Bugatti Type 35 : icône au palmarès inégalé

Samuel Morand le 06/05/2019

Entre 1924 et 1930, la Bugatti Type 35 dans ses différentes versions, a permis au constructeur de Molsheim de remporter plus de 2 000 victoires en compétition. Un palmarès inégalé pour un modèle techniquement révolutionnaire.

La Type 35 qui s'illustra sur les plus grandes épreuves internationales et en particulier sur la Targa Florio qu'elle remporta cinq fois consécutivement, accueillait en effet une mécanique 8 cylindres dotée (c'était une première) d'un double roulement à rouleaux associé à un triple roulement à billes, offrant un régime moteur allant jusqu'à 6 000 tr/mn.

La Type 35 animée par cette motorisation 2.0 litres équipée de deux carburateurs et d'un embrayage multidisques humide, disposait ainsi de 95 ch et pouvait atteindre 190 km/h en vitesse de pointe, puissance qui passera à 140 ch avec le modèle Type 35 B doté d'un bloc 8 cylindres 2.3 litres avec compresseur Roots, garantissant quant à lui des pointes à plus de 215 km/h.

Des roues en fonte d'aluminium avec huit rayons plats, jantes amovibles et tambours de freins intégrés, permettaient de leur côté de réduire les masses non suspendues, au même titre que le nouvel essieu avant creux forgé (10 kg à peine), dont les extrémités étaient scellées.

Ces nouveautés que l'on doit également à Ettore Bugatti, contribueront à faire de la Type 35 un modèle aussi à l'aise au quotidien qu'en compétition, et 340 exemplaires environ en seront assemblés (le nombre exact est inconnu), avant l'arrivée de la Type 54 en 1931.

« La Type 35 est l'une de nos icônes historiques chez Bugatti », explique Stephan Winkelmann, président de Bugatti. « En 1924, cette voiture sportive était unique en termes de technique, de design et d'apport de puissance, et c'est encore le cas aujourd'hui. Pour nous, c'est à la fois une source d'inspiration et un modèle à suivre. La Type 35 est en effet l'un des ancêtres de nos hypersportives Chiron, Chiron Sport et Divo. Ces dernières remettent cette tradition au goût du jour et renferment l'ADN de la Type 35. »

Photo : Ettore Bugatti à bord d'une Type 35 en 1924 - Crédit : Bugatti
actu suivante Gordon Murray nommé Commandeur de l'Empire britannique

Actu précédente
Gordon Murray nommé Commandeur de l'Empire britannique

actu précédente Enchères : Excalibur ex-Tony Curtis

Actu suivante
Enchères : Excalibur ex-Tony Curtis

Autres articles pouvant vous intéresser

Bugatti Baby II : la mini Type 35
Bugatti Baby II : la mini Type 35

Après avoir présenté lors du dernier Salon de Genève, une version imprimée en...

Bugatti fête les 90 ans de sa 5ème victoire à la Targa Florio
Bugatti fête les 90 ans de sa 5ème victoire à la Targa Florio

Il y a 90 ans, le 5 mai 1929, la « Fabrik Bugatti » remportait son cinquième...

Enchères : Bugatti Type 35A 1925
Enchères : Bugatti Type 35A 1925

A l'instar de plusieurs maisons de ventes aux enchères internationales,...

Toutes les actualités BUGATTI
Enchères : Bugatti Type 35A 1925
Goodwood : le calendrier 2020

Alors qu'on dresse encore le bilan du Goodwood Revival 2019, organisé le...

Enchères : Bugatti Type 35A 1925
Immatriculations d'août 2019 : l'Europe recule

Pour la sixième fois depuis le début de l'année, le marché automobile...

Enchères : Bugatti Type 35A 1925
L'Empereur du Japon a son cabriolet

A l'instar de tous les dirigeants internationaux, l'Empereur du Japon...

Toutes les actualités

Commentaires