MERCEDES CLASSE SL R107 450 SL

104 000 km

cabriolet

essence

1978

à partir de 25 000 €

Dernière mise à jour : 16/04/2021 - Réf. 112228
  • Estimation basse : 25 000 €
  • Estimation haute : 35 000 €
  • Kilométrage : 104 000 km
  • Carrosserie : cabriolet
  • Energie : essence
  • Année : 1978
  • Localité : Belgique
  • Etat : irréprochable
  • Boite : boite manuelle
  • Cylindrée : 225
Contacter la maison de vente
vente aux enchères véhicule vendu dans le cadre d'une vente aux enchères
Le sigle SL était apparu et avait connu son heure de gloire avec les fameuses 300 SL « papillon », de compétition et de route, dans les années 1950. À ces coupés et roadsters
très exclusifs, succéda une nouvelle génération plus bour- geoise, moins exigeante et plus abordable, les 230/250/280 SL « pagode » (W113) qui connut un joli succès. Avec les modèles SL de la série W107, dévoilés en avril 1971, qui leur succéda, Mercedes-Benz rompait définitivement avec la sportivité normalement associée au sigle SL (Sport Leicht, autrement dit sportive légère). La nouvelle SL prenait aussi ses distances avec les SL de la précédente génération par son style, plus sta- tutaire et plus sobre, et par son luxe et ses dimensions, bien plus imposantes. Un hardtop permettait de transformer la SL en cabriolet, tout comme sa devancière. Elle est d'abord équipée du V8 3,5 litres de 200 ch (350 SL), puis recevra le V8 4,5 litres de 225 ch en 1973 (450 SL) et enfin le V8 5 litres de 245 ch en 1980 (500 SL). La vitesse maximale de ces modèles
haut de gamme superbement finis et équipés dépassait les 210 km/h. En juillet 1974, était apparue une version moins élitiste, équipée du 6 cylindres en ligne 2 746 cm3 de 185 ch, baptisée 280 SL. En 1989, la production des W 107 300 SL, 420 SL, 500 SL et 560 SL s'arrête pour céder la place à la nou- velle génération de SL W129.
Cette Mercedes 450 SL de 1978 avec hardtop et capote, affiche 65 000 miles (10 4000 km) au compteur. Originaire d'Amé- rique, elle a été achetée en 2020 en Arizona en vue d'un road trip, et ramenée en Belgique en raison du coronavirus in- terdisant le retour aux États-Unis. Elle arbore fièrement ses particularismes, typiques des modèles réservés au marché américain, les doubles phares ronds, les pare-chocs à absorp- tion et les rappels de clignotants latéraux. Sa carrosserie au bel aspect ne présente pas de corrosion. L'intérieur d'origine, habillé de cuir rouge, affiche un bon état général, sellerie, tissus et tableau de bord, présente une belle patine, conforme à son âge. Son V8 4,5 litres ne totalise pour sa part que 61 000 miles dont 3 000 effectués par le vendeur. Moteur et transmission automatique, d'origine, fonctionnent bien. Elle est dotée de l'air conditionné, de vitres électriques, d'un cruise control et d'une radio Becker Europa II d'époque. Elle possède ses deux clés dont une « valet parking ». Elle est vendue avec son titre américain, quelques factures, sa carte grise de collection et son contrôle technique. Leurs qualités font peu à peu redécouvrir ces SL sous-cotées à de nouveaux amateurs, férus de luxe et de puissance et sensibles à leur qualité de construction.
Signaler un contenu abusif