Essai RENAULT Vel Satis

Jean-François Destin le 18/01/2002

Avec la Renault Vel Satis, la marque se devait de réunir des atouts inédits pour tenter une nouvelle fois d'imposer son losange parmi l'élite.

Présentation

Les échecs forment le caractère des hommes et influent sur la stratégie des entreprises. Après la médiocre R25 et l'anonyme Safrane dont les ventes n'ont jamais décollé à l'étranger, Renault se devait de réunir des atouts inédits pour tenter une nouvelle fois d'imposer son losange parmi l'élite. Plutôt que d'essayer, avec plus ou moins d'inspiration, de copier les références allemandes de la catégorie (BMW, Mercedes, Audi), le constructeur français a profité du lent mais inéluctable rejet de la berline traditionnelle pour proposer une vision anti-conformiste du "haut de gamme" à la française.

Moins spectaculaire et élégante que le magnifique concept-cars Initiale (1995) qui a servi de base à la réflexion des designers, la nouvelle berline de prestige Vel Satis de Renault ne passe pas inaperçue. Les réflexions entendues sur notre passage comme les "tests-clinic" le prouvent. Les uns adhèrent, les autres font franchement la moue. Une certitude : un essai même de courte durée suffira à convaincre les indécis. Le curieux dessin des optiques, les deux calandres symétriques encadrant le gros logo, l'exceptionnelle hauteur (+13 cm par rapport à Safrane) qui permet aux occupants d'avoir une vision inhabituelle de la route et enfin la découpe unique du hayon font de la Renault Vel Satis un modèle attractif mais atypique. Une livrée unique s'accompagnant d'un lot appréciable d'innovations touchant le fonctionnel et le confort.

RENAULT Vel Satis RENAULT Vel Satis

Design / habitacle

Sous la direction de Patrick Le Quement, patron du style Renault, l'équipe dédiée à Vel Satis avait pour consigne de répondre aux souhaits d'une clientèle haut de gamme moins conformiste délaissant la berline classique au profit de coupés, breaks de chasse ou monospaces. D'ou l'idée peu orthodoxe de déterminer d'abord un généreux et lumineux espace de vie puis de dessiner la carrosserie autour. Avec des cotes supérieures à celles de la Safrane de 9 cm en longueur, 4 cm en largeur et surtout de 13 cm en hauteur, la silhouette "haut de forme" de Vel Satis fait ainsi la part belle aux occupants. Les plus grands constateront qu'il reste beaucoup de place au dessus de leur tête et les deux occupants des sièges arrière s'étonneront de la liberté offerte au niveau des jambes. Ce choix de privilégier conducteur et passager saute aux yeux lorsqu'on découvre Vel Satis de profil. Seule conséquence, une capacité du coffre modeste à peine supérieure à celle de Safrane.

L'autre avantage du "haut de forme" a été de placer les occupants en position surélevée (et pas très éloignée de celle d'un Scenic !) y compris à l'arrière où la visibilité inhabituelle vers l'avant permet de surveiller la route. Rien à voir avec l'univers un peu confiné d'une BMW Serie 5 ou d'une Mercedes Classe E. Les ergonomistes de Renault se seront montrés également inspirés au moment de dessiner une planche de bord différente à la fois élégante, fonctionnelle et très soignée parce que faisant appel à des matériaux de qualité. J'ai néanmoins préféré les inserts en alu brossé de la finition intermédiaire "Privilège" aux bois marqueté (aulne clair ou acajou foncé) du haut de gamme "Initiale", bois que l'on retrouve alors sur la partie supérieure de la jante du volant. Les sièges "club" mériteraient aussi tout un chapitre tant ils donnent satisfaction. Assortis de multiples réglages électriques (y compris pour le haut du dos), ils font profiter de leur large assise, de leur dossier enveloppant et d'une ceinture trois points intégrée.

Châssis

Reprenant l'essentiel de la récente plate-forme inaugurée sur la Laguna II, Vel Satis qui bénéficie d'un empattement majeur (2,84m) hérite d'une suspension arrière inédite baptisée Trigone. Breveté par Renault, ce nouveau système compact a permis, nous l'avons constaté, d'assurer sans compromis stabilité et grand confort tout en annulant les inconvénients liés à un centre de gravité plus haut. Autres conséquences positives : des passages de roues arrière moins proéminents dans le coffre et un porte à faux arrière réduit. L'adoption de pneus de 17 et 18 pouces selon les modèles a permis de monter des disques de grandes dimensions au profit d'un freinage d'une efficacité très endurante compte tenu du poids du véhicule (entre 1,640 tonne et 1,720 tonne). A noter encore que le soubassement plat en sandwich a permis d'éliminer de l'habitacle le disgracieux et encombrant tunnel central.

Moteur

Renault ayant beaucoup investi ces dernières années pour renouveler son offre moteur en petite et moyenne cylindrée, il était hors de question de se lancer dans l'étude de deux 6 cylindres (essence et diesel) alors qu'un 3.5l de 245 ch existait chez Nissan. L'implantation difficile de ce noble V6 explique d'ailleurs le lancement retardé de quelques mois de Vel Satis. En diesel, il a fallu avoir recours à un fournisseur extérieur, le spécialiste Isuzu et au dernier né des 6 cylindres 3l "common rail" déjà monté sur la Saab 9-5. Fort heureusement, les motoristes français ont beaucoup mieux travaillé que les suédois pour soigner son ancrage, éliminer vibrations et bruits parasites et derrière un joli son feutré de 6 cylindres se distingue à peine quelques accents diesel très fugitifs. Même au ralenti, il faut tendre l'oreille pour faire la différence.

