• GOODING AND COMPANY : RÉSULTAT EN BAISSE À SCOTTSDALE

Gooding and Company : résultat en baisse à Scottsdale

Samuel Morand le 19/01/2020

Bien qu'en légère baisse par rapport à l'année passée, le résultat enregistré par Gooding & Company dans le cadre de sa vente de Scottsdale, en Arizona, a de quoi satisfaire la maison de vente aux enchères californienne.

Celle-ci a conclu ce premier rendez-vous de l'année 2020 sur un montant total de transactions s'élevant à 35 867 560 $ (32 333 400 €), soit une baisse de 12.7 millions de dollars par rapport à l'édition 2019, mais 122 des 138 lots présentés aux plus offrants (89 %) ont trouvé acquéreur lors de l'événement pour un prix moyen par véhicule de 292 744 $ (263 897 €).

Huit automobiles ont vu leur prix de vente dépasser le million de dollars, dont un exemplaire de la Ferrari F50 (datant 1995) ayant appartenu au collectionneur Benny Caiola. Ce châssis qui n'a pas couvert plus de 8 400 km à ce jour, a changé de propriétaire pour 3 222 500 $ (2 904 960 €) soit 22 500 $ de plus que son estimation la plus basse, et a ainsi réalisé la meilleure vente de l semaine de Scottsdale (toutes maisons confondues).

Les modèles au cheval cabré ont dans leur ensemble rencontré un beau succès lors de cette vente Gooding and Company, puisque quatre d'entre eux figurent dans son Top 6 final. Aux côtés de ce modèle F50 on trouve en effet une Ferrari 330 GTS Spider de 1967 vendue 1 985 000 $ (1 789 400 €), une 365 GTB/4 Daytona Spider de 1972 (1 930 000 $ - 1 739 820 €) ainsi qu'une Ferrari 250 GT Cabriolet Series II de 1960 adjugée quant à elle 1 462 500 $ (1 318 390 €).

Et si les modèles de Maranello ont très bien figuré lors de ces enchères, ce sont pourtant deux vénérables véhicules qui se sont glissés sur le podium final de ce meeting de Scottsdale : une Hispano-Suiza J12 Dual Cowl Phaeton de 1932 (2 425 000 $ - 2 186 040 €) et une Tucker 48 Sedan de 1948 (2 040 000 $ - 1 838 980 €), ont aisément surclassé des productions plus modernes parmi lesquelles on comptait également une Lamborghini Miura P400 S de 1968 (1 242 500 $ - 1 117 870 €), un exemplaire de la McLaren P1 (adjugé 1 160 000 $ - 1 043 640 €), ou encore une Porsche 914/6 GT de 1970 qui a battu le record mondial de vente pour un modèle 914, en se voyant adjugée 995 000 $ (896 958 €).

Photo : Lamborghini Miura P400 S 1968 - Crédit : Gooding
actu suivante RM Sotheby's : les résultats de Phoenix

Actu précédente
RM Sotheby's : les résultats de Phoenix

actu précédente Barrett-Jackson : vente réussie à Scottsdale 2020

Actu suivante
Barrett-Jackson : vente réussie à Scottsdale 2020

Autres articles pouvant vous intéresser

Commentaires