• SCOTTSDALE 2012 : LA VENTE GOODING

Scottsdale 2012 : la vente Gooding

Loïc Bailliard le 24/01/2012

Cette fin janvier 2012 marquait le début de la saison des enchères avec la Scottsdale Car Week et les ventes qui y étaient associées. On commence le tour d'horizon avec Gooding & Company.

Partagez

réagir
Sans tomber dans les extrêmes de Pebble Beach, la maison a signé un beau résultat avec un décompte final de 39,8 m$. Indéniablement, la surprise de la vente fut la 300 SL caisse aluminium de 1955 dont l'estimation haute fixée à 3m$ fut éclipsée avec une enchère finale de 4,2 m$ (4,62 m$ avec les frais). Un record pour le modèle qui devrait tirer vers la haut la côte de toutes les 300 SL. Un autre coupé partit pour 869 000 $ et deux roadsters pour 693 000 et 660 000 $.

La Ferrari 250 GT LWB California Spider confirme également son statut de valeur sure avec un résultat final de 3,9 m$. Il sera intéressant de constater comment cet excellent résultat influe la vente de l'exemplaire proposé par Artcurial à Retromobile en février prochain.

Sur la troisième marche du podium, on retrouve un autre grand classique des ventes, une Duesenberg Model J carrossée par Murphy adjugée 2,6 m$.

Notons également la Bentley 4 1/2 double pare-brise ayant atteint 2,1 m$, la Lamborghini Miura P400 SV et la ferrari 500 Superfast à 1,1 m$, la Ferrari 275 GTB/4 à &,2 m$ ou encore la BMW 507 qui confirme sa bonne tenue depuis Pebble Beach avec 962 500 $.

Au total, pas moins de 98% des lots proposés trouvèrent preneur, démontrant une nouvelle fois que Gooding reste l'une des maisons les plus efficace dans le monde des ventes aux enchères.

Partagez

réagir

Tags liés

Commentaires