Technique : La nomenclature des carrosseries

Didier Lainé le 05/08/2005

Partagez

réagir

Carrosseries fermées

Il en est des carrosseries automobiles comme des grands vins. Toutes procèdent d'une longue tradition qui remonte au temps des attelages hippomobiles. Cabriolets, berlines, coupés de ville, landaulet, les voitures sans chevaux ont laissé en héritage leurs appellations de carrosserie. L'automobile en a fait bon usage. Au point de se décliner en une multitude de versions dont la désignation commerciale relève parfois de la seule fantaisie des services marketing (cf. la VW "Phaeton" qui n'est guère plus qu'une berline...). Il est temps, peut-être, d'en revenir aux appellations d'origine contrôlée : voici le petit lexique que vous propose justement Motorlegend...
Berline Peugeot 404
Berline Peugeot 404 D.R.
Coach Ford Taunus 20 M TS 1965
Coach Ford Taunus 20 M TS 1965 D.R.
Berline :
Carrosserie à 4 portes et deux rangées de sièges (4 à 6 places). Désigne le type de carrosserie le plus courant. Equivalent : "saloon" en anglais et "sedan" en américain.

Coach :
Carrosserie à 2 portes et deux rangées de sièges (4 à 6 places). Avec ou sans montant central de pavillon. Appellation tombée un peu en désuétude. Equivalent : berline 2 portes. En anglais : "saloon", "sedan" en américain (éventuellement : "two door sedan").

Faux cabriolet 4 portes :
("hardtop sedan" en américain ou "pillarless sedan") : carrosserie à 4 portes sans montant central de pavillon. Type de carrosserie très répandu dans la production américaine des années 1955-70, beaucoup moins en Europe. La berline Facel Vega Excellence est la seule voiture française de série ayant adopté ce type de carrosserie abandonné dans les années 70 aux Etats-Unis en raison de son manque de rigidité en cas de retournement.

Coupé :
Carrosserie à 2 portes et 2 ou 4 places (une ou deux rangées de sièges). Carrosserie réservée le plus souvent aux modèles de grand tourisme à hautes performances. Une ou deux glaces latérales. Equivalent : "coupe" en anglais ou "saloon". "Coupe" en americain.
Dodge Phoenix 1960 Hardtop Sedan
Dodge Phoenix 1960 Hardtop Sedan D.R.
Citroën DS Coupé
Citroën DS Coupé D.R.

D'autres carrosseries fermées

Dérivé américain : "Hardtop coupé"
Version sans montant central très appréciée aux Etats-Unis dans les années 50 et 60. Equivalent français : "coupé panoramique".

Limousine :
Carrosserie à trois glaces latérales (le plus souvent) et trois rangées de sièges (ou 2 rangées et 2 ou 3 strapontins rabattables). 6 à 9 places possibles. Type de carrosserie très usité pour les véhicules de parade. Eventuellement livrable avec vitre de séparation intérieure. Même appellation en Angleterre et aux Etats-Unis.
Mercedes coupé 220 SE 1965 (coupé sans montant central)
Mercedes coupé 220 SE 1965 (coupé sans montant central) D.R.
Rolls Royce Limousine Phantom VI 1968
Rolls Royce Limousine Phantom VI 1968 D.R.
Break :
Carrosserie à 2 ou 4 portes (plus un hayon arrière faisant office de 5ème porte) avec banquette arrière rabattable. Pavillon allongé jusqu'à l'aplomb de la poupe offrant ainsi au break un volume de chargement plus important (en théorie) que celui de la berline dont il dérive. Equivalent : "station wagon" en américain, "estate" en anglais.

Dérivé : "Break de chasse" :
("shooting brake" en anglais). Se dit d'un coupé doté d'un hayon arrière et d'un pavillon allongé comme celui d'un break. Exemples : Volvo 1800 ES, Aston Martin DB5 "shooting brake", Lancia Beta HPE, etc.

