Salon de Genève 2011

Salon de Genève 2011


du 3 au 13 mars 2011 Flux RSS Salon de Genève 2011

ASTON MARTIN Virage coupé

David Lamboley le 01/03/2011

L'appellation Virage réapparait après presque 20 ans d'absence. La nouvelle mouture, coupé ou « Volante », s'intercale désormais entre la DB9 et la DBS.

Voir la vidéo en HD

La toute première Virage, née en 1988, remplace à l'époque la V8, lancée en 1972. Aujourd'hui, il s'agit plutôt d'une interprétation d'une recette connue, celle des DB9 et DBS.

Rappelons que la DB9 est apparue en 2003. La DBS, plus sportive, a été révélée au public pour la toute première fois en 2006 dans le film « Casino Royale ». Ces deux GT esthétiquement et techniquement très proches, reposant sur le même châssis VH en aluminium collé et riveté, sont désormais épaulées par la Virage, basé sur la même architecture.

Aujourd'hui, la Virage se différencie des DB9 et DBS par une face avant, des boucliers et un traitement de l'habitacle spécifiques.
La Virage 2011, pas vraiment une nouveauté donc, complète la lignée et reste fidèle au V12 6.0 litre.

Alors qu'il développe 470 ch dans la DB9 et 510 ch dans la DBS, il se situe ici à un niveau de puissance intermédiaire, soit 490 ch à 6500 tr/mn et 570 Nm à 5750 tr/mn, ce qui permet à la belle Anglaise de revendiquer un 0 à 100 km/h en 4,6 secondes.

Ce bloc de grande noblesse, quasi-inchangé, est accouplé à la boîte automatique Touchtronic2 à 6 rapports un brin dépassée. L'architecture « transaxle » commune aux trois GT Aston, c'est-à-dire avec une boite-pont rejetée à l'arrière, permet toujours de préserver un excellent équilibre des masse, revendiqué proche des 50/50.

Rien de nouveau en termes techniques, donc, hormis une suspension adaptative recalibrée. Autre point, la Virage est proposée en série avec un système de freinage carbone céramique. Un frein, c'est tout !

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires