< retour

Ford Mustang, le mythe increvable

Ford Mustang, le mythe increvable L'Amérique des années cinquante avait engendré une génération de voitures extravagantes aux ailerons provocateurs et insolents, aux énormes V8 gourmands et lymphatiques, emblématiques d'une nation conquérante en plein boom économique. L'outrance et la démesure étaient les seules valeurs reconnues. Toutefois, la surenchère a ses limites. C'est à ce point culminant de l'histoire de l'automobile américaine que les Japonais commencèrent à exporter massivement leur voiture aux Etats-Unis. Avec succès. Les «big three», General Motors, Ford et Chrysler, perdaient chaque jour du terrain et décidèrent de réagir en réduisant la taille de leurs voitures. Les ailerons commencèrent à s'amenuiser, les 6 cylindres amorcèrent un retour en force. Il leur manquait encore le panache. Pour toute une nouvelle génération, la quantité n'était plus la seule valeur admise. L'esthétique et le «glamour» entraient désormais dans leurs motivations d'achat. C'est alors qu'entre en scène Lee Iacocca à la vice-présidence de Ford. Il a une idée précise de ce que doit être une automobile pour séduire la génération du baby boom qui accède à l'automobile et à l'indépendance. Sa création est inspirée des sportives européennes, mais elle a su garder, sous-jacentes, les valeurs essentielles de l'Amérique. La recette va s'avérer particulièrement judicieuse. La Mustang va marquer une vraie révolution, celle des Pony cars. General Motors, avec les Chevrolet Camaro et Pontiac Firebird, puis Chrysler, avec les Dodge Challenger et Plymouth Barracuda, vont tour à tour emboîter le pas de la Mustang et proposer leur Pony car. Succès commercial sans précédent, la Mustang va aussi trouver auprès des sportifs une clientèle enthousiaste grâce aux Shelby concoctées par Carroll Shelby, le père des Cobra. Sa recette est simple et va tomber à pic, big block et petit poids. La robustesse de la plate-forme de la Mustang lui permet d'encaisser sans broncher couples et puissances de plus en plus...

 La genèse du mythe Mustang

La genèse du mythe Mustang

La Mustang, née en 1964, fait encore rêver. Pour preuve, Ford en construit désormais une évocation très réussie en série.

FORD MUSTANG GT nouvelle génération

FORD MUSTANG GT nouvelle génération

Pas de doute : le mythe Mustang est bel et bien ressuscité, et Ford est bien décidé à le faire vivre.

FORD MUSTANG Shelby GT 500

FORD MUSTANG Shelby GT 500

La Shelby GT 500 a été voulue monstrueuse. Motorisée par l'énorme 428 c.i. de sept litres de cylindrée, elle l'est !