Salon de Francfort 2015

Salon de Francfort 2015


du 17 au 27 septembre 2015 Flux RSS Salon de Francfort 2015

ALFA ROMEO Giulia

Vincent Desmonts le 11/09/2015

La nouvelle Giulia annonce les grandes ambitions d'Alfa Romeo. Cette berline à roues arrière motrices dotée d'un style agressif entend bien livrer bataille face aux ténors germaniques de son segment.

Voir la vidéo en HD

Avec seulement deux modèles vieillissants au catalogue – trois si l'on compte la très exclusive 4C – Alfa Romeo peine à exister sur le marché. Mais cette fois-ci, c'est promis : le groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) va mettre le paquet pour sortir la belle milanaise de sa torpeur ! Première étape de ce renouveau, que l'on espère durable, l'Alfa Giulia sera lancée début 2016.

Côté style, le look est musclé, avec un long capot, la vaste calandre Alfa encadrée par des optiques étirées et une malle arrière courte. Dans l'habitacle, la présentation est classique mais sérieuse, avec deux gros compteurs derrière un volant trois branches, et une molette pour commander le système d'info-divertissement.

Une fois n'est pas coutume, cette allure sportive est corroborée par des choix techniques à la hauteur. Ainsi, la Giulia repose sur une nouvelle plate-forme à roues arrière motrices, et Alfa Romeo promet même une répartition à 50/50 des masses sur les deux essieux. Un argument commercial régulièrement mis en avant par... BMW ! À noter que la Giulia se déclinera également en version intégrale.

La gamme aura pour « locomotive » la version Quadrifoglio Verde, et là encore Alfa Romeo n'a pas mégoté : sous son capot gronde en effet un V6 2.9 biturbo de 510 ch, conçu avec l'aide de Ferrari ! Les performances sont dignes des rivales les plus exigeantes, comme la BMW M3 ou la Mercedes-AMG C 63 S. La Giulia QV signe ainsi le 0 à 100 km/h en 3,9 s, atteint 307 km/h en vitesse de pointe et a établi un chrono record sur le Nurburgring, en 7 minutes et 39 secondes. Bien entendu, des versions plus modestes (et plus abordables) sont prévues, en essence comme en diesel.

Le tarif de la Giulia Quadrifoglio Verde est déjà connu : 79 000 € pour la version normale, et 94 000 € pour le modèle doté de freins céramique et de baquets en carbone. Des prix dignes de la concurrence allemande…

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de patrick.B.
patrick.B. a dit le 24-04-2016 à 08:40
Très belle ligne, beau look, à voir les versions diesels???
avatar de steeves
steeves a dit le 23-09-2015 à 19:05
c'est une voiture qui me plait beaucoup mais elle est 20000 euros trop chère ,c'est vrai que mise en concurrence avec BMW ça va être dur ,mais elle a tous les arguments pour y arriver !on verra bien !
avatar de Fredmanu
Fredmanu a dit le 19-09-2015 à 11:42
Elle est tout simplement splendide! Enfin une berline sportive qui n'est pas allemande! Et qui a du chien! Par chez moi (Suisse) on voit que des BM, Audi et autres WV......Triste, à croire que les personnes se rassurent en ayant les mêmes voitures avec des carrosseries dépourvues de caractère (les nouvelles Audi sont vraiment moches).Ne parlons pas des Françaises complètement absentes dans ce type de véhicule. Le seul regret concerne l'intérieur de cette Giulia est qu'il ressemble aux intérieurs BMW, fini les cadrans tournés vers le pilote, dommage, mais il reste superbe! Merci à Alfa de nous faire vibrer!!! Les productions Françaises devraient en prendre de la graine!! Mais j'oubliais elles préfèrent continuer de produire des voitures pour les papas et mamans qui n'aiment pas les voitures.