Trois V8 au coude à coude

Vincent Desmonts le 30/04/2008

Partagez

réagir

Présentation

À chaque nouvelle génération, la Corvette progresse. La légendaire sportive américaine se bonifie avec les ans, et reçoit depuis le début de l'année un nouveau V8 de 6,2 litres, une boîte de vitesses revue ainsi qu'un habitacle remanié. Il est donc tentant de confronter cette reine du rapport performances/prix (306 km/h chrono pour moins de 66 000 euros, cherchez pas, y'a pas mieux!) à deux des meilleurs sportives européennes, elles aussi équipées d'un V8.

Yannick Parot

Yannick Parot
À ma gauche, la BMW M3. Une autre légende, parvenue à sa quatrième génération et sa vingt-deuxième année. Aussi à l'aise pour « péter un chrono » sur une spéciale de rallye que pour aller chercher les enfants à l'école, mais également suffisamment discrète pour passer quasi-inaperçue aux yeux du quidam, la M3 réalise une éblouissante synthèse entre sportivité et utilisation quotidienne.

Mais cette polyvalence n'a-t-elle pas ses limites face à des autos plus exclusives ?

Yannick Parot

Yannick Parot
À ma droite, justement, la crème de l'exclusivité made in Audi : la R8. Elle porte l'écusson aux quatre anneaux et la calandre « single frame », mais ses gènes sont italiens. Cousine éloignée de la Lamborghini Gallardo, elle en reprend le châssis-cage en aluminium et l'architecture à moteur central, mais remplace le V10 transalpin par le V8 à injection directe de l'Audi RS4. Stricte deux places, dotée d'une boîte à gants en guise de coffre (100 dm3 !), c'est la moins polyvalente du lot. Mais c'est aussi la plus spectaculaire en termes de style et la plus prometteuse en matière d'efficacité.

Mesdames et messieurs, les joueurs sont prêts. Que le spectacle commence !

Yannick Parot

Design

Corvette
Corvette Yannick Parot
Corvette
Corvette Yannick Parot
Capot interminable, roues rejetées aux quatre coins, lunette arrière en bulle, quadruples feux arrière : la Corvette joue des variations d'un même thème depuis belle lurette. Pourquoi pas, puisque la recette fonctionne à merveille, rendant la « Vette » identifiable au premier coup d'oeil, même pour un néophyte.

Plus courte et moins large que sa devancière, cette C6 n'en reste pas moins impressionnante. Seules les optiques transparentes, manquant de caractère, viennent ternir le bilan.
Audi R8
Audi R8 Yannick Parot
Audi R8
Audi R8 Yannick Parot
La reine du grand spectacle, c'est incontestablement l'Audi R8, qui a « démocratisé » (à 108 000 euros, tout est relatif) le look supercar. L'avant plongeant, la calandre singleframe et cette fascinante rampe de diodes électroluminescentes composent un visage à nul autre pareil.

Les « sideblades » en carbone ornent des flancs percés de larges ouïes destinées à l'alimentation en air frais du V8. Un moteur traité comme une star, placé sous vitrine, avec éclairage nocturne optionnel (640 euros !), eau et gaz à tous les étages !

La partie arrière, ornée de feux sculptés et de majestueuses canules d'échappement, parachèvent une ligne spectaculaire.
BMW M3
BMW M3 Yannick Parot
BMW M3
BMW M3 Yannick Parot
Et la BMW ? L'homme de la rue n'y verrait qu'un élégant mais banal coupé Série 3. C'est peut-être la force de cette M3, qui sait se faire discrète lorsqu'on la gare sur le parking d'un client, tout en assurant à son conducteur les plaisirs interdits d'une vraie sportive.

Pour un peu, on troquerait presque le toit carbone et les larges prises d'air contre une ligne classique de BMW 320d Coupé... histoire d'adopter à fond le camouflage « manteau couleur de muraille » !

Yannick Parot

Habitacle

Les voitures américaines ne sont pas réputées pour leur finition raffinée, et la Corvette ne fait pas exception à la règle.

Malgré tout, elle a consenti quelques efforts : les plastiques ont une plus belle apparence tandis que la présence de fins joncs chromés trahissent une évidente volonté de bien faire.

Reste que l'agaçant grincement en provenance du demi-toit gauche rappelle le chemin qui reste à parcourir... Surtout face aux deux solides adversaires qui s'alignent en face !
Intérieur Corvette
Intérieur Corvette Yannick Parot
Intérieur Corvette
Intérieur Corvette Yannick Parot
L'Audi R8 est presque aussi spectaculaire dedans que dehors. La planche de bord taillée dans le carbone est sculpturale, les contreportes sont magnifiques, l'instrumentation est nette et sans bavure. Les matériaux imposent le respect, l'assemblage inspire la confiance, le souci du détail est évident.

Cela aidera sûrement à faire oublier la note, particulièrement indigeste, notamment du fait de l'incalculable nombre d'options... toutes hors de prix.

