< retour
Salon de Francfort 2007

Salon de Francfort 2007


du 13 au 23 septembre 2007 Flux RSS Salon de Francfort 2007

LAMBORGHINI Reventon

David Lamboley le 14/09/2007

Lamborghini révèle la supersportive la plus extrême de sa gamme, caractérisée par diverses améliorations techniques et une carrosserie inspirée des avions furtifs.

Voir la vidéo en HD

Lamborghini révèle la supersportive la plus extrême de sa gamme, caractérisée par diverse améliorations techniques et une carrosserie inspirée des avions furtifs.

C'est une tradition, Lamborghini baptise ses voitures du nom des plus remarquables lignées de taureaux de combat. Après la Murciélago et la Gallardo, voici donc la plus exclusive supercar de Sant'Agata Bolognese, la Reventón. Une série limitée à 20 exemplaires, affichée au tarif stratosphérique de 1 million d'euros hors taxes ! Une superbe flèche décochée en direction de Ferrari ou Porsche, qui restera probablement dans les annales des voitures de route les plus marquantes de tous les temps. Même si l'on reconnaît une base de Murciélago LP 640, la Reventón affiche un style spécifique percutant tout en angles, très inspiré du monde des avions furtifs. La fiche technique, cependant, n'indique pas si la bête échappe aux radars routiers !

Les courbes, totalement éludées, font place à une musculature taillée à la serpe qui transfigure le dessin de base de la Murciélago. Pas un centimètre carré n'échappe à cette vague cubique, également dictée par des impératifs aérodynamiques. Notons que, comme la LP 640, la plupart des panneaux de carrosserie, hormis le toit et les portes, sont réalisés en CFC, un matériau composite à base de fibre de carbone. La face avant est caractérisée par un nez très pointu en forme de flèche et deux importantes entrées d'air parallélépipédiques. A l'arrière, la poupe redessinée met en lumière un diffuseur optimisé qui permet de plaquer la voiture au sol jusqu'à sa vitesse maximale de 340 km/h. De nouveaux feux rouges à diodes façon cristal font aussi leur apparition. Toutes les entrées d'air et autres extracteurs ont été redessinés et optimisés en vue du fonctionnement optimal du V12, qui reprend, à 10 ch près, la même configuration qu'à bord de la Murciélago LP 640, soit 650 ch à 8000 tr/mn. Une mécanique exceptionnelle qui permet notamment d'abattre le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes. Les freins en carbone (étriers à six pistons à l'avant) sont malheureusement en option. La Reventón repose sur des roues spécifiques dont les branches sont habillées de carbone. Ces branches permettent un effet turbine bénéfique au refroidissement des freins.

La boîte à commande séquentielle e-gear (palettes au volant), quant à elle, est annoncée plus rapide. Dans le cockpit, c'est le règne de l'Alcantara, du carbone et de l'aluminium. Sièges baquets, contre-portes griffées et bloc d'instrumentation à cristaux liquides « customisable » permettent de différencier cette Lambo haute couture des autres productions de la marque. Parmi les anecdotes, notons la présence d'un accéléromètre qui indique le nombre de « g » supportés par le pilote en virage. Les accélérations longitudinales et transversales sont retranscrites via un écran en 3D spécifique, encore un emprunt au monde de l'aéronautique. Lamborghini signe là une supercar de très haute volée, très exclusive, mais on pourra regretter la timidité des optimisations mécaniques par rapport à la Murciélago LP 640. C'est bien connu, plus on en a, plus on en veut !

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de GOEHANK
GOEHANK a dit le 20-01-2011 à 19:48
Elle est super en tout.