Salon de Francfort 2007

Salon de Francfort 2007


du 13 au 23 septembre 2007 Flux RSS Salon de Francfort 2007

AUDI A4

Jean-François Destin le 17/09/2007

L'Audi A4 fait sa mue à Francfort en s'inspirant de la splendide silhouette du récent coupé A5.

Voir la vidéo en HD

Lancée en 2000 et remodelée en 2004, l'Audi A4 fait sa mue à Francfort en s'inspirant de la splendide silhouette du récent coupé A5. Une évolution attendue par le réseau de concessionnaires, l'A4 représentant pas moins d'un tiers des ventes de la marque en Europe... et davantage encore en France. Pour continuer à supplanter la concurrence en particulier la BMW Série 3 et la Mercedes Classe C, l'A4 a considérablement grandi, avec 4.70 m en longueur (soit 11,5 cm de plus).
Pour des raisons esthétiques, le porte-à-faux avant a été fortement raccourci, mais le capot rallongé afin de répondre à la norme de sécurité relative aux chocs avec les piétons. L'empattement s'est également accru (2.808 m contre 2.640 m) afin de renforcer encore l'assise de la voiture sur la route.

Volontairement effilée comme celle d'un coupé, la silhouette se veut fluide et aérodynamique (Cx de 0,27), les flancs savamment sculptés jouant avec les reflets de la lumière. Pour affirmer son caractère sportif, l'A4 adopte des passages de roues très marqués tandis que la fameuse calandre « Single Frame » élargie et en position basse semble prête à dévorer la route. Les phares xénon ont droit à des dessins inédits, leurs éléments en forme d'ailes chromées attestant d'une technologie dernier cri. L'arrière de forme concave et ramassé cultive sans réelle audace, c'est dommage, la sportivité voulue par Audi.

Plus spacieux, l'habitacle gomme enfin les imperfections de celui de l'actuel modèle en offrant davantage d'aisance aux jambes à l'arrière (+36 mm). Les nouveaux sièges avec multiples réglages électriques sur les versions de haut de gamme sont recouverts d'un cuir perforé et contiennent dans leurs dossiers des petits ventilateurs aérant la garniture ! Pour éviter les coups de froid et les lumbagos, un chauffage d'appoint se met automatiquement en marche.
La planche de bord encore un peu triste mais high-tech fera sans doute référence dans la catégorie en intégrant bon nombre d'éléments de l'A8 de haut de gamme. Bien entendu, chaque acheteur peut personnaliser l'intérieur en combinant les inserts de bois et d'aluminium.
Qu'elle soit traction ou Quattro, la nouvelle A4 offre un coffre de 480 dm3, cette capacité pouvant être portée à 962 dm3 en rabattant les dossiers des sièges arrière. Pour l'ouvrir et y accéder, trois solutions : la télécommande, un bouton intégré à la portière conducteur et une touche sous la lisière du couvercle.

Sans avoir recours majoritairement à l'aluminium, l'A4 parvient à limiter sa prise de poids pour aboutir à 1410 kilos en version 1.8 TFSI soit une charge quasiment identique à l'actuel modèle doté d'une motorisation identique. Cette performance s'explique par l'emploi de nouveaux aciers à haute résistance et par une nouvelle technique de fabrication dite des flans raboutés pour les éléments de la coque.
L'A4 reçoit également pour la première fois le nouveau frein de stationnement électromécanique (celui de l'A8) et une climatisation inédite assurant une capacité de refroidissement supérieure de 10% tout en réclamant 20% de moins d'énergie.

Avec des trains roulants revus et optimisés, la nouvelle berline de moyenne gamme d'Audi sera lancée en France en novembre avec une batterie de 5 moteurs à injection directe. En essence, le client aura le choix entre le 4 cylindres 1.8 TFSI de 160 chevaux et le 6 cylindres 3.2l FSI de 265 chevaux doté d'une commande de soupapes inédite baptisée Audi Valvelift System. Sur cette version sportive, le 0 à 100 km/h est atteint en 6,2 secondes, la vitesse maxi étant limitée à 250 km/h. Et ce avec une consommation mixte ne dépassant pas 9,2l.
Mais c'est le diesel qui concernera en France l'essentiel des ventes, qui se répartiront entre trois moteurs TDI : le 2.0 de 143 chevaux puis le V6 2.7l (qui passe de 180 à 190 chevaux) et enfin le 3 litres entièrement remanié pour atteindre les 240 chevaux (contre 233 auparavant). Cette dernière version affiche des performances quasi identiques au 3.2l essence (0 à 100 kmh en 6,1 secondes et 250 km/h).

Dès 2008 sera proposée une A4 3.2l FSI avec la boite Tiptronic 6 rapports et la transmission intégrale Quattro. En diesel, l'automatisme et le Quattro sont en option avec le 2.7l et en série avec le 3l. Le prix de base de la nouvelle gamme A4 devrait avoisiner les 26.000 €

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar invité
un internaute a dit le 15-01-2008 à 16:36
bonjour , l'arrière de la voiture est décevant, dommage l'avant est pas mal