• MALUS AU POIDS : BRUNO LE MAIRE S'Y OPPOSE

Malus au poids : Bruno Le Maire s'y oppose

Motorgreen Vincent Desmonts le 28/09/2020

C'était l'une des 150 propositions de la Convention citoyenne sur le climat : taxer les véhicules en fonction de leur poids, à hauteur de 10 euros le kilo au delà de 1,4 tonne. En échange, un bonus pouvant aller jusqu'à 4 000 € aurait été accordé aux véhicules les plus légers.

Partagez

réagir
Soutenue par la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, cette proposition a cependant reçu un veto de la part de son collègue de Bercy, Bruno Le Maire. Interrogé par le quotidien Les Échos, Le ministre de l'Économie et des Finances s'est en effet déclaré opposé à cette mesure. "Dans le contexte économique actuel, je ne veux aucune augmentation d'impôt et je veux protéger les emplois industriels, les usines et le pouvoir d'achat des Français."

D'autant que ce projet de malus au poids - pénalisant également les véhicules électriques - aurait coïncidé avec un net durcissement du malus déjà existant, indexé pour sa part aux émissions de CO2. Selon des éléments communiqués par le ministère de la Transition écologique au site Autoactu.com, le nouveau barème démarrerait à 123 g/km, au lieu de 138 g/km aujourd'hui, et la pente de la courbe serait beaucoup plus raide, avec par exemple un malus à 1 450 euros pour 138 g/km (contre 50 euros aujourd'hui) et à 14 881 euros pour 178 g/km (3 784 euros actuellement). Quant au plafond fixé à 212 g/km, il serait tout simplement supprimé. Avec ces deux dispositifs, le gouvernement espérait collecter 4,4 milliards de taxes... après avoir soutenu l'industrie automobile à hauteur de 7 milliards grâce au plan de relance. Comprenne qui pourra !

Dès septembre, Luc Chatel, président de la Plateforme automobile (PFA) s'était alarmé au sujet du malus au poids, qui "impacterait 70% des voitures produites en France au moment où l'on veut lancer un programme de localisation de l'automobile du futur dans notre pays." Il semblerait que l'industrie ait remporté la première manche. Reste à voir ce qu'il adviendra du barème du malus 2021...

Partagez

réagir

Tags liés

Commentaires