• ECOPASTILLE : LE SUPER MALUS ANNUALISÉ?

Ecopastille : le super malus annualisé?

le 21/12/2007

A peine dévoilé, le dispositif de l'écopastille et son système de bonus/malus en fonction des rejets de CO2 a éveillé bon nombre de critiques... et pas vraiment du côté où l'on en attendait le plus ! En effet, si les constructeurs sont restés plutôt discrets sur le sujet, les associations écologistes ont donné de la voix.

Partagez

réagir
Ces dernières reprochent notamment au bonus/malus de n'être appliqué qu'une fois, lors de l'achat d'un véhicule neuf, et non de façon annuelle, ce qui aurait un effet pénalisant (ou incitatif, c'est selon) nettement plus marqué... Le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo a (partiellement) entendu leur requête, et a promis que l'annualisation du « super malus » (le palier à 2 600 euros, frappant les modèles émettant plus de 250 g/km de CO2) serait étudiée par le parlement au printemps.

Resterait à définir les modalités d'une telle pénalisation. Le malus serait-il appliqué à vie, jusqu'à destruction du véhicule ? Si tel devait être le cas, le marché des grosses cylindrées d'occasion s'effondrerait, au grand dam des professionnels spécialisés dans ce domaine... et des amateurs peu fortunés qui guettaient les bonnes affaires en seconde main.

Autre mauvaise nouvelle, sûre et certaine celle-là : les véhicules fonctionnant au superéthanol E85 ne bénéficieront d'aucune remise. En seconde lecture, les députés ont en effet rejeté l'amendement voté par les sénateurs qui proposaient un abattement de 50% du malus frappant les véhicules E85, au motif que leur carburant ne rejette moins de CO2 d'origine fossile. Un coup dur pour les constructeurs qui avaient fortement misé sur cette filière, comme Saab ou Ford...

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de Propulsion1
Propulsion1 a dit le 07-01-2008 à 21:48
C'est en effet une décision purement démagogique et qui a l'avantage de rapporter gros : une taxe au CO2 ne réduit en rien les émissions, mais le pouvoir d'achat des victimes de la taxe. Comment des politiques peuvent-ils se laisser aller à de telles âneries ?????
avatar de chacohparis
chacohparis a dit le 07-01-2008 à 01:32
les véhicules neufs polluent globalement moins que les anciens, donc application de la taxe pour tout achat de véhicule. Et pour ceux qui ne se préoccuppent pas de leurs émissions de CO², piqure de rappel annuelle. Mais aussi, carotte pour ceux qui s'en préoccupent donc, bonus annuel sous la forme d'un crédit d'impôt financé directement par la taxe perçue sur les véhicules polluants. Voila une idée qui transformerait rapidement notre parc de véhicules en France et pourquoi pas en Europe?
avatar de Propulsion1
Propulsion1 a dit le 05-01-2008 à 10:28
L'automobile est une cible extra pour le fisc : coupable de tous les morts, de tous les maux, de toutes les pollutions, elle rentabilise en 1 heure une paire de jumelles. Le retour de la vignette auto sous une forme sournoise provoquera un affichage provocateur de ceux qui veulent et peuvent rouler avec une maxi-taxe : les produits de luxe se vendent mieux dans les périodes de récession car ce sont des signes extérieurs de succès. La pastille fera de même, et accentura le fossé entre 2 mondes...
avatar invité
un internaute a dit le 04-01-2008 à 19:13
Oyez Oyez mes frères, la nouvelle religion s'appelle ECOLOGIE, les grands prêtres nous prédisent les pires malheurs (Comme au moyen age) si on vit dans le peché (Enfin, si on roule) peut-être finira-t-on sur un bucher si on s'obstine à bruler betement de l'essence ...
avatar invité
un internaute a dit le 04-01-2008 à 09:29
L'automobiliste a toujours été la vache à lait de l'état. A écouter nos grands dirigeants, il n'y a que la voiture qui émet du CO2. Mais c'est vrai qu'ils n'ont pas tous suivis la filière scientifique et on entend tout et n'importe quoi sur le sujet. Heureusement ils pensent, lol, et la pollution sera vaincue par le pogon, ouf !