Mondial automobile 2008

Mondial automobile 2008


du 04 au 19 octobre 2008 Flux RSS Mondial automobile 2008

CHEVROLET Orlando

David Lamboley le 08/10/2008

L'Orlando est un concept-car à mi-chemin entre SUV et monospace. Il préfigure un futur modèle qui redorera l'image de Chevrolet en Europe.

Voir la vidéo en HD

Grandeur et décadence : tel pourrait être le titre du roman-fleuve du géant américain Chevrolet, confronté depuis quelques années à de graves difficultés. D'ailleurs, la gamme Chevrolet dédiée au marché Français reflète la mauvaise passe du constructeur. On trouve en effet, derrière les vitrines des concessions, d'anciens modèles coréens Daewoo rebadgés. Même le récent 4x4 Captiva est conçu et fabriqué en Corée !

Le concept-car Orlando, dont le nom fleure bon l'Amérique et particulièrement la Floride, amène donc un nouvel espoir de voir enfin une Chevrolet digne de ce nom, même si l'on doit sa ligne spectaculaire à un designer extrême-oriental, Kim Seungwoo ! Ce dernier précise d'ailleurs que l'Orlando « est fidèle à la tradition Chevrolet d'un design simple et honnête, tout en déclinant en même temps notre nouveau style sur le segment des MPV compacts. Nous nous sommes attachés à lui donner une allure forte et robuste. »

Ce concept-car, qui préfigure très probablement une future version de série, signale la nette volonté du constructeur de développer sa gamme avec une voiture multifonctions. L'Orlando se veut un cocktail mariant les carrosseries d'un SUV, d'un monospace familial et d'un break, en exploitant au maximum leurs diverses fonctionnalités. Plancher intégralement plat une fois les sièges rabattus, sept places, une modularité exemplaire et un espace habitable remarquable, voici ses atouts. L'Orlando, c'est sûr, veut avant tout séduire les familles.

Techniquement basé sur la nouvelle berline compacte Cruze, présente elle aussi sur le stand du Mondial de l'Automobile, le Chevrolet Orlando arbore un design différenciant, musclé, voire carré, caractérisé notamment par une cassure entre capot et pare-brise. Les ailes musculeuses qui rappellent le pick-up HHR, les flancs plats et la calandre volontaire ont cependant un petit arrière-goût de néo-rétro.

A l'intérieur, l'Orlando adopte le thème de la « double alcôve », avec une planche de bord qui diverge de chaque côté de la console centrale. Sur le pavillon, une console en partie médiane offre un rangement aux passagers arrière. La présence d'un toit surélevé a permis de concevoir un système d'assises à gradins sur trois rangées. Cette disposition permet à tous les passagers d'avoir une bonne vision globale. Il s'agit également, dixit Chevrolet, d'un véritable 7 places, avec un espace aux jambes généreux en troisième rang. Les sièges peuvent être repliés totalement à plat et de multiples configurations sont possibles grâce à la banquette 2/3-1/3 en second rang et la troisième rangée repliable par moitiés. Enfin, côté mécanique, oubliez le V8 typiquement américain. L'Orlando cède à la mode du diesel et se voit propulsé par un 4 cylindres de 2 litres offrant 140 ch. Là, ce n'est plus vraiment l'Amérique…

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires