Essai LAND ROVER Range Rover Sport

Jean-François Destin le 06/07/2005

Durement concurrencé sur le marché des 4X4 de franchissement et sur les «tous chemins», Land Rover, propriété de Ford depuis 2000, poursuit sa quête du haut de gamme avec le Range Rover Sport.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Durement concurrencé sur le marché des 4X4 de franchissement et sur les «tous chemins» d'entrée de gamme, Land Rover, propriété de Ford depuis 2000, poursuit sa quête du haut de gamme avec le Range Rover Sport. Les stratèges britanniques ont estimé qu'il restait une place vacante entre un élitiste et imposant Range Rover et un Discovery à vocation familiale. Ainsi est né le Range Rover Sport, un modèle plus court (4.79m) directement dérivé du spectaculaire Stormer dévoilé au Salon de Détroit en janvier 2003. Ce chaînon manquant s'immisce aussi au niveau des tarifs entre ses deux aînés puisque les versions diesel du «Sport» (80% des commandes) entre 49.990 € et 61.100 € offriront une vraie alternative aux adeptes des ML Mercedes et X5 BMW.

De leurs côtés, les techniciens ont réussi à faire cohabiter des capacités de franchissement élevées chères à la marque et des prestations de berline sportive. Une vitalité malheureusement pas obtenu par une cure d'allègement (les «Sport» oscillent entre 2.4t et 2.6t !) mais par des moteurs Jaguar (en remplacement des BMW) survitaminés. Ainsi le V8 4.2l «supercharged» de 390 chevaux assure 225 km/h en pointe et un 0 à 100 km/h en 7,6s mais réclame au minimum 20 litres tous les 100 kilomètres. Land Rover France n'aura aucun mal à rester dans un politiquement correct de circonstance avec les Range Rover Sport équipés du V6 2.7l 190 chevaux, fruit du partenariat entre Ford et PSA (Peugeot-Citroën). Très silencieux, «coupleux», souple et tonique, il parvient à dynamiser le lourd véhicule sans jamais réclamer plus de 12 à 13 litres de gazole. Héritant d'une planche de bord luxueuse dans la lignée de celle du Range et d'un habitacle soigné, le nouveau venu se distingue aussi par sa suspension pneumatique et par le -Terrain Response- un système permettant à partir d'une pratique et fonctionnelle molette d'adapter le châssis et la transmission aux difficultés en tout terrain. Land Rover France compte vendre 1600 Range Rover Sport en année pleine tout en étant conscient que ce nouveau modèle au look ravageur risque de nuire au Range Rover et au Discovery.

LAND ROVER Range Rover Sport LAND ROVER Range Rover Sport

Design

Avec le Discovery, Land Rover nous avait déjà surpris en réinventant un visage moderne et high-tech à ses 4x4 haut de gamme : une face avant partagée avec le Range Rover et cette fois avec ce Range «Sport» finalement moins proche du prototype Stormer. On n'a pas retrouvé notamment la carrosserie surbaissée, la calandre spécifique et les 2 portes de l'étude de Détroit.

Avec juste raison, Land Rover a conservé les 4 portes avec un hayon à double ouverture. Plus petit et compact que le Discovery et le Range Rover (respectivement -5 et –19 cm en longueur), le Range Sport est affublé d'un porte-à-faux arrière démesuré. Inexplicable sur un modèle dit sportif. Les stylistes ont cependant veillé à relever le soubassement de cette partie arrière pour ne pas contrarier l'entame des pentes à fort pourcentage. Mis à part ce déséquilibre visuel, le «Sport» se distingue par sa superbe calandre, ses optiques high-tech et des montants de pavillons noirs, le toit se voulant «flotter» au dessus de la voiture. Autre particularité : l'inclinaison plus accentuée du pare-brise et de la lunette arrière pour favoriser le CX (0,36). Le V8 Supercharged, modèle phare de la gamme se repère notamment à sa calandre couleur alu, ses sorties d'échappement en inox et ses jantes de 20 pouces.

Habitacle

Ceux qui apprécient l'espace du Range ou du Discovery seront déçus ici par l'accueil à l'arrière. D'autant que si la largeur permet aux occupants de forte corpulence de trouver leurs aises, le toit surbaissé (le Range Sport accuse 10 cm de moins en hauteur que le Discovery) provoque une curieuse impression de confinement. Bonne surprise en revanche côté coffre avec un beau volume variable en jouant avec la banquette arrière.

Sans atteindre les sommets de raffinement du Range Rover, le «Sport» propose une planche de bord classique mais soignée grâce aux détails traités au Rhodium. La console centrale très envahissante supporte quantité de boutons notamment celui du «terrain Response» pour les évolutions en tout terrain. Evitez au moment du choix la finition bois clair peu convaincante. Enfin, il est regrettable que Land Rover ait conçu des cadrans si peu lisibles par beau temps et un écran de navigation sans visière de protection anti-reflets.

Châssis

Le «Sport» reprend le système de carrosserie autoporteuse de ses aînés avec des trains roulants modernes. Malgré son empattement plus réduit, il bénéficie d'une assise impressionnante même à forte allure. Cette impression de coller à la route et de ne pas subir les effets désagréables d'un roulis prononcé tient aussi à la présence (en série sur tous modèles vendus en France) de la suspension pneumatique à réglage électronique de niveau. Au volant de ce très (trop ?) lourd véhicule, il est possible de rouler vite sans craindre d'être systématiquement attiré vers l'extérieur du virage. L'amortissement y trouve son compte sur routes dégradées de même que la motricité jamais prise en défaut. Seul bémol : une légère trépidation à faible vitesse. Un défaut plus prononcé encore sur la version haut de gamme «supercharged» équipée de roues de 20 pouces et de pneus à taille ultra basse.

