JAGUAR XJS 5.3 V12 H.E.

66 000 km

cabriolet

essence

1989

29 900 €

Dernière mise à jour : 11/06/2020 - Réf. 109542
  • Prix : 29 900 €
  • Kilométrage : 66 000 km
  • Carrosserie : cabriolet
  • Energie : essence
  • Année : 1989
  • Localité : Eure (27)
  • Etat : irréprochable
  • Boite : boite automatique
  • Cylindrée : 295
  • Garantie : 3
  • Couleur carrosserie : Bleu
  • Intérieur : Cuir Bleu
  • Carte grise : Standard
  • Contrôle technique : à jour < 6 mois
Généalogie

Difficile de faire oublier la mythique Type-E. Ce fut pourtant la tâche ingrate confiée dès 1975 à la XJS. Le nouveau coupé de Coventry, en rupture totale avec son aïeule, cumule les erreurs. Il s'embourgeoise pour mieux séduire les USA, son marché principal, et limite l'offre à un glouton V12 5.3 de 285 ch couplé à une boîte auto à 3 rapports. Mauvaise pioche en ces temps de choc pétrolier. Pour ne rien arranger, Jaguar est intégré à la nébuleuse BMC (British Motors Corporation), ce qui se solde par une fiabilité désastreuse et une finition médiocre. Malgré de louables efforts (V12 5.3 HE de 299 ch plus « sobre » en 1981, puis 6 cylindres 3.6 en 1983 et variante cabriolet en 1988), et même quelques apparitions remarquées au petit écran (Chapeau melon et bottes de cuir), la XJS reste dans l'ombre de ses rivales (Porsche 928, Mercedes 560 SEC, BMW Série 6 puis 8.). Mais comme les grands crus, l'incomprise XJS va se bonifier au fil des ans. Ford rachète Jaguar en 1989 et va faire du « zéro défaut » son cheval de bataille. Pour la vieillissante XJS, la partie immergée de l'iceberg est le restylage en 1991 de la poupe, qui troque ses feux en « quart de brie » pour des bandeaux fumés. Tout ou presque est repensé, du tableau de bord au traitement anticorrosion, sans oublier le faisceau électrique ou la mécanique, avec l'introduction d'un inédit 6 cylindres 4.0 de 224 ch fiable, véloce... et plus sobre que le V12 (réalésé à 6.0 depuis 1989, pour 308 ch). De quoi relancer sa carrière, qui durera tout de même 21 ans ! Mais tout a une fin, et en 1996 la dernière XJS s'est est allée pour laisser place à la XK8... assez proche en apparence d'une certaine Type-E. L'histoire n'est qu'un éternel recommencement !La Jaguar XJ-S (puis Jaguar XJS) - (XJ27) est une voiture de grand-tourisme luxueuse produite par le fabricant anglais Jaguar de 1975 à 1996.


À retenir

L'explosion des prix de la mythique Type-E redonne de l'intérêt à la XJS. Et avec le temps, ce style baroque très « seventies », si décrié, est devenu désirable. Cela devrait permettre à la XJS de connaître enfin une reconnaissance en collection. Mais il faudra sauver ce qui peut l'être, et fuir les nombreux exemplaires négligés, qui ont fait le bonheur d'amateurs désargentés. Le cabriolet est plus coté que le coupé (et que l'étrange variante SC semblable à un targa), mais c'est pourtant ce dernier qui a notre préférence, avec ses arches caractéristiques autour de la lunette arrière... et son poids un peu plus « light » ! Après, 2 écoles s'opposent : celle du puriste, qui visera l'exemplaire le plus ancien possible (accessible dès 6000 €, avec les soucis qui vont avec), ou celle de l'amateur rationnel, qui s'orientera vers une XJS 6 cylindres restylée, qui reste d'après nous le meilleur choix. Comptez désormais 15 000 € pour un sublime coupé 4.0, un cabriolet V12 restylé pouvant prétendre à 30 000€
Signaler un contenu abusif