Une Mercedes W196 ex-Fangio aux enchères

Samuel Morand le 19/03/2013

Le 12 juillet 2013 à Goodwood, en Angleterre, les collectionneurs devraient se bousculer pour s'adjuger une pièce maîtresse du patrimoine automobile mondial. En effet dans le cadre du prestigieux « Festival of Speed », la maison Bonhams proposera à la vente une Mercedes-Benz W196 de 1954.

Partagez

réagir
Cette « flèche d'argent » équipée de l'innovant bloc 2.5 litres 8 cylindres en ligne porte le numéro de châssis 0006/54, et fut introduite en compétition à la veille du Grand Prix d'Allemagne de Formule 1.

Après avoir manqué les deux premiers Grands Prix en Argentine et en Belgique, Mercedes-Benz commence la saison 54 au GP de Reims avec ses modèles dit « Stromlinienwagen » - à carrosserie fermée -. Un départ en fanfare pour la marque à l'étoile, qui voit Juan Manuel Fangio s'imposer devant son co-équipier Karl Kling.

Mais au GP suivant, à Silverstone, le quintuple Champion du Monde argentin se plaint du manque d'agilité de sa monture et réclame une voiture à roues découvertes, susceptible d'être plus agile dans les parties sinueuses. L'Argentin est entendu.

Mercedez-Benz arrive au GP d'Allemagne avec les châssis 0005 et 0006, et Fangio enchaîne les victoires en Allemagne et en Suisse. Pour la première fois depuis son retour en compétition après-guerre, Mercedes décroche deux succès consécutifs, et ce avec sa première F1 avec roues découvertes.

Bonhams n'a communiqué aucune estimation de cette Mercedes-Benz W196.

Partagez

réagir

Dernières actualités MERCEDES

Le Team Mercedes F1 restaure la monoplace W196 de Fangio
Le Team Mercedes F1 restaure la monoplace W196 de Fangio
Nico Rosberg en Mercedes W196
Nico Rosberg en Mercedes W196
Vente record pour la Mercedes W196R
Vente record pour la Mercedes W196R
Toutes les actualités MERCEDES

Tags liés

Commentaires

avatar de RINGOBIS
RINGOBIS a dit le 21-03-2013 à 08:55
S'il y a un Nom magique dans le domaine de la course Automobile, c'est bien celui de Juan Manuel FANGIO ! Quand je faisais le fou dans ma Ferrari à pédales, mon Grand-Père me disait: "Tu te prends pour Fangio" ça ne s'oublie pas !