Essai HUMMER H3

David Lamboley le 02/03/2009

Après les H1 et H2, Hummer a décliné sa gamme avec un 4x4 à taille humaine, le Hummer H3. Crise oblige, nous avons enfin essayé le modèle le plus « raisonnable », doté d'un 5 cylindres…

Voir la vidéo en HD

Présentation

Le Hummer H3, le plus « petit » modèle de la gamme du constructeur américain, porte en lui les véritables gênes de la marque malgré sa base technique General Motors. C'est depuis la Guerre du Golfe et l'opération « tempête du désert » diffusée presque en direct à la télévision, en 1991, que le grand public a découvert le Hummer, un engin militaire se posant en héritier de la légendaire Jeep.

Comme cette dernière, le Hummer a vite rejoint le monde civil grâce notamment à quelques stars du showbiz et à des apparitions répétées dans des séries américaines. Après le monsieur muscles Arnold Schwarzenegger et son fameux Hummer H1 noir, c'est au tour de notre Johnny Hallyday national de devenir un ambassadeur de la marque à bord d'un H2. Le Hummer H3, lui, apparaît sur notre territoire en 2005. Nettement plus compact que les deux autres malgré des dimensions relativement imposantes aux yeux des européens, il se veut une alternative originale aux Jeep Grand Cherokee, Land Rover Discovery ou autre Volkswagen Touareg.

Véritable 4x4 doté de tous les attributs que l'on est en droit d'attendre d'un vrai baroudeur, il est motorisé au choix par un gros V8 essence sur le modèle « Alpha » depuis 2008, ou comme ici par un atypique 5 cylindres en ligne essence de 3.7 litres développant 244 ch, presque raisonnable de ce côté-ci de l'Atlantique. Autre effort de la part du modèle, ses tarifs débutent à un peu plus de 46 000 euros, ce qui correspond à la moyenne de la catégorie à puissance égale…

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Comme ses grands frères H1 et H2, le Hummer H3 décline encore une fois le style inimitable de la marque, avec des lignes taillées à la serpe, puissantes, musclées, relevées de quelques traits caractéristiques. Le H3 arbore ainsi des ailes avant et arrière fortement proéminentes, à la façon Jeep, ainsi que des boucliers fort échancrés, histoire de rendre les escapades dans les sous-bois plus faciles.

L'énorme calandre à barrettes verticales et les boucliers noirs percés de crochets de remorquage rappellent le H2, tout comme la surface vitrée réduite à une hauteur minimum, une sensation exacerbée par une ceinture de caisse très haute. Bref, le plus compact des Hummer ressemble à un gros jouet Tonka ! En grimpant dans l'habitacle, on est d'abord surpris par la place relativement comptée – mais c'est une habitude chez Hummer – malgré des dimensions généreuses.

Le poste de pilotage, sans effets de style particuliers, s'avère assez simple, voire épuré. Notre modèle dispose du minimum sur une Américaine – climatisation, régulateur de vitesse, poste radio, boîte automatique – mais on ne peut pas dire que ce soit le grand luxe. Les sièges en tissu font un peu « cheap », de même que les matériaux et l'assemblage parfois approximatif. Un univers plus proche d'un Coréen que d'un Allemand…

Mécanique et châssis

Malgré son look et son architecture atypique, ce Hummer H3 repose sur une base déjà éprouvée, autrement dit le châssis séparé du Chevrolet Colorado. Rappelons que Hummer appartient au groupe General Motors depuis maintenant dix ans, ce qui explique le partage d'éléments entre divers modèles. L'antique pont rigide arrière suspendu par des lames, lui, sonne à priori comme un équipement rétrograde. Il n'en est rien, car nous l'avons dit, le H3 est un authentique 4x4 taillé pour l'aventure.

Grâce à cette architecture, disons, à l'ancienne, ses aptitudes hors asphalte sont tout simplement époustouflantes. La gamme courte, ainsi que les blocages de différentiels avant, arrière et central permettent de se tirer de situations critiques, comme nous avons pu en faire l'expérience durant notre reportage. Deux ombres au tableau, cependant, la boîte automatique optionnelle qui équipait notre modèle ne s'avère pas la meilleure transmission pour crapahuter, et le 5 cylindres en ligne manque de souffle.

Ce bloc de la famille Vortec, né en 3.5 litres (équipant entre autres des 4x4 américains tels le GMC Canyon, Chevrolet Colorado ou son jumeau Isuzu i350), a vu sa cylindrée récemment évoluer jusqu'à 3.7 litres. Malgré sa puissance respectable de 244 ch, il manque cruellement de répondant à faible et moyen régime et ne s'avère pas très prompt à prendre des tours. Peu engageant, il est de plus étouffé par une boîte automatique d'ancienne génération, sans compter la masse conséquente à propulser, soit 2300 kg.

Sur la route

Nous venons de l'évoquer, le manque de réactivité mécanique n'incite pas à adopter un rythme endiablé, que ce soit sur route ou autoroute. Pourtant, le H3 s'avère suffisamment confortable et, avouons-le, plutôt agréable aux allures de sénateur.

Et d'ailleurs, mieux vaut ménager la bête si l'on veut préserver une consommation raisonnable, soit 14,5 litres/100 km annoncés en moyenne, mais plus en vérité… Sur routes sinueuses, il perd toute consistance et s'avère délicat à la limite. Sa masse et son train avant peu précis enclinent à une certaine prudence et rappellent que nous avons affaire non pas à un concurrent du BMW X5, mais bel et bien à un baroudeur « old school » qu'il faut ménager sur certains terrain.