Ah, un dernier détail : vu la boîte à gants surchauffée qui sert de coffre (100 dm3), dites à Madame de voyager léger !
Intérieur Audi R8
Intérieur Audi R8 Yannick Parot
Intérieur BMW M3
Intérieur BMW M3 Yannick Parot
En s'installant dans la BMW, on aurait presque l'impression de s'installer à bord... d'un monospace ! L'espace intérieur est sans commune mesure, bien entendu, la M3 offrant deux places supplémentaires. Mais on est également assis plus haut... et l'ambiance est tellement plus banale !

C'est bien une planche de bord de Série 3 qui s'étale sous nos yeux, avec comme seules bouées de sauvetages pour l'amateur de sportivité quelques logos « M » ici où là... et un compte-tours dont la zone rouge débute à 8 300 tr/min.

Yannick Parot

Moteur

Le V8 accompagne la Corvette depuis 1955. Entre temps, la puissance a plus que doublé et atteint désormais 437 ch sur cette C6 modèle 2008. Mais la technologie, elle, n'a pas beaucoup évolué : le bloc LS3 s'en remet toujours à un arbre à cames central !

Par rapport au LS2 qu'il remplace, il offre un alésage majoré, de nouvelles culasses à la perméabilité améliorée et des soupapes d'admission plus légères. Résultat des courses : un moteur à la vigueur inépuisable, débordant de couple à bas régime tout en étant nerveux en haut du compte-tours (zone rouge à 6 600 tr/min).

Du coup, les ingénieurs lui ont associé une boîte très longue, ce qui a au moins le mérite d'abaisser significativement les consommations (13,3 l/100 km en moyenne). Seul regret : une sonorité dans l'habitacle un peu trop feutrée à notre goût.
Moteur Corvette
Moteur Corvette Yannick Parot
Moteur Audi R8
Moteur Audi R8 Yannick Parot
L'Audi R8 embarque le V8 de la RS4, qui reçoit ici un carter sec afin de l'implanter plus bas tout en améliorant la lubrification en usage intensif.

Il conserve une sonorité enchanteresse, mais se montre également très linéaire dans ses accélérations et un brin avare en sensations.

Quant à l'injection directe FSI, censée améliorée la sobriété, ne donne quant à elle pas vraiment le résultat escompté : avec 14,6 l/100 km en moyenne, la R8 est la plus gloutonne du lot.
Moteur Audi R8
Moteur Audi R8 Yannick Parot
Moteur BMW M3
Moteur BMW M3 Yannick Parot
De son côté, le V8 de la M3 nous fait sa techno parade : bloc en alliage léger aluminium-silicium, double Vanos, papillons de gaz individuels, récupération d'énergie au freinage...

Le résultat est probant, ce moteur se montrant vigoureux à tous les régimes, mélodieux (vitres baissées, car l'insonorisation est digne d'une limousine !), tout en restant très civilisé.

Cerise sur le gâteau, la consommation moyenne de 12,4 l/100 km est la plus basse du plateau !

Yannick Parot

Châssis

Des ressorts à lames sur une sportive au XXIè siècle, vous n'y pensez pas ? Eh bien les ingénieurs Chevrolet, si ! La Corvette cultive les paradoxes : elle peut recevoir des amortisseurs pilotés magnétiques dernier cri, mais les associe à d'antédiluviens ressorts de pick-up.

Pour le reste, l'américaine trace sa voie, avec une coque en acier hydroformé habillée d'une carrosserie en fibre de verre. L'ensemble combine résistance et légèreté : la Corvette est la plus légère du plateau, avec au bas mot un quintal d'avance sur ses deux rivales.

Yannick Parot

Yannick Parot
Audi a préféré s'en remettre à l'aluminium pour le châssis-cage de la R8. La coque nue ne pèse ainsi que 277 kilos, sans pour autant compromettre la rigidité.

Ressorts et amortisseurs sont conventionnels, mais ces derniers peuvent être à pilotage magnétique moyennant 2 100 euros. Une option chaudement recommandée, comme nous le verrons plus tard.

Audi oblige, la R8 possède une transmission intégrale. Mais la répartition du couple en fait une quasi-propulsion la plupart du temps : seule 10 à 35% de l'énergie du V8 est envoyée sur les roues avant.

Yannick Parot

Yannick Parot
La M3 est la plus lourde du plateau, avec 1 580 kilos à vide. Un handicap, certes, mais la BMW a au moins l'élégance de répartir cette masse imposante de façon harmonieuse, à égalité entre les trains avant et arrière.

Pour le reste, la M3 fait de son mieux en adoptant des géométries de suspension en aluminium, un amortissement piloté EDC, un différentiel autobloquant, et même un bouton « Sport » ajustant la réactivité de l'accélérateur électronique !

Sur la route

On l'imaginait un rien rustique et brutale, mais la Corvette se révèle remarquablement civilisée avec ses commandes douces, son moteur incroyablement souple, sa direction précise, son train avant efficace.

La pédale de droite est quant à elle remède absolu à l'ennui : l'écraser relègue Space Mountain au rang de manège pour enfants ! Entre le couple démoniaque et la puissance furieuse, la poussée paraît interminable, et chaque changement de rapport n'est qu'une brève accalmie en pleine tempête.

