Histoire : DAF

Emerson le 10/08/2005

Partagez

réagir

Bien connus pour leur fabrication de camions et de cars, la DAF (Van Doorne Automobile Fabriek) a voulu étendre sa production aux petites voitures.

La première voiture fut présentée au Salon d'Amsterdam en 1958 - Le public et la presse sont étonnés par les lignes toutes rondes de cette petite voiture, mue par un bi-cylindre maison, refroidi par air de 600cc et 22cv . Si extérieurement elle est petite, elle peut loger quatre adultes et son coffre est assez vaste pour contenir leurs bagages.

Elle est économique et facile à conduire, car entièrement automatique. En effet, elle est équipée d'une transmission automatique issue du cerveau de Hub Van Doorne appelée "Variomatic" et qui permet une quantité infinie de rapports sans qu'il y ait, pour le conducteur, l'impression de changement de vitesse. Le système est basé sur quatre poulies : deux poulies motrices reliées au moteur par un cardan et deux poulies réceptrices reliées chacune à une roue. Les deux poulies sont raccordées par des courroies en caoutchouc composite.

DAF 600 D.R.

D.R.
A l'arrêt, les poulies avant sont complètement ouvertes tandis que les arrières sont maintenues fermées par des ressorts à diaphragme. Lorsque la voiture démarre, l'embrayage centrifuge connecte le moteur aux poulies motrices. Celles-ci comportent des masselottes qui les forcent à se refermer - comme les courroies ne peuvent pas changer de longueur, celles ci "forcent" les poulies "réceptrices" à s'ouvrir, augmentant sans cesse la démultiplication - un système relié à la dépression du moteur met les poulies avant sous vide lorsqu' on lâche l'accélérateur ou que l'on freine. Le même système sert au "quick down".

C'est tellement simple que la presse va vite baptiser ce système "la boite aux 100 rapports".
Une particularité des Daf -qu'elles garderont jusqu'à la "55" - réside dans leur absence de différentiel : c'est le ripage, à la fois de la courroie sur la poulie et du pneu sur la route qui fait office de différentiel. Rappelons qu'à l'époque, il n'existait aucune petite cylindrée à boite automatique.

La Daf 600 fut dès 1959 adoptée par de nombreuses femmes comme deuxième voiture. La même voiture, légèrement remaniée et avec un moteur 750cm³ et 32cv connut le même succès avec une version appelée "Daffodil" puis avec la 32 et la 33 toujours munie du maintenant fameux système "à bretelles".

Il y eu même une version "S" dotée du moteur de 850cc et avec des freins à disques a l'avant. Il fut sorti également des version utilitaires comme des camionnette et des break.

D.R.

DAF 33 D.R.

Désireux d'étoffer sa gamme vers une voiture plus familiale, Daf décide, en 65, de créer une voiture moyenne : ce sera la 44, plus largement dimensionnée, cette voiture reprend la mécanique de la 33, mais portée à 850cc. Malheureusement, si la 33 était idéale pour la ville, pour laquelle la 44 se montrait aussi très à l'aise, la catégorie d'acheteurs visés par cette voiture voulait aussi se déplacer, et le petit moteur de 850cc et 40cv trouvait vite sa limite avec 4 personnes et leurs bagages.

Pourtant cette voiture a tout pour plaire : une ligne dessinée par Michelotti, de grandes portières facilitant l'accès à bord, un coffre de bonne contenance.

Il faut un autre moteur plus puissant pour lequel Daf n'a pas les moyens d'investir, bien que des recherches aient été faites vers un 4cyl de 1100cc, et même un Wankel. Daf va alors se tourner vers un autre constructeur, Renault et créer la "55" - berline fort comparable à la "44" mais dotée du 1108cc de la Renault 8. Fort de ses succès en course, Daf sort une version "Marathon". Cette version "sport", dotée du moteur de la R8 "S" reçoit des bandes latérales, une assistance de freinage et un intérieur spécifique. Ici aussi, la 55 va être déclinée en une gamme composée d'un coupé, le même en Marathon, ainsi que d'un joli break.

DAF 44 D.R.

DAF 55 D.R.
L'aboutissement

En 1972, Daf remanie sa 55 en modifiant l'avant et surtout en la dotant d'un nouveau variomatic équipé cette fois d'un différentiel et d'un pont de Dion. Les deux courroies se partagent toujours la transmission de puissance - le Vario secondaire, transmet alors la puissance au différentiel. La Daf y a alors perdu une partie de son charme qui faisait que son absence de différentiel lui permettait de se moquer de l'hiver et de la neige ; en contrepartie, elle y a gagné en silence et en agrément de fonctionnement.

L'embrayage est aussi nouveau puisqu'il comporte un système à disque plus progressif. Les "66" reçoivent au choix le moteur R8 de 1108cc ou le R12 de 1297 cc. Les "Marathon" reçoivent le R12ts de 60cv. Comme les autres modèles, la 66 sera déclinée en coupé et en break.

D.R.

Le variomatic de la 33 D.R.

Les problèmes

C'est vrai que les Daf ont un système de propulsion unique. Mais voilà : elles restent de "petites" voitures et la concurrence ne s'est pas endormie sur ses lauriers. En 1975, Daf est obligé de vendre à Volvo, qui hérite, non seulement de la "66" affublée de gros pare-chocs et rebaptisée Volvo 66, mais aussi de ce qui devait être la "grosse Daf" et que Volvo va appeler 343. Cette Daf qui devait sauver la société recevait le moteur Renault 1400 de 70cv. La Daf 66 aura été la dernière Daf.

L'héritage

Conscient du vieillissement de son système qui n'aura connu que deux modifications entre 58 et 75 (la commande du vario par une vanne électro mécanique a la place d'un robinet à 3 voies et l'adoption du différentiel sur la 66), Van Doorne avait étudié un système de boite, comportant une seule courroie, métallique celle là, et pouvant être montée avec un moteur transversal. Plus tard on retrouvera cette boite sur les Fiesta et certaines Fiat.

La Daffodil D.R.

La Formule 3 D.R.
Daf et la Course

Un service course est créé et les Daf sont lancées en compétition. Elles vont ainsi faire une razzia dans les classes 750 avec les 600 puis les Daffodils, en 1100 avec les 55 puis, vont viser le général avec des 555, version très spéciale de la 55 à moteur Gordini 1300, puis 1440. On verra aussi un proto 55, 4 roues motrices engagé en rallycross ou un vario, disposé derrière le pilote dispense la puissance du Ford BDA à deux ponts. Le moteur quant à lui est disposé longitudinalement … à coté du pilote ! Daf s'alignera en F3 1000cc avec un châssis conçu par Brabham ainsi qu'en course de côte avec une Huron de 280cv et un variomatic. J.L. Haxhe sera champion de Belgique de CC avec cette voiture. Deux 55, très renforcées prendront part et termineront le Marathon Londres Sidney.

La 55 D.R.

La Lola "Camel" D.R.

Partagez

réagir