"Coupleux", réactif mais manquant un peu de souffle à haut régime, le 3.0d Isuzu (badgé Renault sous le capot !) offre des performances élevées (210 km/h et 10,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h) et une consommation raisonnable (entre 10 et 11 litres). Il constituera sans doute la motorisation la plus homogène de Vel Satis. Le V6 3.5l Nissan évolue bien entendu sur un autre registre en offrant une imposante cavalerie de 245 ch. 235 km/h et 29 secondes pas plus pour franchir le kilomètre départ arrêté situent le niveau de prestation. Cependant on regrettera quelques effets de couple sur les roues motrices au démarrage et une consommation gourmande qui peut passer de 12 à 20 litres selon l'usage. Les deux 6 cylindres sont associés à une boite de vitesse automatique à 5 rapports bien étagés avec commande séquentielle. Au lancement, le client pourra également opter pour un inédit 2l turbo de 150 ch et le 2 .2 dCi de 150 ch . Sur commande, les administrations obtiendront Vel Satis en 7CV avec le 2.2 dCi dont la puissance a été bridée à 115 ch.

Equipements

Avant de détailler les différentes finitions, il convient de mentionner les innovations dont profitent tous les modèles de la gamme. Ainsi le frein à mains entièrement automatique ne nécessite aucune manipulation. Il s'enclenche dès que la voiture s'immobilise et se relache lorsqu'elle démarre. Autre bonne surprise avec une trappe à carburant sans bouchon et une climatisation arrière réglable (flux d'air et température) et indépendante des places avant. Rappelons que Vel Satis reprend la carte de démarrage Renault inaugurée sur Laguna II. La clé est remplacée par une carte (format carte de crédit) qui verrouille et déverrouille les portières automatiquement mais le lancement du moteur implique une pression sur un bouton. Repris aussi de Laguna II le système de surveillance de pression des quatre pneumatiques avec affichage au tableau de bord.

Vel Satis est disponible en trois niveaux de finition : Expression, Privilège et Initiale. Expression A tous les équipements traditionnels s'ajoutent le régulateur de vitesse nouvelle génération, l'assistance au freinage d'urgence, l'ESP, l'ABS, l'ASR, le capteur de pluie, l'allumage automatique des projecteurs, la direction à assistance variable et l'antidémarrage activé par transpondeur. Privilège S'y ajoutent entre autres l'aide au parking, la sellerie mixte tissu et Alcantara, les projecteurs au Xenon, la radio 4X40w avec 6CD "Grand Auditorium Cabasse", le prééquipement téléphone, les jantes alliage de 17 pouces et la synthèse de la parole. Initiale Comprend également la navigation Carminat (qui s'affole encore parfois), la marqueterie bois, les stores pare-soleil (vitres latérales et lunette arrière) et les jantes alliage de 18 pouces.

RENAULT Vel Satis RENAULT Vel Satis

Sur la route

Position dominante derrière le volant, champs de vision panoramique, ambiance feutrée et insonorisation quasi parfaite : Vel Satis apparaît bien comme un vrai haut de gamme dès les premiers kilomètres. L'ergonomie des sièges, l'emplacement adéquat des commandes (réduits à l'essentiel) et le maniement aisée de la boite automatique (à bonne portée de main devant l'accoudoir /rangement) facilite aussi la prise en main de cette berline au gabarit pourtant imposant. Braquant bien et s'inscrivant avec rigueur dans les enchainements de courbe, Vel Satis tire son efficacité d'une direction précise mais surtout d'un bon accord de suspension entre les deux trains (avant et arrière). Plus confortable et amortie que la version V6 essence dont les performances ont éxigé un durcissement des règlages, la Vel Satis 3.Od nous a aussi séduit par son silence de fonctionnement et son rendement. Enfin, mis à part la couleur du bois et l'aspect peu flatteur du tissu de la version Privilège, aucune faute de goût ne pénalise Vel Satis dont la qualité de fabrication nous a paru déjà d'un bon niveau. Rien à voir avec la finition déplorable de l'Avantime lors des essais "presse" l'an dernier en Allemagne.

points fortsConcept original, habitacle immense, V6 bien adaptés, bonne association moteur/boite, comportement routier très sur, confort, équipements.
points faiblesFace avant trop clinquante, manque de progressivité de l'accélérateur et quelques effets de couple (V6 essence), coffre décevant, couleur des inserts bois, image encore insuffisante pour évoluer dans le très haut de gamme.
Les chiffres
Prix 2002 : 46 700 €

Autres articles pouvant vous intéresser

RENAULT Mégane RS Trophy 300 ch
RENAULT Mégane RS Trophy 300 ch

Très attendue, cette version de la Mégane bénéficie d'une mécanique et d'un...

RENAULT Megane IV R.S.
RENAULT Megane IV R.S.

Voici tout juste 14 ans que la firme au Losange propose une Mégane signée...

RENAULT Talisman 1.6 TCe 200 ch
RENAULT Talisman 1.6 TCe 200 ch

Dans la catégorie des familiales, les allemands font la loi. Pour contester...

Tous les essais RENAULT
JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

DS 3 Crossback E-Tense Performance Line+
DS 3 Crossback E-Tense Performance Line+

DS se lance dans le 100 % électrique avec ce DS 3 Crossback E-Tense, un SUV...

VOLKSWAGEN T-Roc R
VOLKSWAGEN T-Roc R

Volkswagen lance une version sportive de son petit SUV. Chic, stylé et...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires