CITROEN DS5 Hybrid4

Jean-François Destin le 22/02/2012

Partagez

réagir

CITROEN
Motorlegend
CITROEN
Motorlegend
Annoncée au Mondial de Paris 2004 et longuement peaufinée par les ingénieurs, l’originale hybridation diesel/électrique HYbrid4 qui fleurit actuellement chez Peugeot et Citroën place PSA en excellente position sur le marché des véhicules de moyenne et haut de gamme. Après la Peugeot 3008 et en attendant au printemps le break 508 RXH, la DS5 est la première Citroën à recevoir cette technologie rationnelle et intelligente associant un 2 litres diesel HDI de 163 chevaux et un moteur électrique de 37 chevaux. Le premier actionne les roues avant, le deuxième installé sur l’essieu arrière entraîne les roues arrière, l’électronique se chargeant de répartir judicieusement les deux énergies pour abaisser au maximum consommation et pollution.
CITROEN
Motorlegend
CITROEN
Motorlegend
Ainsi la Citroën DS5 HYbrid4 que nous venons d’essayer n’a réclamé que 6,8l de gazole à l’issue d’un parcours varié de 750 km alors que la puissance conjuguée des deux propulseurs atteint 200 chevaux. Bénéficiant d’un bonus de 2000 €, la DS5 HYbrid4 ne rejette que 107 grammes de CO2 au 100 km et même 99 grammes en optant pour les jantes de 17 pouces. Unique pour une luxueuse berline suréquipée de 4.53m et 1660 kilos capable de rouler à 211 km/h!
Au-delà de ces chiffres flatteurs, la Citroën DS5 Hybrid4 se transforme aussi en silencieuse voiture 100% électrique en ville dans les embouteillages (sur quelques kilomètres seulement) et en traction intégrale lorsque le diesel et l’électrique s’épaulent mutuellement. Très utile pour accéder à une station de sport d’hiver d’autant qu’une commande permet de rester en 4 roues motrices. Pour une utilisation fréquente dans ces conditions, prévoyez quand même des pneus hiver.

Avec cette nouvelle race d’automobiles caméléons aussi performante que vertueuse, Citroën comme Peugeot retrouve le chemin de la familiale « premium ». Superbement dessinée et d’une originalité étonnante dans son aménagement intérieur, la DS5 HYbrid4 frise le sans faute en se hissant qualitativement au niveau des meilleurs standards allemands. Le dessin de la console, le volant aplati à sa base et les commandes savamment disséminées y compris au plafond entre les toits ouvrants comme sur un avion attestent d’une démarche innovante de la part des stylistes. Le luxe, omniprésent, s’exprime entre autres par la sellerie en cuir et ses coutures apparentes que l’on retrouve sur la visière abritant les cadrans. A noter le remplacement du compte-tours par une visualisation du pourcentage des deux énergies utilisées et de la récupération d’électricité lors des phases de freinage ou au lever le pied.
CITROEN
Motorlegend
CITROEN
Motorlegend
Sur la route, on loue la rigueur du châssis mais regrette la sécheresse d’une suspension due en grande partie aux jantes de 19 pouces. Préférez les jantes de 18 voire de 17 en option pour bénéficier d’un vrai confort. Direction et freinage font partie des points forts. En revanche, la boite robotisée se montre parfois déconcertante, rechignant à passer le rapport supérieur ou au contraire à rétrograder. Le mode manuel via les palettes n’arrange rien, les logiciels reprenant la main à la moindre occasion. Tonique, le 2l HDI se montre pugnace mais peine parfois à la relance. Il reste discret en croisière comme en accélération.
La Citroën DS5 HYbrid4 offre également une excellente position de conduite liée à l’ergonomie des sièges avant. Offrant un volume habitable correct, elle est cependant pénalisée au niveau du coffre par l’encombrement du pack de batterie.
La Citroën DS5 HYbrid4 est vendue 39.950 € en version « So Chic » et 43.950 € en « Sport Chic » (hors déduction). La première version a notre préférence car la « Sport Chic » ne propose pas d’équipement supplémentaire significatif.
CITROEN
Motorlegend

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de bautzen
bautzen a dit le 09-02-2013 à 13:50
Ouais , mais c'est 1 BMW , La DS5 est unique , et.........belle comme 1 DS , mytique.
avatar de oli0111
oli0111 a dit le 28-02-2012 à 22:53
Que 6,8L/100km ???? Pour une hybride de 2012...laissez moi rire...Je roule avec une skoda superb de 2002... 1.9TDI 130ch 4 cylindres jantes 18
avatar de Brunos46
Brunos46 a dit le 27-02-2012 à 22:27
Ma BMW 330 XD de 2003 a un six cylindre, 4 roues motrices, fait 204CV et consomme aussi autour de 6,5 litres aux 100 sur un parcours mixte !... cherchez l'erreur ?! à quoi ça sert toute cette technologie finalement ? beaucoup de poudre aux yeux je crois... Voiture très intéressante cela dit mais la technologie pour la technologie n'a pas de sens... réduisons plutôt la masse des voitures pour réduire leur consommation tout en augmentant leur agrément de conduite, ce sera de la matière grise bien utilisée !
avatar de f2speedster
f2speedster a dit le 27-02-2012 à 12:35
le concept car date de 2004: 8 années après, citroen commence à produire les voitures dont le concept car est à l'origine. N'y a t'il pas un problème???? PSA est vraiment à la traine et c'est surement une des raisons pour laquelle le groupe se casse la gueule en ce moment!
avatar de giacomx
giacomx a dit le 25-02-2012 à 13:17
J'aurais été acheteur immédiatement, mais les commentaires concernant la suspension et la boîte m'en découragent. Il faut espérer que Citröen corrige ces défauts très rapidement surtout quand on possède la technique de la suspension la plus confortable au monde. D'autre part, il y a dix ans que VW commercialise la boîte double embrayage DSG ainsi que les autres constructeurs allemands, il est scandaleux que les français soient aujourd'hui les seuls à ne pas proposer un système aussi agréable que performant. Renault avec son EDC est loin du compte et n'offre pas les commandes au volant que les conducteurs apprécient. C'est pourquoi les voiture françaises ne se vendent pas comme elles devraient et cela est dû à de mauvais choix de la part des constructeurs qui n'ont aucune vision d'avenir et d'autre part négligent les souhaits des acheteurs.