Justement, dès que nous empruntons les chemins de traverse, il se sent nettement plus à l'aise. Nous avons affaire à un sacré client ! Ce n'est pas compliqué, rien ne lui fait peur. Il n'y a qu'à jeter un œil à sa garde au sol plus que généreuse, soit 22 cm, et ses capacités de franchissement : il est capable de gravir une pente à 60% et de traverser un gué profond de 60 cm. Peu de 4x4 sont capable de telles prouesses…

À retenir

Bien qu'il soit le moins cher de la gamme, le Hummer H3 3.7 litres n'est pas, à priori, un choix raisonnable malgré son 5 cylindres, mais plutôt un coup de cœur. Ses aptitudes très ciblées, sa mécanique peu agréable, sa finition peu flatteuse et son équipement minimum ne jouent pas en sa faveur si on le compare à ses concurrents. Un Jeep Grand Cherokee ou un Land Rover Discovery le distancent largement sur la plupart des points, tout en étant affichés à des tarifs plus abordables. Pourtant, le H3 dispose de plusieurs atouts non négligeables, à commencer par ses exceptionnelles aptitudes en tout-terrain. Son look atypique et sa solide charpente peuvent également être cités comme des points positifs. Mais à l'heure où le bilan énergétique d'un modèle tient la place prépondérante, l'absence de diesel ou de mécanique hybride chez Hummer pose problème, y compris dans son pays d'origine, où les ventes de Hummer s'effondrent. Le H3 ne mérite pourtant pas de disparaître, mais seulement une motorisation et une présentation mieux adaptée à notre vieux continent…
points fortsLook d'enfer, dimensions plus « humaines » que ses grands frères, confort relatif sur route, aptitudes exceptionnelles en tout-terrain, alternative crédible et originale face à certains 4x4 purs et durs.
points faiblesFinition peu flatteuse de l'habitacle, architecture peu propice au dynamisme sur route, moteur peu agréable et faiblard, boite automatique d'ancienne génération mal étagée.
10.4

20
Les chiffres
Prix 2008 : 46000 €
Puissance : 244 ch
Conso mixte : 14.5l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 9/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 12/20
Budget : 9/20

Autres articles pouvant vous intéresser

MERCEDES A 35 AMG 4 Matic
MERCEDES A 35 AMG 4 Matic

Alors que la sulfureuse A45 AMG pointe le bout de sa calandre, nous prenons...

PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)
PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)

La Porsche 911 se refait une beauté et revient dans une huitième génération....

MERCEDES AMG GT-R
MERCEDES AMG GT-R

Pour affronter la future Porsche 992 GT3, voici que la Mercedes AMG GT R...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de dlambo
dlambo a dit le 14-03-2009 à 11:42
Salut Vantage ! Le débat étant amorcé, je continue sur cette lancée. Le Hummer H3 a une vraie particularité, puisqu'il conjugue à la fois, c'est vrai, un aspect statutaire avec son design hors-normes et sa griffe à la mode. Contrairement à ce que l'on pourrait croire au premier abord, ce n'est pas qu'un engin pour parader sur les grandes avenues, mais aussi et surtout un des 4x4 les plus efficaces du moment, un franchisseur hors-pair ! Il faut donc mettre en exergue ces deux caractéristiques rarement réunies, le côté "bling-bling" et l'aspect exceptionnellement efficace, vraie qualité intrinsèque du H3, non ? Au fait, Vantage, cette Lagonda concept vous fait-elle vibrer à l'unisson du V12 ?
avatar de vantage
vantage a dit le 14-03-2009 à 11:13
Je suis assez d'accord tant sur l'exotisme et que sur le parallèle entre le LM002, le Hummer et le Lagonda. Tout cela se ressemble un peu et procède d'une même filiation. La question est faut-il vraiment leur chercher des qualités automobiles intrinsèques et une vocation au dela de véhiculer des rappeur à Los Angeles ou le Gotha russe à Courchevelle ? Enfin ça c'était il y a quelques mois.... :-))
avatar de dlambo
dlambo a dit le 14-03-2009 à 11:01
Salut Propulsion. Ta réaction est fort compréhensible, mais une petite note d'exotisme ne peut faire de mal. Mais cela me rappelle quelques exemples édifiants : Lamborghini est à la base un fabricant de tracteurs agricoles. Le 4x4 Lambo LM 002 est un Hummer avant l'heure. Porsche vend plus de Cayenne que de 911/Cayman et Boxster réunis, L'Audi Q7 est une véritable enclume sur la balance (sans oublier les "sportifs" que sont les X3/X5/X6/GLK/Q5/etc), et Aston relance Lagonda sous forme d'un énorme 4x4… Qu'importe le flacon, l'important c'est de prendre plaisir au volant, que ce soit sur terre, neige, asphalte, route ou circuit.
avatar de dlambo
dlambo a dit le 14-03-2009 à 10:59
Salut Propulsion. Ta réaction est fort compréhensible, mais une petite note d'exotisme ne peut faire de mal. Cela me rappelle également quelques références édifiantes : Lamborghini est à la base un fabricant de tracteurs agricoles. Le 4x4 Lambo LM 002 est un Hummer avant l'heure. Porsche vend plus de Cayenne que de 911/Cayman et Boxster réunis, L'Audi Q7 est une véritable enclume sur la balance (sans oublier les "sportifs" que sont les X3/X5/X6/GLK/Q5/etc), et Aston relance Lagonda sous forme d'un énorme 4x4? Qu'importe le flacon, l'important c'est de prendre plaisir au volant, que ce soit sur terre, neige, asphalte, route ou circuit.
avatar de propulsion
propulsion a dit le 12-03-2009 à 13:02
Beau p'tit camion! J'aime bien la couleur. Je n'essaierai pas, j'aime mieux les autos.