Salon de Francfort 2007

Salon de Francfort 2007


du 13 au 23 septembre 2007 Flux RSS Salon de Francfort 2007

NISSAN Mixim

David Lamboley le 25/09/2007

Ce petit concept car très high-tech, qui s'inspire de l'univers des jeux vidéo et d'Internet, est propulsé par des petits moteurs électriques dissimulés dans les roues.

Voir la vidéo en HD

La Mixim est une interprétation futuriste de l'automobile qui veut, une fois n'est pas coutume, séduire les générations à venir, en l'occurrence les adolescents… Masato Inoue, son designer, indique que « le design de Mixim évoque un thème développé à partir d'un large éventail d'animations issues de jeux vidéo japonais. Nous voulions créer une icône pour cette génération numérique… quelque chose d'éloigné des stéréotypes qui ont tendance à attirer leurs parents. »
Au delà de ce discours marketing, ce petit prototype de salon surfe sur la vague high-tech et propose quelques solutions intéressantes, comme les trois places de front disposées en triangle façon McLaren F1. Cette assise peut pivoter à 35° pour un accès aisé et un quatrième siège « de secours » est logé derrière le module des sièges avant. Notons aussi une propulsion cent pour cent électrique à quatre roues motrices. En soulevant les portières en élytre, on accède à un habitacle ultra moderne dominé par une planche de bord formant presque intégralement écran vidéo. Ainsi, le pare-brise, en forme de visière, permet de vivre la « réalité » tandis que la partie inférieure est réservée au monde virtuel grâce aux différents écrans. Outre la vitesse, le kilométrage parcouru, le niveau d'énergie disponible ou d'autres informations de base, cet écran affiche une carte sophistiquée. Ce système, sorte de « super navigation », utilise une caméra dirigée vers l'avant pour offrir au conducteur une image précise et en temps réel de la route à suivre. Le tableau de bord intègre également une représentation virtuelle des roues avant qui donne au conducteur l'impression qu'il pilote une monoplace de compétition !

NISSAN Mixim NISSAN Mixim

Les rétroviseurs classiques ont également disparu. A leur place, deux caméras enregistrent la vue arrière de et l'envoient vers deux écrans situés aux extrémités latérales du tableau de bord. Un conseil, n'oubliez pas de regarder la route à travers le pare-brise en conduisant ! On remarque également un volant multifonction inspiré du monde de la Formule 1, permettant de commander une grande partie des fonctions. La Mixim est propulsée par deux moteurs/générateurs électriques placés sur les deux essieux, ce qui fait d'elle une citadine à quatre roues motrices. Au chapitre alimentation, des batteries compactes lithium-ion permettent une autonomie supérieure aux batteries classiques.

Côté look, la Nissan Mixim est plutôt réussie. Compacte, râblée, elle joue sur le registre du triangle et du losange, avec cette étonnante ligne de caisse en forme de pointe de flèche et ses forts épaulements dans la partie arrière. Sa poupe tronquée cache d'imposants feux à diodes et une lunette arrière minimaliste. Le losange se retrouve également au niveau des projecteurs ou des phares additionnels, dans le bas du bouclier avant, alors que les fenêtres latérales en triangle répondent à la double entaille courant le long des portes. Malgré sa taille réduite (3,70 de long mais 1,80 de large !), la Mixim repose sur d'impressionnantes roues de 18 pouces à l'avant et de 19 pouces à l'arrière, revêtues d'enjoliveurs profilés. La Mixim est donc un peu plus courte mais plus large et largement plus basse qu'une Nissan Micra. Son poids, situé sous la tonne, semble raisonnable pour une voiture électrique, mais Nissan n'indique pas si les batteries sont prises en compte dans ce calcul…

NISSAN Mixim NISSAN Mixim

Avis des propriétaires

Commentaires