Monospace :
Véhicule à usage familial à carrosserie "monocorps" offrant un rapport encombrement / habitabilité supérieur à celui d'une berline de même gabarit. Grande modularité intérieure avec deux ou trois rangées de sièges et 5 à 8 places. Equivalent : "space wagon" ou "van" en américain.
Triumph 2000 Estate (break) 1966
Triumph 2000 Estate (break) 1966 D.R.
Aston Martin DB5
Aston Martin DB5 "Shooting Brake" 1965 D.R.

Carrosseries mixtes

Ford A
Ford A D.R.
Citroën C4 G Landaulet
Citroën C4 G Landaulet D.R.
Coupé de ville ou coupé-chauffeur :
Type de carrosserie très répandu dans les années 20 et 30. Voiture de maître à 4 portes et compartiment avant doté d'un toit escamotable ou d'une capote repliable. Se dit "town car" en américain et "sedanca" en anglais.

Landau ou Landaulet :
Berline ou limousine avec capote repliable à l'arrière du pavillon. Type de carrosserie assez répandu dans les années 20 et 30. Exemple : Mercedes 600 Landaulet.

Renault 4 CV Découvrable
Renault 4 CV Découvrable D.R.
VW-Porsche 914
VW-Porsche 914 D.R.
Coach ou berline découvrable :
Carrosserie à 2 ou 4 portes et ouverture découpée dans le toit recouverte d'une capote repliable vers l'arrière. Plutôt rare depuis la fin des années 50. Quelques exemples : Renault 4 CV découvrable, 202 et 203 Peugeot découvrable, etc.

Coupé découvrable :
Coupé 2 portes avec panneau avant escamotable (en un ou deux éléments) et arceau et lunette arrière fixes. Exemple : Chevrolet Corvette coupé (depuis 1968).
Mercedes SLK
Mercedes SLK D.R.
Ford F 150 Crew Cab Pick-Up
Ford F 150 Crew Cab Pick-Up D.R.
Coupé-cabriolet :
Nouvelle appellation désignant un cabriolet doté d'un toit métallique escamotable dans le coffre. Type de carrosserie initié par Peugeot dans les années 30 avec ses versions "Eclipse" sur base 601 et 402. Idée reprise par Ford sur sa série "retractable hardtop Skyliner" commercialisée entre 1957 et 1959. Exemples contemporains : Peugeot 206 et 307 CC.

Pick-up :
Type de carrosserie très répandu aux Etats-Unis. Cabine avant fermée à 2 ou 4 portes. Partie arrière ouverte offrant une plateforme de chargement (genre "benne") avec ou sans porte rabattable.

Carrosseries transformables

Phaeton / Cabriolet 4 portes / Torpedo :
Carrosserie à 4 portes et capote repliable. Très répandu dans les années 20 et 30, ce type de carrosserie n'est plus guère représenté depuis l'après-guerre que par les véhicules d'apparat réalisés sur commande. Trois modèles seulement produits en série après 1945 : Mercedes 300 "Adenauer", Lincoln Continental "convertible" 1961-67, Kaiser et Frazer Manhattan convertible 1949-51. Désignation américaine : "4 door convertible" ou "phaeton". En Anglais : "tourer".

Cabriolet 2 portes :
Carrosserie à 2 portes, glaces latérales fixes (et coulissantes) et capote repliable. 2 à 5 places. Exemples : Mazda MX 5, Volvo C70 cabriolet, Aston Martin DB7 Volante, etc. Se dit "drophead coupe" en anglais et "convertible" en américain.
Lincoln Continental Convertible 1965
Lincoln Continental Convertible 1965 D.R.
BMW cabriolet Série 3
BMW cabriolet Série 3 D.R.
Roadster :
Carrosserie à 2 portes avec capote repliable et glaces latérales escamotables (side-screens en anglais). Type de carrosserie abandonné depuis la fin des années 60. Désignation identique en anglais et en américain. Exemples : Triumph TR3, Austin-Healey 100/4, AC Cobra, etc.
Dérivé : "tourer" en anglais. Désigne parfois une carrosserie ouverte (sans vitres latérales fixes), le plus souvent à 2 ou 4 portes et 4 places avec capote repliable.

