RENAULT R8 Gordini 1300

0 km

berline

essence

1966

à partir de 43 000 €

Dernière mise à jour : 12/03/2019 - Réf. 106625
  • Estimation basse : 43 000 €
  • Estimation haute : 49 000 €
  • Carrosserie : berline
  • Energie : essence
  • Année : 1966
  • Localité : Vaucluse (84)
  • Etat : bon état général
  • Boite : boite manuelle
Contacter la maison de vente
vente aux enchères véhicule vendu dans le cadre d'une vente aux enchères
8 Gordini
1966
La Renault 8, dévoilée en juin 1962, succède à la Dauphine

(qui avait elle-même succédé à la 4 CV) en lui empruntant

son architecture à moteur en porte-à-faux arrière. D'une

cylindrée de 956 cm³ et d'une puissance de 48 ch, le 4 cylindres

« Cléon-fonte » à 5 paliers est en position inversée avec son

radiateur à l'arrière et non plus contre l'habitacle. La voiture

est dotée d'une suspension à 4 roues indépendantes et de

4 freins à disque. Pierre Dreyfus, le PDG de Renault, convaincu

du potentiel sportif de ses modèles à moteur arrière après les

différents succès de la 4 CV, avait fait appel à Amédée Gordini

pour décliner une version sportive de la Dauphine en 1958.

Devancière des GTi des années 1970 et 1980, ces versions vitaminées

connurent un beau succès, à la fois commercial et sportif.

On décida de renouveler l'expérience avec la R8. Déclinée en

1 100 cm³ en 1965, puis 1 300 cm³ en 1967, la version Gordini

de la Renault 8 allait connaître un succès encore plus important

que la Dauphine et une remarquable carrière en compétition.

Elle permit notamment à toute une génération de pilotes français

de faire leurs premières armes en course dans les fameuses

coupes Gordini. La première R8 Gordini (R 1134) apparaît au

Salon de l'Auto à Paris en septembre 1964. Elle déclenche aussitôt

la passion de toute une frange de jeunes sportifs en herbe.

La « Gord » devient aussitôt la référence. Le 4 cylindres en ligne

à arbre à cames latéral de la R8 Gordini possède des chambres

de combustion hémisphériques, des soupapes en V à 50°, et,

grâce à un taux de compression de 10,4 à 1 et à deux carburateurs

Solex, il développe 96 ch à 6 500 tr/min. Extérieurement

la Gordini se reconnaît à sa livrée uniquement bleu de France,

soulignée de deux bandes blanches longitudinales parallèles côté

conducteur. En 1967, la Gordini passe de 1108 cm³ à 1255 cm R 1135) grâce à un réalésage de 70 à 74,5 mm et reçoit une

boîte de vitesses à 5 rapports. La puissance grimpe à 110 ch

à 6 750 tr/min, sa vitesse de pointe à 175 km/h et elle abat le

1 000 m départ arrêté en 31,9 secondes. On est loin de la petite

berline familiale de série.

Cette Renualt 8 Gordini, une 1300, n'en est qu'à son deuxième

propriétaire. Voiture personnelle d'un garagiste marseillais, ancien

pilote et amateur passionné, elle a subi une restauration

complète. La peinture bleu 418 est parfaitement conforme

à l'origine. Sa mécanique Gordini est en parfait état et elle a

reçu son certificat d'authenticité Renault. Carrosserie, intérieur,

mécanique, tout est impeccable. Au dossier, la restauration est

parfaitement documentée et on y trouve un rapport d'expertise

et des factures.

Les belles « Gord » sont rares et souvent passablement dénaturées

par de multiples interventions pas toujours conformes. En

voici un bel exemplaire à ne pas manquer.
Signaler un contenu abusif