Salon Privé : deux Ferrari 250 GTO attendues

Samuel Morand le 18/08/2021

Partagez

réagir

L'édition 2021 de Salon Privé qui se tiendra du 1er au 5 septembre prochains au Château de Blenheim, en Grande-Bretagne, accueillera entre autres prestigieux modèles, deux exemplaires de la très rare Ferrari 250 GTO.

La 250 GTO introduite au catalogue de Ferrari en 1962, constituait alors la dernière évolution de la lignée des Ferrari 250 GT Berlinetta qui dominèrent la catégorie GT à l'international et particulièrement sur le classique Tour de France.

Développée sous la direction de Giotto Bizzarrini puis de Mauro Forghieri, autour de la 250 GT SWB (châssis court), la GTO dont la carrosserie fut dessinée par Scaglietti, était motorisée par la dernière version du bloc V12 conçu par Gioacchino Colombo, auquel était greffée une boîte manuelle à 5 rapports. Les résultats en piste ne se firent pas attendre, et les deux châssis présents au Château de Blenheim y ont contribué pour leur part.

Le châssis n°3767GT est la première des deux GTO acquises par le célèbre pilote et patron d'écurie David Piper. Ce châssis revêtu d'une livrée verte fit ses débuts en compétition à Brands Hatch en août 1962, et le mois suivant Piper et son ami Dan Margulies se classèrent quatrième du Tour de France à son bord.

En novembre, Piper effectua ensuite l'un de ses nombreux voyages en Afrique du Sud, et il remporta les 9 Heures de Kyalami avec ce châssis 3767GT, avant de prendre la 3ème place du Grand Prix d'Angola. Début 1963, il envoya le véhicule aux États-Unis, le conduisit de New York jusqu'en Floride, où il disputa les épreuves de Daytona et de Sebring. C'est là qu'il vendit cette 250 GTO à un certain Ed Cantrell qui la conservera jusqu'en 1964, avant de la vendre à son tour à Tom Fleming.

La deuxième GTO présentée ici (châssis n°4399GT), fut quant à elle livrée neuve en 1963 à l'équipe du Colonel Ronnie Hoare, Maranello Concessionnaires. Ce châssis remporta ses deux premières courses à Goodwood et Silverstone avec Mike Parkes au volant, et en août 1963 il fut de nouveau conduit à la victoire lors du Tourist Trophy mais cette fois, avec le Champion du Monde de Formule 1 en titre au volant : Graham Hill.

Avant la saison 1964, ce châssis 4399GT fut l'un des quatre (châssis 250 GTO) à recevoir une carrosserie révisée par Ferrari (trois autres châssis GTO seraient ensuite fabriqués avec d'origine, cette carrosserie de 1964). La voiture ne s'en porta que mieux et Graham Hill remporta avec elle les courses de Goodwood et Silverstone, tandis que Mike Parkes triomphait de son côté aux 500 km de Spa-Francorchamps.

Au Mans enfin, où cette GTO fut alignée en juin 1964, Innes Ireland et Tony Maggs s'employèrent pour réaliser un bon résultat et s'offrirent finalement la 2ème place de leur catégorie, et la 6ème place du classement général.

D'autres modèles Ferrari seront présents au Château de Blenheim en septembre, mais ces deux modèles 250 GTO sont sans doute les mieux placés pour succéder au palmarès du concours à l'Alfa Romeo 8C 2300 Monza Zagato Spider de 1933, créditée du « Best of Show » l'an dernier.

Photo : Ferrari 250 GTO (châssis 3767GT)

Partagez

réagir

Dernières actualités FERRARI

Villa d'Este : une Ferrari 250 GT TDF remporte le Best of Show
Villa d'Este : une Ferrari 250 GT TDF remporte le Best of Show
GTO Engineering présente sa California Spyder Revival
GTO Engineering présente sa California Spyder Revival
Ferrari Testa Rossa J : pour les petits et les grands
Ferrari Testa Rossa J : pour les petits et les grands
Toutes les actualités FERRARI

Tags liés

Commentaires