Spider (en français) :
Cabriolet ou roadster avec banquette aménagée dans le coffre (ex : Citroën 11 Traction cabriolet). Terme également utilisé en italien pour désigner (indifféremment) un cabriolet ou un roadster. Exemple : Ferrari 250 GT Spider California, Lancia Aurelia Spider B24 America. S'écrit parfois "spyder" en américain.
Ford V8 40 Roadster 1934
Ford V8 40 Roadster 1934 D.R.
Spider Citroën Traction 11 BL (en position ouverte)
Spider Citroën Traction 11 BL (en position ouverte) D.R.

Les appellations non contrôlées

PORSCHE 911 2.7l Targa
PORSCHE 911 2.7l Targa D.R.
Porsche 911 E Targa 2,4 l
Porsche 911 E Targa 2,4 l D.R.
Targa :
Désignation spécifique à Porsche qui a initié ce type de carrosserie "mixte" (semi-découvrable avec arceau fixe) sur sa 911 dès 1965. Désigne parfois (improprement) le coupé Corvette "T-Top" qui procède du même principe.

Speedster :
Désignation américaine utilisée dans les années 20 et 30 pour certaines carrosseries ouvertes à caractère sportif. Equivalent américain du "roadster". Exemples : Auburn 851 Speedster, Duesenberg SJ Speedster, etc. Réutilisée par Porsche dans les années 50 et plus récemment, dans la gamme 911.

Barchetta :
Version compétition du roadster ou du spider, généralement démunie de capote et dotée d'un saute-vent symbolique en remplacement du pare-brise. Appellation récemment exhumée par Fiat.
Porsche 356 Speedster
Porsche 356 Speedster D.R.
Concept-car Jaguar F-Type
Concept-car Jaguar F-Type D.R.

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de Méjid
Méjid a dit le 17-05-2012 à 09:44
Un grand merci ,pour votre contribution active à faire comprendre les internautes , les techniques complexes .
avatar de nuvolari1
nuvolari1 a dit le 15-12-2008 à 22:15
Suite BERLINE 2P (par opposition a COUPE): une berline 2 portes est une appellation honnête (!) pour les constructeurs, qui trouvent plus commercial d'appeler COUPE une base de BERLINE 4p, mêmes chassis, faces AV et AR, mais portes + longues. Si elle a une 2ème vitre, AR, fixe, c'est un coach, comme ce serait le cas du COUPE tel que défini dans mon 1er message. SUITE à venir.nuvolari1
avatar de nuvolari1
nuvolari1 a dit le 15-12-2008 à 22:07
Il y a de grandes confusions, qui empatent le sujet: en carrosserie, il n'y a pas de nombre de places, de nombre de rangs ni des uns sur les autres. Ensuite il y a omission générale de 3 points principaux: longueur de chassis, fixité des vitres et des capotes repliables, et appellation uniquement commerçiales: Citroen avait un "cabriolet non décapotable au catalogue 1929, Rover a sorti une berline, vers 75, appelée coupé, et je ne vous parle pas (encore) de la saga Spider/spyder/speedster/spedster, une vraie anerie!BERLINE/LIMOUSINE: berline existe en 4 ou 6 glaces, chassis "ordinaire" appelé "court". Les AR sont fixes, comme sur la limousine, qui a les mêmes définitions, sauf qu'elle est sur chassis long. Enchainons sur COUPE/BERLINES 2 PORTES: un coupé, d'abord, peut ne pas exister en berline (pa de berline sur même longeur de chassis dans cette marque.) Cette distinction est importante car un COUPE a une carrosserie totalement unique dans une gamme. Suite COUPE 2p bientôt. n