BMW Concept M4 Coupé

Vincent Desmonts le 05/09/2013

Partagez

réagir

BMW
Il faudra s'y faire : avec le remaniement des appellations chez BMW, la M3 Coupé s'appellera désormais M4 Coupé ! Un changement pour la forme, car sur le fond, le cahier des charges de cette sportive reste inchangé. Son objectif : offrir le meilleur compromis entre performances et utilisation au quotidien.

Sur le plan du style, la BMW M4 Coupé reprend les grandes lignes du coupé Série 4, mais soigne sa musculature avec quelques appendices aérodynamico-esthétiques particulièrement bien choisis. La face avant est percée de larges ouïes de ventilation, tandis que le bouclier est souligné d'une lame en carbone. Un matériau léger que l'on retrouve sur le toit, comme sur la précédente M3, ainsi qu'au niveau du diffuseur arrière, traversé par quatre sorties d'échappement. Quant aux flancs, ils s'ornent d'une ouïe latérale décorée du logo « M4 » et de jantes de 20 pouces spécifiques.

Aucun détail en revanche pour l'intérieur, qui reprendra cependant la planche de bord des Série 4 normales, en l'agrémentant des incontournables accessoires M : volant trois branches et sièges enveloppants.

Sur le plan technique, la BMW M4 Coupé reviendra au 6 cylindres, après avoir joui d'un V8 sur la précédente génération. Ce moteur 3 litres sera cependant suralimenté, une première pour cette gamme de sportives M ! La puissance devrait cependant rester aux alentours de 420 chevaux, le couple en hausse et le poids en baisse devant contribuer à l'amélioration des performances. Notez enfin que la boîte à double embrayage à 7 rapports devrait désormais être l'unique choix de transmission possible.

La BMW M4 définitive devrait être présentée début 2014.
BMW
BMW
BMW
BMW

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de GPV
GPV a dit le 11-09-2013 à 14:46
Jolie, performante, dommage pour le suralimentation (pollution oblige) et s'elle reste dans les prix "classiques", ça pourrait être un bon plan de sport :) Dommage pour le nom, M3 j'aimais bien, le 4 n'est pas pareil, alors Messieurs du marketing, vous nous faites quoi là ?...