Ferrari 512 M Sunoco par Petrolicious

Samuel Morand le 15/10/2014

L'excellente équipe de Petrolicious se propose à travers sa dernière production de nous replonger dans l'histoire de la Ferrari 512 M « Sunoco » engagée lors de la saison de sports-prototypes 1971 par le Team de Roger Penske.

Partagez

réagir
Livrée aux mains expertes de David Hobbs et Mark Donohue, cette Ferrari 512 M aux couleurs de Sunoco a participé lors de ce championnat 1971 aux quatre grandes classiques de l'Endurance mondiale, à savoir les 24 Heures de Daytona, les 12 Heures de Sebring, les 24 Heures du Mans et les 6 Heures de Watkins Glen.

Préparée avec le plus grand soin par l'équipe Penske, cette Ferrari 512 M privée allait immédiatement faire trembler la concurrence, Mark Donohue signant la pole position dès sa première apparition à Daytona (elle se classera troisième de l'épreuve) avant de rééditer sa performance à Sebring puis à Watkins Glen. En course et malgré une préparation impeccable, cette 512 M Sunoco ne récoltera malheureusement jamais les lauriers escomptés, bien souvent par manque de chance.

Racontée par David Hobbs, pilote professionnel de 1959 à 1990 et membre de cette aventure, cette histoire met également en lumière l'influence de Roger Penske dont le travail minutieux fixera de nouveaux standards dans le milieu des sports-mécaniques.

Crédit image : Petrolicious/Youtube

Partagez

réagir

Dernières actualités FERRARI

Un tour en Ferrari 512BB LM à Monza
Un tour en Ferrari 512BB LM à Monza
Enchères : Ferrari 512 BB 1980
Enchères : Ferrari 512 BB 1980
Ferrari 512 TR par Garage Italia
Ferrari 512 TR par Garage Italia
Toutes les actualités FERRARI

Tags liés

Commentaires

avatar de ABDULAZIZ
ABDULAZIZ a dit le 19-10-2014 à 19:06
Bravo pour la pertinence des commentaires, durant cette période la "Scuderia" était très occupée avec plusieurs activités: la F1 qui "galèrait" avec le seul Cris Amon ,pas très "chanceux". Et surtout la 312P en effet:le 3 litres 12 cylindres à plat était en pleine gestation et Jacky ICKS était chargé de sa mise au point. J'ai eu le bonheur de voir ses 1er tours de roues à Monza. Les résultats ne tardèrent pas à arriver les saisons suivante tant en proto qu'en F1. La fiabilité de ce 12 Cyl. à Quatre paliers reste pour beaucoup un mystère. Quelle technologie! Mais c'est un autre chapitre.
avatar de stirling1958
stirling1958 a dit le 19-10-2014 à 14:32
C'est aussi mon sentiment. Je pense régulièrement à ce monstre. J'ai suivi le championnat 71 et la 512M aurait pu et du prétendre à mieux si elle avait été suivi par l'usine. Il n?empêche au Mans Vaccarella nous a montré ce dont elle était capable. Il ne faut pas oublier que Juncadella n'était qu'un pilote ordinaire et si à 4 heure du matin l'équipage s'est retrouvé en tête des 24 heures c'est je pense avant tout du à l'expérience et à la vélocité de Nino. J'étais au Mans cette nuit là et j'y suis encore car un souvenir comme celui là ne s'oublie pas. A propos Petrus 12, qui est tu ??? Vu la façon dont tu parles de la 512 Sunoco, tu sembles être un passionné comme moi et on a certainement des idées à échanger. Petit ajout: cette fameuse année 71 j'étais au mans pour la Sunoco qui hélas à trop tot disparue et cela a été une énorme déception. Heureusement Vacca était là pour continuer à me faire réver
avatar de ABDULAZIZ
ABDULAZIZ a dit le 19-10-2014 à 12:21
Simple oubli Petrus: l'adversaire des 512 c'étaient les Porsches 917 ,qui ont tout raflé durant de nombreuses saisons. La FIA avait ramené de 50 à 25 voitures la quantité minimum pour être homologuées en "GT" et lorsque les contrôleurs sont arrivés chez Porsche les 25 voitures étaient bien là ,toutes alignées comme à la parade.Et Ferrari s'est résolu à contre-coeur a donner la réplique,sans vraiment s'impliquer dans le projet. CQFD
avatar de petrus12
petrus12 a dit le 17-10-2014 à 15:46
Magnifique ! Pour moi,le plus beau sport proto de tous les temps ! Malchanceuse à Daytona et à Sebring (collision avec un retardataire aux 24H et jetée hors course à Sebring par la 917 Gulf de Rodriguez) alors qu'à chaque fois elle menait la course. Moteur cassé au Mans et défaut dans le train AVG à Watkins Glen. Elle a fait une 5ème course en participant à la manche CanAm au lendemain des 6 Heures sur le même circuit.