< retour
Salon de Tokyo 2007

Salon de Tokyo 2007


du 27 octobre au 11 novembre 2007 Flux RSS Salon de Tokyo 2007

AUDI Metroproject Quattro

Vincent Desmonts le 25/10/2007

Voir la vidéo en HD

L'incroyable succès de la Mini, habilement ressuscitée par BMW, fait bien des envieux... à commencer par Audi, qui s'affirme comme le rival numéro 1 de la marque de Munich. Le constructeur aux Anneaux travaille depuis plusieurs mois sur une future A1 qui donnera à sa manière la réplique à la Mini. Le concept-car Metroproject Quattro dévoilé au salon de Tokyo en donne un aperçu très réaliste.
Si la Mini cultive la fibre nostalgique – comment pourrait-il en être autrement ? – l'Audi Metroproject Quattro ne s'embarrasse pas d'un héritage stylistique. Les designers de l'équipe de Wolfgang Egger sont donc presque partis d'une feuille blanche pour concevoir cette première vraie citadine de la marque depuis la lointaine (et peu mémorable !) Audi 50. Seule figure imposée : la présence de l'incontournable calandre Singleframe, désormais emblème de la marque.

Le résultat risque de dérouter les habitués du design sobre et discrètement élégant qui était jusqu'alors la marque de fabrique du constructeur. Le concept-car Metroproject Quattro frappe en effet par son agressivité, son aspect râblé et sa ligne de toit particulièrement basse (1,40 m). Une ligne de toit soulignée par des arches en aluminium brut qui tranchent avec l'aspect chaud de la peinture rouge. Vu de l'avant comme de l'arrière, le Metroproject Quattro affiche un « regard » conquérant, avec ses optiques et ses feux plissés. Quant au profil, il est allégé par l'absence de montant central.
L'ambiance sportive se retrouve également dans l'habitacle, où trônent quatre sièges baquet et de multiples décorations aluminium. La planche de bord avec console centrale orientée vers le conducteur affiche des éléments inspirés du design aéronautique, comme les aérateurs ou les commandes de la climatisation.

Mais encore plus que son design, c'est le contenu technologique de ce Metroproject Quattro qui impressionne. Le concept-car inaugure par exemple un « Audi mobile device » amovible, qui sert à la fois de clé, de téléphone mobile, de dispositif de navigation, de système audio et vidéo ou encore de télécommande pour le chauffage. Mieux : l'Audi mobile device peut afficher sur son écran les images prises par une caméra située à l'intérieur de l'habitacle, un système qui s'active lorsque l'alarme de l'auto se déclenche. Si la voiture est volée, ses coordonnées sont transmises en temps réel par téléphonie mobile à l'Audi mobile device. Le Metroproject Quattro possède également l'Audi drive select, qui permet de choisir entre deux modes de conduite (« efficiency » ou « dynamic ») donnant priorité à la sobriété ou aux performances.

Le concept-car abrite sous son capot un moteur 1.4 TFSI de 150 ch qui se distingue par son couple de 240 Nm disponible de 1 600 à 4 000 tr/min. Mais le Metroproject Quattro abrite également un moteur électrique de 41 ch actionnant les roues arrière. Grâce à cette unité supplémentaire, le couple maximal total atteint 440 Nm, ce qui prodigue de belles accélérations (0 à 100 km/h en 7,8 secondes).
Mais l'intérêt d'implanter un moteur électrique reste bien évidemment d'abaisser la consommation. Dans ce domaine, le Metroproject Quattro peut être fier, avec ses 4,9 l/100 km ! Les émissions de CO2 s'établissent à 112 g/km. Dans certaines phases de conduite, la voiture peut ainsi fonctionner sur la seule puissance du moteur électrique, les batteries lithium-ion autorisant une autonomie de 100 km dans ces conditions.

Cette forme d'hybridation verra-t-elle le jour en série sur de futurs modèles Audi ? C'est possible, vu sa relative simplicité d'adaptation. Quant au Metroproject Quattro, il devrait débarquer sur nos routes sous la forme de l'Audi A1 d'ici à 2009.

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Marlot
Marlot a dit le 08-11-2007 à 20:55
100 km en mode électrique pur et la possibilité de rouler ensuite avec le moteur thermique, c'est beaucoup plus que les Chevrolet Volt, Opel Flextrème et Volvo plug-in Recharge Concept : Bravo Audi !