Bien entendu, le Range Sport a aussi été taillé pour affronter les reliefs escarpés. Même s'ils ne quittent jamais l'asphalte lisse des nationales et des autoroutes, les acheteurs traîneront toute l'année une lourde mais efficace transmission, l'électronique gérant presque toutes les difficultés au fur et à mesure de la progression. Sans avoir recours à des pneus spéciaux, nous avons pu nous en rendre compte en évoluant sur un site artificiellement recréé en région parisienne. Ornières, boue, pentes glissantes et dévers sévères n'ont jamais stoppé notre «Sport» transformé en baroudeur. L'essentiel pour la clientèle est de savoir que leur véhicule peut les transformer en aventuriers !

Moteur

On l'a dit en préambule, 4 ventes sur 5 en France concerneront les versions diesel équipées du récent 2.7l bi-turbo Ford PSA. Avec 190 chevaux et un couple de 440 Nm, il fait face aux 2,5 tonnes du Range Sport grâce aussi à l'excellente boite automatique ZF à 6 rapports. Un bonheur en tout terrain où il est possible de progresser sur un filet de gaz en gardant les deux mains sur le volant.

Les V8 essence (4.4l de 299 ch et S/C 4.2l de 390 ch), anecdotiques chez nous, mais sûrement très prisés aux Etats Unis où l'essence coûte aux alentours de 40 centimes d'euro, tendent à créer en Europe une image sportive souhaitée par Land Rover. Nous n'avons pu essayer que le modèle V8 S/C, autrement dit Supercharged. Ce V8 à compresseur d'origine Jaguar assure des accélérations époustouflantes dans un chuintement très excitant. La consommation va de pair avec un minimum de 20 litres pouvant aller jusqu'à plus de 30 litres !

Sur la route

Si on retrouve l'ambiance et les sensations d'un Range Rover, la conduite du «Sport» ne diffère qu'au volant du V8 S/C en raison d'une puissance inhabituelle sur ce genre de 4X4 SUV. Le plus bluffant est de pouvoir rouler à des allures inavouables sans avoir à composer avec un poids de camionnette, puis brutalement de plonger dans une mare boueuse en appuyant seulement sur quelques boutons.

Cette polyvalence unique que ne peuvent revendiquer aussi nettement un ML Mercedes ou un X5 BMW ne se retrouve pas sur la version diesel dont les performances sur route restent sages. Nous avons pu apprécier aussi le silence de fonctionnement, la précision de la direction mais aussi le freinage malgré une pédale manquant de tranchant (c'est surtout vrai sur la version S/C).

LAND ROVER Range Rover Sport LAND ROVER Range Rover Sport

Equipements

En plus des équipements traditionnels, on trouve en série la suspension pneumatique à gestion électronique, la transmission intégrale permanente, les deux gammes de rapports (courts et longs), le blocage de différentiel central électrique, le «Terrain Response», le contrôle de vitesse en descente, le contrôle actif du roulis, le frein de parking électrique, la climatisation régulée, l'alarme périmétrique, le régulateur de vitesse, la double ouverture arrière (lunette et hayon) et les jantes en alliage de 17 pouces.

À retenir

Entre la majesté d'un Range Rover dont l'image ne se dément pas au fil des générations et un Discovery plus familial aux capacités de franchissement maximum, le Range Rover Sport devrait conquérir une clientèle jusqu'ici fidèle à Mercedes et à BMW. Il possède aussi un «look» ravageur sans être racoleur et des dimensions compactes susceptibles d'intéresser ceux qui n'avaient jamais envisagé de rouler en Land Rover. Enfin, n'en doutons pas, ce chaînon manquant a aussi vu le jour pour raviver les ventes aux Etats Unis où le parfum sportif des modèles constitue un critère de choix notamment en Californie.
points fortsDesign réussi, appartenance évidente à la famille Range, châssis remarquable, suspension très élaborée, moteur diesel bien adapté au poids, silence de marche, capacités de franchissement étonnantes, polyvalence tout terrain et performances (S/C).
points faiblesPoids trop élevé compte tenu des dimensions, pédale de frein manquant de mordant, consommation démentielle (S/C), suspension trépidante à faible vitesse, prix élevés, pas de sièges en cuir en base, politique de packs optionnels onéreuse
Les chiffres
Prix 2005 : 54 900 €
Puissance : 190 ch
0 à 100km/h : 12.7s
Conso mixte : 10.2l/100

Autres articles pouvant vous intéresser

LAND ROVER Range Rover Sport SVR
LAND ROVER Range Rover Sport SVR

550 chevaux dans un Range Rover Sport, il fallait oser. Dans cette version...

LAND ROVER Range Rover Sport SDV6 2013
LAND ROVER Range Rover Sport SDV6 2013

Lourd et pataud sur route, le précédent Range Rover Sport usurpait quelque...

LAND ROVER Range Rover P400e Autobiography
LAND ROVER Range Rover P400e Autobiography

Le Range Rover s'offre un lifting et se décline désormais dans une version...

Tous les essais LAND ROVER
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé

Mercedes renouvelle son grand « SUV coupé » et le décline dans cette inédite...

MERCEDES AMG CLA 35 4Matic Shooting Brake
MERCEDES AMG CLA 35 4Matic Shooting Brake

Le nouveau Mercedes CLA Shooting Brake peaufine son style et sa technologie,...

JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires