Supercar Rally 2002

Gilles Bonnafous le 24/10/2002

Partagez

réagir

Nouveau rendez-vous exclusif du calendrier automobile, le Supercar Rally, qui s'est déroulé du 24 au 27 octobre, est une manifestation hors normes, qui rassemble des voitures de sport exceptionnelles d'hier et d'aujourd'hui. Sa particularité est d'associer des concept cars et des prototypes (donc des véhicules uniques) à des supercars (modèles à tirage limité), ainsi qu'à des GT de haut vol. Il bénéficie de la participation officielle de constructeurs (à l'image de Peugeot) et de carrossiers automobiles (Italdesign), pour les concept cars desquels il constitue un test grandeur nature. Il constitue aussi pour les spectateurs l'occasion unique de voir ces machines évoluer sur la route, au lieu de les contempler seulement sur les stands de salons automobiles.

C.Delahaye

C.Delahaye
Inauguré en 2001 avec une Peugeot Asphalte pour lauréate, le Supercar Rally, organisé par SRO, avec le concours du Comité Vendôme, de l'Automobile Club de Monaco et d'Audi France, en était cette année à sa deuxième édition. Intermédiaire entre le défilé de haute couture automobile et le rallye, la manifestation n'est pas une compétition mais une épreuve de régularité, où les vitesses excessives sont bannies. Pour compléter le tableau d'une manifestation pas comme les autres, chaque équipage reçoit un appareil photo, à charge pour lui de prendre des clichés de sites mentionnés dans le road book. Outre leur rôle de contrôle des points de passage du rallye, ces derniers, collectés par l'organisation au terme de l'épreuve, sont sélectionnés en vue de l'attribution du prix de la meilleure photo !

C.Delahaye

C.Delahaye

Après une parade dans les rues de Paris organisée le mercredi soir 23 octobre, le Supercar Rally s'est élancé le lendemain matin depuis la place Vendôme, à Paris, vers Monaco pour un périple de 1500 kilomètres. Structuré en quatre étapes, le parcours a d'abord conduit les participants sur le circuit Charade, en Auvergne, où a eu lieu une épreuve de régularité, avant de gagner Vichy. Ensuite, le rallye a fait étape à Aix-les-Bains, puis dans le cadre enchanteur de Stresa, sur les rives du lac Majeur. L'arrivée était jugée à Monaco le dimanche 27 octobre.

Alfa Romeo Brera C.Delahaye

C.Delahaye
Des 35 voitures d'exception réunies par le Supercar Rally, la vedette revenait sans doute à la magnifique Alfa Romeo Brera, qui était conduite par Fabrizio Giugiaro, le directeur d'Italdesign et fils du génial designer. Autre création de la célèbre carrosserie, la Nazca, présentée il y a dix ans au salon de Tokyo, faisait, comme l'an dernier, partie de la fête.

Peugeot alignait trois concept cars, la 607 Féline et deux Asphalte aux livrées noire et rouge. La Féline était pilotée par Jean-Christophe Bolle-Reddat, du département Innovation et Recherches de la marque, tandis que les Asphalte étaient confiées à deux hommes du centre de style Peugeot, Patrice Caillon et Jérôme Griffard. Soulignons également la présence de la belle Stola Abarth Monotipo et d'une Maserati Trofeo.

Peugeot 607 Féline C.Delahaye

Stola Abarth Monotipo C.Delahaye


Jaguar XJ 220 C.Delahaye

Pagani Zonda C.Delahaye
Au chapitre des supercars anciennes et contemporaines, le rallye permettait d'admirer en situation des voitures rarement vues sur route (c'est peu dire) : Jaguar XJ 220, Bugatti EB 110, Koenigsegg, dévoilée au Mondial de Paris 2000, Pagani Zonda, Porsche GT2 et Venturi Fetish (présente au dernier Mondial et non encore produite). Ferrari était représenté par une F40 et deux F50, ainsi que par deux 288 GTO.

Deux Venturi 400, une Ferrari 360 Spider et, pour Lamborghini, pas moins de quatre Diablo et autant de Murciélago, constituaient l'essentiel des GT anciennes et actuellement commercialisées.

A Monaco, c'est la Porsche 911 GT2 qui a été déclarée victorieuse de l'épreuve, même si le classement n'a qu'une valeur relative, le Supercar Rally se présentant avant tout comme une exceptionnelle parade.

C.Delahaye

C.Delahaye

Partagez

réagir