel CDRI de 150 chevaux, celui monté sur le nouveau SUV 4X4 Santa Fé. Il en reprend aussi la boite automatique à 5 rapports avec commande séquentielle et la transmission intégrale permanente adaptative. En conduite normale, la puissance est répartie majoritairement sur les roues avant. A la moindre amorce de patinage, le couple est transféré vers l'arrière jusqu'à une répartition égale de 50/50.

Ce concept ne signe pas pour autant l'arrêt de la production de berline haut de gamme classique. Jean-Claude Debard annonce notamment l'arrivée à l'automne 2006 de Zera, un véhicule se situant entre les segments M2 et H et qui inaugurera une nouvelle motorisation diesel performante particulièrement bien adaptée à l'Europe.

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires