Mondial automobile 2008

Mondial automobile 2008


du 04 au 19 octobre 2008 Flux RSS Mondial automobile 2008

OPEL Insignia

Serge Bellu le 14/10/2008

Avec la nouvelle Insignia, la firme Opel fait sa révolution en matière de style. Plus contemporaine et plus expressive, l'Insignia renouvelle la gamme et change son impact dans le concert international. La vaillante Vectra risque d'être très vite oubliée…

Voir la vidéo en HD

Périodiquement, les constructeurs sont contraints de se remettre en question, de couper les ponts avec la routine, de se renouveler pour créer une appétence nouvelle auprès du public.
C'est bien sûr par le style que s'expriment ces rebondissements avec le plus d'évidence. Au cours des dernières années, la marque Opel s'était quelque peu endormie sur le plan du design avec une série de modèles trop consensuels, trop répétitifs.
Opel tourne aujourd'hui la page de la Vectra en proposant sur le même créneau une nouvelle berline (assortie d'un break) qui, pour marquer les esprits, change de patronyme : la toute nouvelle Opel Insignia. Présentée en avant-première au Salon de Londres, en juillet, puis exposée au Mondial de l'automobile, à Paris, l'Opel Insignia témoigne d'une évolution très sensible sur le plan du design, un travail qu'il faut mettre à l'actif d'une nouvelle équipe animée en Europe par Mark Adams.

Le studio européen de design pour General Motors est basé à Rüsselsheim, à proximité de Francfort, dans l'enceinte de l'usine historique d'Opel.
Un travail considérable a été effectué pour définir un style plus sensuel, plus dynamique que celui des précédentes Vectra. Cela se perçoit à travers le traitement sculptural des flancs et par l'enchaînement des sections, l'évanouissement des lignes de fuite.

L'Opel Insignia s'apprête à officier dans la catégorie des berlines et des breaks du segment « M2 », c'est-à-dire un créneau occupé par de sérieuses concurrentes européennes, notamment la Citroën C5, la Renault Laguna ou la Ford Mondeo pour ne citer que les plus récentes arrivées.
Une large gamme de moteurs à essence ou Diesel seront proposés entre le 2 litres Diesel de 130 ch et le V6 de 260 ch, mais revenons au style. L'un des enjeux dans cette catégorie se joue sur la qualité de fabrication, des matériaux et des ajustages. C'est dans le huis clos de l'habitacle qu'elle se juge.

Le design intérieur, dû à John Puskar, fait preuve d'une recherche inhabituelle à ce niveau de gamme. Trois ambiances ont été développées pour l'Opel Insignia : « Elégance », « Sport » et « Cosmo ». Le premier niveau est traité dans une harmonie de bruns et de grège. Le deuxième marie le noir mat et la laque de piano noir. Le troisième s'amuse du bois et du titane. À chaque harmonie correspond une ambiance, un profil, un style de vie. Reste à espérer que la clientèle saura profiter de ce choix élargi pour sortir des sempiternelles associations tristes et sombres !

Le break « Sports Tourer » qui a dévoilé à Paris mérite une mention spéciale. La partie arrière est très réussie sur le plan esthétique et elle s'avère en outre très pratique sur un strict plan fonctionnel.

Incontestablement, le milieu de la gamme Opel prend de la hauteur.

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires