• LA MORTALITÉ EN HAUSSE SUR LES ROUTES FRANÇAISES EN MARS

La mortalité en hausse sur les routes françaises en mars

Vincent Desmonts le 19/04/2019

Si 2018 avait été un très bon cru pour la sécurité routière, avec un plus bas historique à 3 259 tués, l'année 2019 ne démarre pas sur la même tendance. La mortalité routière a en effet augmenté de 7,3 % en mars (par rapport à mars 2018). C'est le troisième mois consécutif de hausse de la mortalité routière, après +3,9 % en janvier et +17,1 % en février.

Dans le détail, on a déploré 250 tués sur les routes en mars 2019, contre 233 en mars 2018. Le nombre d'accidents corporels est également en hausse (4 416 contre 3 974, soit +11,1 %), tout comme le nombre de blessés (5 432 contre 5 005, soit +8,5 %).

Selon les données de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), ce sont les cyclistes (+ 8%), les cyclomotoristes (+ 7 %) et les piétons (+ 5%) qui ont payé le plus lourd tribut le mois dernier.

Si l'on décompose par réseau routier, la hausse la plus importante (par rapport à la moyenne des cinq dernières années) concerne les autoroutes (77 tués contre 51, soit + 50,9%). Les routes en agglomération sont elles aussi de plus en plus dangereuses (241 tués contre 211, soit + 14,2%), peut-être le reflet de l'émergence des nouveaux services de trottinettes en libre service. À l'inverse, la mortalité est en baisse sur le réseau secondaire : 423 tués contre 446 en moyenne sur cinq ans, soit – 5,2 %.

Il n'en faut pas moins pour conforter l'ONISR dans sa posture pro-80 km/h : « Il est acté, depuis la fin 2016, une baisse de – 7 % de la mortalité sur 12 mois hors agglomération, alors que la mortalité sur les autres réseaux routiers (autoroutes et agglomération) est remontée au niveau de la fin 2016. » L'organisme nuance cependant le bilan en constatant « une très légère augmentation de la vitesse moyenne entre décembre 2018 et février 2019 », qu'il n'hésite pas à lier « au vandalisme sur les radars », qui touche pourtant tous les réseaux routiers mais serait « compensé » hors agglomération par le 80 km/h.
actu suivante Mercedes-AMG GT Black Series en vue

Actu précédente
Mercedes-AMG GT Black Series en vue

actu précédente RM Sotheby's à la Villa Erba

Actu suivante
RM Sotheby's à la Villa Erba

Autres articles pouvant vous intéresser

Porsche 935 : livrées historiques

Porsche a donné des idées aux acquéreurs de sa Porsche 935 de seconde...

Beau livre : Bentley Centenary Opus

La maison d'édition Opus, spécialisée dans la production de luxueux ouvrages...

Nouvelle BMW M5 Edition 35 Years

BMW M GmbH a levé le voile sur une nouvelle édition spéciale (et limitée)...

Toutes les actualités

Commentaires

avatar de Leqc
Leqc a dit le 25-04-2019 à 19:18
Le gilet jaune a pour but d'augmenter notre sécurité par une meilleure visibilité lorsque nous sommes sur la voie publique. Les actions des "gilets jaunes" sur la voie publique avec la destruction ou neutralisation de radars routiers a eu comme résultat une diminution de notre sécurité due à l'augmentation du non-respect des limitations de vitesse!