< retour
  • ALMS : DOUBLÉ PEUGEOT SOUS LE DÉLUGE

ALMS : doublé Peugeot sous le déluge

Jean-François Destin le 28/09/2009

Jamais cette course baptisée «Petit Le Mans» n'aura si bien porté son nom. Au lieu des 10 heures et 1000 miles programmés, l'avant dernière manche du championnat ALMS (American Le mans Series) s'est interrompue après 4 heures 48 minutes de course à la suite de trombes d'eau transformant le circuit en patinoire. Pendant les 4 heures suivantes, les trente équipages sont restés au box en espérant repartir. En vain car les conditions exécrables ont obligé la direction de course à officialiser le classement après les 184 tours couverts. Une aubaine pour Peugeot qui, à ce moment, avait ses deux 908 au commandement. La N°8 de Sarrazin et Montagny précédait en effet de 2 secondes la N°7 de Minassian et Lamy mais l'Audi R15 de Capello et MacNish n'était qu'à 3,6 secondes. Rien n'était donc acquis pour le constructeur français même si la deuxième R15 TDI de Luhr et Werner était reléguée à 1 tour.
Deux Peugeot devant deux Audi à Road Atlanta après une victoire aux 1000 km de Spa et le doublé aux 24 Heures du Mans : Olivier Quesnel, patron de Peugeot pavoisait : «Toute l'équipe a bien travaillé et nos pilotes n'ont pas commis de fautes dans ces conditions si difficiles. Le bilan de cette saison est magnifique».

Soit mais si la pluie s'était invitée plus tôt, Audi qui a dominé les trois premières heures de la course aurait raflé la mise et on peut estimer que les deux concurrents ont fait jeu égal, les intempéries ayant privé les spectateurs d'une bataille somptueuse.

Au delà du discours officiel, cette épreuve tronquée n'aura pas permis à Peugeot comme à Audi de vraiment préparer les échéances futures, moins de 5 heures de course n'étant pas suffisantes pour tirer des enseignements. Peugeot s'en tire bien car la pluie ayant précipité le warm up, les tours de chauffe et le départ, les ingénieurs châssis n'avaient pas eu le temps d'affiner les réglages « pluie» des 908. On se souvient des 24 Heures du Mans 2008 perdues pour la même raison !

Et de fait, au baisser du drapeau intervenu sous la pluie orageuse, les Peugeot 908 installées en première ligne se faisaient taxer dès le deuxième virage par l'Audi R15 d'un McNish déchaîné. A la fin de la première heure, les deux R15 de Werner et McNish menaient la ronde au milieu d'un trafic démentiel devant l'excellente Lola Judd du Drayson Racing et l'Acura AX-02a du brésilien Gil de Ferran, les deux Peugeot pilotées par Lamy et Montagny ne pointant qu'en 5ème et 6ème position. Les drapeaux jaunes se succédant à la suite des sorties de route et accrochages, les pilotes des 4 LMP1 diesel de Peugeot et Audi tentèrent d'éviter les ennuis sur une piste de plus en plus glissante. Tous y parvinrent sauf McNish qui s'offrit un superbe tête à queue sous «Safety car». Du coup, les Peugeot revinrent au commandement jusqu'au 184ème tour et l'inondation du circuit.

On retiendra de cette manche américaine la prestation de l'Oreca 5ème pilotée par Panis, Lapierre et Dumas pourtant pressés par l'Acura de Brabham, Sharp et Franchitti et les victoires de la Lola Mazda de Chris Dyson en LMP2 et de la Ferrari F430 GT de Mika Salo en GT2.
actu suivante ALMS  Road Atlanta

Actu précédente
ALMS Road Atlanta

actu précédente Mercedes E 63 AMG Estate

Actu suivante
Mercedes E 63 AMG Estate

Autres articles pouvant vous intéresser

Projet Bloodhound SSC : clap de fin

Placé sous administration judiciaire en octobre dernier en raison de...

Bugatti ne décoiffera pas la Chiron

Stephan Winkelmann, le CEO de Bugatti, a récemment évoqué l'avenir de la...

Rétromobile fête 60 ans de Mini

Parmi les nombreux évènements proposés dans le cadre de l'édition 2019 de...

Toutes les actualités

Commentaires