Le châssis et les freins suivent plutôt bien le rythme infernal dicté par le V8 LS3, même si l'amortissement (passif sur notre modèle) montre ses limites sur routes bosselées. Mais la Corvette n'en reste pas moins une fabuleuse usine à sensations.

Yannick Parot

Yannick Parot
En comparaison, l'Audi R8 paraît presque aseptisée ! Plus linéaire, son V8 n'est pas à la traîne mais masse moins vigoureusement les lombaires. La belle d'Ingolstadt compense ce léger manque de charisme par un châssis tout bonnement remarquable.

Douée d'un équilibre quasiment instinctif, aussi à l'aise sur l'asphalte bien régulier d'un circuit que sur le bitume défoncé d'une route secondaire (merci la fabuleuse suspension Magnetic Ride !), bien aidée par un freinage ultra efficace, la R8 est un outil de précision.

Une pure merveille qui révèle les extraordinaires progrès d'Audi en matière de liaisons au sol au cours des récentes années.

Yannick Parot

Yannick Parot
Du coup, la BMW M3 souffre de la comparaison ! Certes, son équilibre, l'efficacité de son différentiel autobloquant et le caractère de son V8 en font une auto très plaisante à mener, du genre qui vous donne la banane au premier virage.

Mais les freins restent sous-dimensionnés à la tâche, notamment sur circuit. Quant à l'amortissement piloté, il manque de finesse, et aucun des trois programmes proposés ne donne pleinement satisfaction sur le réseau secondaire.

Yannick Parot

Conclusion

Bonne surprise : malgré des solutions techniques simples (désuètes diront certains !), la Corvette est capable de tenir tête à ses glorieuses rivales européennes.

Elle le doit à son moteur d'avion, bien sûr, mais aussi à un châssis plutôt travaillé. Mais l'argument-massue reste le prix : la C6 offre les performances d'une quasi-supercar au tarif d'une Porsche Cayman S ! Qui dit mieux ? Personne. Alors on pardonne bien volontiers la finition encore perfectible et les optiques avant au dessin peu inspiré...

Yannick Parot

Yannick Parot
Rajoutez quelques 12 000 euros, et la BMW M3 est à vous. Cela fait 6 000 euros la place supplémentaire, ce qui, tout bien réfléchi, n'est pas excessif pour une auto d'une polyvalence incroyable !

Performante, amusante, assez efficace, mais aussi spacieuse, confortable et discrète, la M3 peut parfaitement s'envisager comme voiture unique d'une famille. Ces multiples talents se payent cependant par un poids plus élevé que les deux rivales, ce qui n'arrange pas les affaires de freins déjà faiblement dimensionnés. En outre, ce surpoids induit une tendance au sous-virage à l'inscription en courbe qui sera pénalisante sur circuit.

Néanmoins, la M3, fabuleuse bonne à tout faire, grille la politesse à la Corvette et se classe deuxième sur notre podium.

Yannick Parot

Yannick Parot
Incroyable Audi R8 ! Elle hisse ses prestations au niveau de son design spectaculaire. Agile et équilibrée en même temps, performante sur circuit et à l'aise sur le réseau secondaire, suffisamment confortable et silencieuse pour en faire une GT, la R8 nous a subjugués.

Avec un moteur au caractère moins linéaire et... un tarif moins élitiste (on peut toujours rêver !), elle friserait la perfection.

En l'état, elle mérite déjà la première place du podium.

Yannick Parot

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de pirategt
pirategt a dit le 06-09-2008 à 17:10
Beau comparatif : 3 approches de moteur V8 très différentes... Mon coeur balance pour la M3 taxée de "monospace", mais radicalement polyvalente. Certes la Vette a bien évolué, mais elle reste trop show off !! Quant à la R8, AUDI a frappé fort pour une première... Si seulement la BM avait un vrai freinage !! elle resterait pour très longtemps la voiture la plus maniable et la fun du monde!! Avis aux fans de drift ?!
avatar de gallardo_spider08
gallardo_spider08 a dit le 23-06-2008 à 17:37
lol I love it
avatar de Racoon
Racoon a dit le 27-05-2008 à 11:37
Parce que l'on ne compare pas une 2CV avec une Veyron, et qu'une Corvette ZO6 affiche 80 ch de plus que les deux allemandes... ne parlons même pas de la ZR1. La M3 est une voiture étonnamment réussie, qui réussit à offrir des sensations tout en conservant une grande facilité d'utilisation au quotidien. La Corvette est plus brutale, plus riche en sensations, mais moins aboutie aussi. Enfin, si je suis votre raisonnement, une Audi RS6 Avant de 580 ch n'est pas une sportive ? ;)
avatar de mike0002
mike0002 a dit le 23-05-2008 à 02:59
Je n'en reviens pas. Pourquoi prendre la moins bonne des Corvettes ? Z06, ZR1 sont bien meilleures. Mais classer la M3 devant la Corvette c est du chauvinisme à l'extrême. La M3 c'est de la petite bière à coté de la 'Vette. La R8 est supérieur à la C6 mais on se reparlera le jour où elle va croiser la ZR1. De toute facon la M3 n'a rien à faire là, pour moi une sportive c'est une 2 places, sans rancune.