< retour
  • EXCELLENCE AUTOMOBILE DE REIMS 2009

Excellence Automobile de Reims 2009

Gilles Bonnafous le 28/09/2009

Organisé les 26 et 27 septembre, le Week-End de l'Excellence Automobile de Reims a connu un réel succès. Avec environ 20 000 spectateurs selon les organisateurs, le public avait répondu présent — il faut dire qu'après le déluge de l'an dernier, la manifestation a bénéficié d'un temps estival.

170 voitures de 1901 à aujourd'hui, des ancêtres aux supercars modernes réparties en cinq plateaux, ont évolué sur le mythique circuit classé Monument Historique en mai dernier. Sous oublier, pour les motos, la présence de deux légendes, Giacomo Agostini et Phil Read sur leurs MV Agusta.

Cette troisième édition était placée sous le signe de Jaguar. Trois voitures avaient été prêtées par le musée de Coventry, une Type C, une Type D qui gagna à Gueux en 1958 et la XJR 9 victorieuse des 24 Heures du Mans 1989. A ces vedettes, s'étaient jointes des Type C, XK et Type E de collectionneurs. Sans parler des 60 voitures venues avec les deux clubs français de la marque, le FJDC et l'ECJA.

Les autres stars de ce Week-End de l'Excellence Automobile furent la Rondeau Inaltera pilotée par Jean-Pierre Jaussaud et Jean-Pierre Jabouille, une Maserati A6 GCS ayant couru les Mille Milles, une Alfa Romeo 33/2, ainsi que plusieurs monoplaces, dont deux F1, une Tyrrell de 1998 et une Jordan Honda de 2001, et deux F2, la Brabham victorieuse à Gueux en 1967 avec Jochen Rindt et la Tecno de François Cevert.

Le dimanche, les spectateurs ont eu droit à une spectaculaire parade aérienne, en particulier celle, exceptionnelle, de Renaud Ecalle, champion du monde de voltige. Pour une première à Reims, la vente aux enchères Bonhams fut une réussite : 70% du plateau ont trouvé preneurs pour un chiffre d'affaires total de 2,7 millions d'euros. Les responsables de la maison britannique étaient satisfaits, même si la vedette de la vacation, la Bugatti cinq litres 1912, est restée sur le carreau à 1,4 million d'euros, loin de l'estimation. Mais Bonhams indiquait que la vente pourrait se faire de gré à gré dans la semaine. Parmi les jolis scores, citons une Mercedes 300 SL superbement restaurée mais au moteur non d'origine à 345 200 €, une Ferrari 330 GTS (458 500 €), une 540 K cabriolet C (354 000 €) et une DB5 à 293 500 € (toujours l'effet James Bond…). Des résultats qui confirment une fois de plus que les voitures en excellent état se vendent à haut niveau.

Soutenue par le conseil général de la Marne et avec les maisons de champagne Pommery et Taittinger pour principaux actionnaires, la manifestation semble pérenne, en tout cas assurée d'une quatrième édition en 2010. D'autant qu'elle bénéficie de l'appui des hommes politiques locaux, en l'occurrence deux femmes, Adeline Hazan, maire PS de Reims, et Catherine Vautrin, député UMP de la circonscription. Le mythique circuit de Reims-Gueux mérite bien cet œcuménisme.
actu précédente ALMS  Road Atlanta

Actu précédente
ALMS Road Atlanta

actu suivante Mercedes E 63 AMG Estate

Actu suivante
Mercedes E 63 AMG Estate

Autres articles pouvant vous intéresser

Un V6 pour l'Hypercar Aston Martin

La future Hypercar Aston Martin « 003 », dont l'arrivée a été confirmée il y...

Séance de drift sur la Nordschleife

Le pilote américain Vaughn Gittin Jr. est devenu la première personne à avoir...

Nouveau : miniatures McLaren 600LT

Si vous avez craqué pour la McLaren 600LT, le plus puissant et le plus rapide...

Toutes les actualités

Commentaires