< retour
  • TÉLÉPHONE, ALCOOL... UN CISR PROLIFIQUE

Téléphone, alcool... un CISR prolifique

Cédric Morançais le 11/01/2018

Le premier Comité Interministériel de la Sécurité Routière (CISR) du Gouvernement Philippe n'a pas manqué d'idées. Au total, 18 mesures ont été approuvées. Nous avons précédemment détaillé celle qui a fait le plus couler d'encre : la réduction de la vitesse maximale autorisée sur le réseau secondaire à 80 km/h. D'autres (favoriser un engagement fort et global des citoyens en faveur de la sécurité routière, signature d'une charte numérique pour les nouveaux lauréats du permis de conduire...) semblent assez abstraites, voire carrément gadget pour certaines Mais quelques-unes méritent que l'on se penche sur elles.

Suspension de permis pour un conducteur tenant son téléphone en main et commettant simultanément une infraction grave (mesure n°13) : malgré les campagnes de sensibilisation et l'interdiction du kit piéton depuis le 1er juillet 2015, le téléphone au volant est responsable d'un accident corporel sur 10. Cette mesure vient s'ajouter à l'amende de 135 euros et au retrait de 3 points, déjà en vigueur.

Inciter les conducteurs à auto-évaluer leur taux d'alcool et favoriser l'usage de l'éthylotest anti-démarrage (mesure n°11) : alors qu'elle est l'une des causes principales d'accident, la conduite en état d'ivresse semblait assez peu combattue jusqu'à maintenant. Voilà donc deux points qui vont dans le bon sens mais restent tout de même assez timorés. Rappelons que la possession d'un éthylotest en état de fonctionner à bord de sa voiture est toujours obligatoire en France. L'annonce de la multiplication des contrôles d'alcoolémie sur les routes n'aurait pas été superflue.

Aménager les passages piétons et leurs abords (mesure n°9) : le nombre de piétons tués étant en forte hausse, ne rien faire pour améliorer leur sécurité aurait été criminel.

Moduler la limitation de vitesse en fonctions des conditions de circulation (mesure n°6) : déjà testé aux alentours de Strasbourg, cette modulation permet d'améliorer la sécurité et de réduire les bouchons, à condition qu'elle soir respectée par tous.

Donner la possibilité à un conducteur pris en excès de vitesse de plus de 40 km/h de choisir entre suspension de permis et conduite d'un véhicule doté d'un contrôleur électronique de vitesse (mesure n°8) : la limitation de vitesse serait communiquée à la voiture grâce à la géolocalisation. Une technologie qui n'est, aujourd'hui, pas au point.

Mettre à la disposition d'un acheteur d'une occasion l'historique des réparations graves (mesure n°16) : Un pas en avant mais qui reste encore insuffisant. Il aurait été intéressant de le coupler à un fichier inspiré du Car-Pass belge, qui permet de lutter contre les compteurs trafiqués.
actu précédente McLaren 570GT : nouveau Pack Sport

Actu précédente
McLaren 570GT : nouveau Pack Sport

actu suivante Nouvelle Lotus Evora GT410 Sport

Actu suivante
Nouvelle Lotus Evora GT410 Sport

Autres articles pouvant vous intéresser

Commentaires