Essai PEUGEOT 408 Hybrid 225 ch GT

Motorgreen Cédric Morançais le 23/11/2022

Afin de compléter sa gamme de modèles compacts, déjà forte de 4 propositions, Peugeot lance la 408. Loin d'offrir une succession à la défunte 407, cette inédite Lionne se veut innovante en mélangeant un maximum d'inspirations. Un amalgame générateur de succès ou un assemblage indigeste ?

Partagez

réagir
Voir la vidéo en HD

Inclassable

Chez Peugeot, on n'est pas, loin s'en faut, porté sur les excentricités. Cette nouvelle 408 a donc de quoi surprendre. Selon le constructeur, ce n'est ni un coupé 5 portes, ni un SUV et encore moins une berline surélevée. Selon nous, c'est un peu de tout ça à la fois. Difficile de dire si, esthétiquement, le résultat séduira les masses ou pas mais reconnaissons aux designers le soin qu'ils ont apporté au style.

Bien qu'elle ressemble, vu de face, à la 308, cette nouvelle venue n'en reprend aucun élément tôlé. Cela lui permet d'afficher un caractère bien à elle, fait de lignes acérées, de plis de carrosserie et d'un imposant bouclier arrière qui veut se donner des airs de diffuseur. Dans l'habitacle, en revanche, impossible de ne pas remarquer que la planche de bord provient en droite ligne de la compacte de la marque. Son dessin très moderne et ses finitions soignées en font un bon choix.

Voir plus de photos

En revanche, la 408 paie son look étiré en matière d'habitabilité et, plus précisément, de garde au toit. Aux places avant, les plus d'1.90m se sentiront à l'étroit. A l'arrière, ce sont les plus d'1.80m qui voyageront dans des conditions peu enviables. Il faudra également penser à voyager léger car les 471 l de la malle de la version hybride rechargeable sont très moyens pour une auto mesurant 4,69 m de long.

Techniquement, la Peugeot 408 reprend également beaucoup à la 308, à commencer par sa plateforme et ses motorisations. Pour cet essai, nous avons pris le volant de la variante PHEV 225 ch. Premier bon point à mettre au crédit de cette mécanique, sa mise au point a été revue. Elle en termine ainsi presque totalement avec les à-coups de transmission remarqués au volant d'autres Peugeot.

Lourde de plus de 1 700 kg à vide, cette version n'a rien d'une sportive. Elle excelle néanmoins dans l'exercice de reprises et se montre discrète à l'oreille, sauf à abuser du kick-down. Parmi ses qualités, on trouve également un appétit très raisonnable, avec une moyenne inférieure à 6 l/100 km relevé lors de notre essai, totalement effectué en mode hybride. Pour les petits trajets, il est néanmoins possible de parcourir une quarantaine de kilomètres en mode tout-électrique.

Avec son allure haute sur pattes, la 408 perd en agilité. Ceux qui apprécient plus que tout le toucher de route Peugeot seront ici quelque peu déçus. Le roulis est assez prononcé en virage, ce qui donne l'impression d'être au volant d'un SUV. Ce n'est pas un défaut en soi, mais cela ne correspond pas aux promesses faites vues les lignes de l'auto.

Autre point, plus ennuyeux celui-ci : Peugeot a fait le choix de pneus « verts » pour habiller les jantes de 19'' livrées de série. Sans avoir à forcer le rythme, ils avouent un manque de grip en courbe, heureusement plus désagréable que dangereux, qui ne colle pas avec l'image de la marque en matière de tenue de route. La solution existe néanmoins, et elle coûte 300 €. C'est la somme demandée pour obtenir les roues optionnelles de 20'' et de leurs gommes hautes-performances. Un choix qui aura toutefois une incidence sur le confort, de très haute livrée avec les jantes de série, mais encore très acceptable avec celles en supplément.

À retenir

quoteSi elle n'est pas dénuée de qualités objectives, c'est d'abord par son style, unique sur le marché, que la 408 fera craquer. D'un point de vue rationnel, elle n'apporte rien de plus que la 308, et s'avère même en retrait sur quelques points. La principale victime de cet objet roulant non-identifié devrait toutefois être la 508, aux prestations très similaires mais qui ne profite pas de la position de conduite surélevée de sa petite sœur.
points fortsLook unique, confort, consommation, qualité de finition
points faiblesHabitabilité/coffre un peu justes, pneus de 19'' désagréables.
15.5

20
Les chiffres
Prix 2022 : 51 400 €
Puissance : 225 ch
0 à 100km/h : 7.8s
Conso mixte : 1.2 l/100 km
Emission de CO2 : 26 g/km
Notre avis
Note de coeur : 17/20
Agrément de conduite
  • Accélération
  • Reprises
  • Direction
  • Agilité du châssis
  • Position de conduite
  • Commande de boîte
  • Etagement de la boîte
:
14/20
Sécurité active et passive
  • Adhérence
  • Freinage
  • Equipements de
    sécurité
:
15/20
Confort et vie à bord
  • Habitabilité
  • Volume du coffre
  • Visibilité
  • Espaces de rangement
  • Confort de suspension
  • Confort des sièges
  • Insonorisation
  • Qualité (matériaux, assemblage, finitions)
:
14/20
Budget
  • Rapport prix/prestations
  • Tarif des options
  • Consommation
:
13/20

Partagez

réagir

Derniers essais PEUGEOT

PEUGEOT 308 SW Hybrid 180 ch GT
PEUGEOT 308 SW Hybrid 180 ch GT
PEUGEOT 508 SW Peugeot Sport Engineered
PEUGEOT 508 SW Peugeot Sport Engineered
PEUGEOT 3008 Hybrid4 300 e-EAT8 GT
PEUGEOT 3008 Hybrid4 300 e-EAT8 GT
Tous les essais PEUGEOT

Tags liés

Avis des propriétaires

Commentaires