Essai JAGUAR S-Type R

Jean-François Destin le 06/05/2002

Trois ans à peine après son lancement, la Jaguar S-Type évolue. Le modèle d'accès bénéficie d'un V6 2.5l tandis que la très attendue Jaguar S-Type "R" affiche 406 chevaux.

Présentation

Limitée électroniquement à 250 km/h et capable d'atteindre le 100 km/h en 5,6 secondes, la "R" comme les 6 autres modèles de la nouvelle gamme S-Type, hérite d'innovations technologiques et d'améliorations touchant la présentation extérieure, le tableau de bord et la suspension. Comme le souligne Mike Cross, ingénieur en chef de Jaguar, "la S-Type R reste conforme à la philosophie de la marque qui n'entend pas sacrifier le raffinement, le confort et la facilité de conduite au profit des seules performances".

Un essai même de courte durée suffit à convaincre que la puissance reste maîtrisée. Au volant de la "R", on peut effectuer sans problèmes ses déplacements au quotidien, y compris en ville où seul le braquage insuffisant nuira aux manœuvres de stationnement. En conduite rapide, on profite instantanément de l'énorme potentiel du moteur, d'une boite automatique bien étagée et surtout d'une suspension sport qui sait aussi ménager le confort. Typée sport avec discrétion et bon goût, la Jaguar S-Type "R" coûte 70.350€. Un prix justifié qui n'a pas découragé les amateurs de Jaguar.

JAGUAR S-Type R JAGUAR S-Type R

Design / Habitacle

Elue "la plus belle voiture de l'année" en France en 2001, la Jaguar S-Type doit son succès en grande partie à une silhouette très attractive rappelant les mythiques Mark II des années 60. Conscient d'avoir visé juste dès le départ, les stylistes n'ont apporté que quelques modifications de détail pour ce premier toilettage de gamme.

Volontairement, la "R" cache bien son jeu. Extérieurement, seuls quelques indices renforcent son caractère "hautes performances". C'est le cas du "R" rouge apposé à l'arrière, du becquet arrière qui contribue à la stabilité à vitesse élevée, de la grille de calandre maillée, des optiques de feux teintées et des jantes en alliage exclusive "Zeus" (18 X 8 à l'avant et 18 X 9,5 à l'arrière). Cette griffe "R" se manifeste aussi à l'intérieur de l'habitacle par un joli petit volant en cuir grainé à l'emplacement des mains et une sellerie cuir bi-colore pour les excellents sièges de type baquet. La planche de bord et les boiseries des portes redessinées sont réalisés en érable teinté gris. Enfin, on retrouve le fameux "R" sur le pommeau de levier de vitesse.

Moteur

Le moteur V8 de la gamme Jaguar S-Type hérite de quantité d'améliorations. Elles touchent le vilebrequin, les circuits de lubrification et d'échappement, les culasses, la commande des arbres à cames et la gestion électronique. Pour passer d'une puissance de 298 à 406 chevaux, le V8 de la "R" est équipée non pas d'une suralimentation classique mais d'un compresseur Eaton à entraînement mécanique combiné à deux intercoolers. Cette association permet d'obtenir 80% de l'énorme couple (553 Nm) à partir de 1500 tours/minute ! Autant dire, une plage d'utilisation maximum quasi permanente.

Pour supporter les effets d'une telle puissance, le V8 compressé de la "R" a fait également l'objet de développements spéciaux. Les pistons forgés comprennent des gicleurs d'huile de refroidissement, les circuits d'alimentation une double pompe et le circuit d'admission deux prises d'air. Ce V8 présente aussi l'avantage d'être accouplé à une efficace transmission automatique ZF à 6 rapports et double mode (sport ou normal). Gérée par un module électro-hydraulique intégré Bosch, elle assure un passage des vitesse rapide et en douceur. Le conducteur appréciera également la nouvelle grille en J avec un levier ergonomique tombant parfaitement sous la main. On peut ainsi choisir le tout automatique ou opter pour la commande manuelle en enfilade verticale (très pratique). Dans ce cas, le 6ème rapport ne peut plus être sélectionné, la boite privilégiant automatiquement le mode sport.

Châssis

Avec son équilibre naturel et ses surveillances électroniques, la Jaguar S-Type a toujours offert un comportement et une motricité sans défaut. Propulsée par plus de 400 chevaux, la "R" se devait d'améliorer encore ses liaisons au sol. Pari réussi grâce à de nouvelles géométries de suspension et à une évolution majeure de l'amortissement actif à gestion électronique "CATS" qui réagit en fonction du type de conduite et de l'état de la route. La sophistication du "CATS" va même au delà en jouant sur le tarage des amortisseurs des roues avants et arrières pour limiter le sous virage ou le survirage suivant les situations. Enfin, pour être inattaquable, Jaguar propose en série le contrôle dynamique de stabilité et l'antipatinage.

JAGUAR S-Type R JAGUAR S-Type R

Sur la route

Très douce à piloter, confortable et étonnamment silencieuse, la "R" devient véritablement diabolique lorsqu'on maintien l'accélération. Sans heurts ni brutalité, elle atteint et franchit les 100, 150 et 200 km/h avec une aisance incroyable. Seul le chuintement (pas désagréable) du compresseur rappelle que l'on pilote un modèle d'exception. La vitesse de rotation des aiguilles du compte-tours et du compteur de vitesses et le défilement du paysage témoignent aussi de cette impressionnante montée en rythme. A cette cadence, on s'attend à être secoué, voire malmené, à subir dans les courbes des brutales prises de roulis nécessitant une surveillance particulière: Il n'en est rien. Offrant un ressenti de la route très "soft", la "R" poursuit son transport princier malgré un certain manque d'agilité dû au poids du moteur sur le train avant.

Certes, en conduite sportive, il conviendra de soigner les trajectoire et de ne jamais oublier les lois de la physique qui sanctionnent les excès de confiance. Mais tout en sachant faire patte de velours, la Jaguar est capable de concurrencer les sportives allemandes les plus affûtées.

À retenir

Pour ceux qui ont beaucoup donné chez BMW, Audi et Mercedes et pour tous ceux qui privilégient le charme d'une silhouette raffinée et d'un excellent rapport performances/confort/agrément de conduite, la "R" constitue un achat de rêve. Surtout à ce prix.
points fortsPrésentation attractive, moteur impressionnant, technologie de la suspension, comportement à la hauteur, insonorisation, douceur des commandes, position de conduite, confort, rayon de braquage, équipements.
points faiblesConsommation élevée, manque d'agilité du train avant, manque de place à l'arrière.
Les chiffres
Prix 2002 : 70 350 €
Puissance : 406 ch
0 à 100km/h : 5.6s
Conso mixte : 12.5l/100

Autres articles pouvant vous intéresser

JAGUAR S-Type Diesel
JAGUAR S-Type Diesel

Un an après avoir cédé aux sirènes du diesel avec la X-Type, la marque...

JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

JAGUAR I-Pace
JAGUAR I-Pace

Rarement nouveauté n'aura été aussi attendue, surtout dans le domaine de...

Tous les essais JAGUAR
JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

BMW 840d xDrive Gran Coupé
BMW 840d xDrive Gran Coupé

La BMW Série 8 complète sa gamme avec cette élégante carrosserie à quatre...

ASTON MARTIN V8 Vantage AMR
ASTON MARTIN V8 Vantage AMR

Dès le lancement de la nouvelle V8 Vantage, Aston Martin avait assuré qu'une...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires