< retour

Essai VOLVO XC60 T6

David Lamboley le 30/11/2009

Chez Volvo, on place généralement la sécurité, le confort et l'aspect familial en tête du cahier des charges. Un profil qu'illustre à merveille le XC60. Avec cette version T6, 285 chevaux s'invitent aussi au rendez-vous…

Voir la vidéo en HD

Présentation

Sécurité, confort, luxe : ces trois aspect sont, depuis des décennies, de véritables piliers chez Volvo, qui propose, six ans après le XC90, une seconde alternative à son produit phare, le break familial spacieux et cossu. Le nouveau Volvo XC60 combine en effet les avantages de plusieurs genres, mais propose des capacités de franchissement réduites, comme la plupart de ses concurrents. Ses atouts sont ailleurs, parmi lesquels des systèmes d'aides à la conduite et de sécurité dernier cri, tel l'alerte de franchissement de ligne ou le City Safety en série, un système d'anticipation de collision avec freinage automatique jusqu'à 30 km/h. Encore des atouts, avec un habitacle douillet et spacieux conçu pour la famille, ou une ligne extérieure très réussie. Ce que l'on remarque d'entrée à ce sujet, c'est la similitude du dessin, surtout de profil, avec le « gros » XC90. Au-delà de l'air de famille, il existe de nouveaux éléments stylistiques, comme l'imposant logo Volvo ornant la grille de calandre, les flancs concaves ou les feux diurnes à diodes, presque verticaux, entre la calandre et les optiques. La ligne plongeante participe à l'élégance de l'ensemble, mais qu'on se le dise, le Volvo XC60 n'est pas vraiment compact avec ses 4,63 m de long pour 1,89 m de large ! L'habitacle, comme à bord de chaque Volvo, a été au cœur de toutes les attentions. La fine console centrale flottante au design épuré ou la casquette du bloc d'instruments formant une vague interpellent. On apprécie également les matériaux nobles, traités de façon remarquable, ainsi que l'excellente finition. Les selleries claires associées à l'aluminium font également leur effet, de même que le parfait moelleux des assises.

Le Volvo XC60 T6, monstre de confort, invite au voyage… Le bloc le plus puissant, un atypique 6 cylindres en ligne turbo monté en position transversale, joue les gros bras avec 285 ch à la clé. Plutôt onctueux et assez réactif, il n'est accouplé qu'à une boîte automatique, pas très sportive mais d'un agrément constant. Le comportement, nettement axé sur le confort, est au diapason. On peut toutefois choisir trois tarages d'amortisseurs, accessibles via des touches sur la console centrale : il s'agit du Four-C (Continuously Controlled Chassis Concept) permettant une vraie polyvalence quelque soit le terrain. Cependant, le SUV suédois montre clairement sa préférence pour l'asphalte, où il fait preuve d'un haut niveau de sécurité et de rigueur, à condition de ne pas le brusquer, sinon…on risque de le trouver un peu pataud ! Sur les chemins de traverse, ses amples débattements de suspension et sa transmission intégrale à gestion électronique permettent aussi de belles escapades, mais la garde au sol relativement faible et les pneumatiques inadéquats lui interdisent le franchissement. Le Volvo XC60 est finalement un engin remarquablement polyvalent et raffiné, mais il est vrai que cette version T6, la plus puissante et la plus onéreuse, ne connaitra qu'une diffusion confidentielle malgré ses qualités. Les tarifs, enfin : comptez de 46 350 euros en finition Momentum, et jusqu'à 53 950 euros pour cette version Xénium.

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Le SUV, entendez « Sport Utility Vehicle », ou le crossover, à mi-chemin entre le break et le 4x4, est devenu un genre presque universel. Il en existe de toutes tailles, chez la plupart des constructeurs généralistes, et dans chaque strate de gamme : populaire, luxueux, sportif, baroudeur et bientôt low-cost… Il suffit de regarder dans la rue pour prendre la mesure du phénomène. Pourtant, hormis une poignée de modèles, on ne peut pas dire que le design soit une caractéristique marquante du genre. Le Suédois, lui, a beaucoup misé sur son aspect. Le XC60, qui préfigure le futur style de la marque, est probablement la Volvo la plus excitante à regarder depuis longtemps. Ce que l'on remarque, à première vue, c'est une certaine similitude avec le « gros » XC90. Mêmes proportions, même découpe des feux, mêmes épaulements de capot… Il existe une foule d'éléments stylistiques nouveaux, à commencer par l'énorme logo Volvo ornant la grille de calandre, ou les feux diurnes à led, à la mode dans le monde du haut-de-gamme, notamment chez Audi, La partie arrière, elle, réintègre les feux verticaux évasés que l'on connaît déjà. Ce que l'on remarque aussi, c'est cette ligne plongeante et cet épaulement caractéristiques des Volvo depuis la S60, marqué ici par un pli de tôle convexe spectaculaire soulignant la caisse sur toute sa longueur. Enfin, les designers Volvo se détendent un peu !

L'habitacle, comme à l'accoutumée, a été au cœur de toutes les attentions. Si la planche de bord reprend les canons stylistiques de la marque (fine console centrale « flottante », casquette du bloc d'instruments formant une vague, compteurs ronds retro-éclairés…), elle est inédite et fait la part belle aux matériaux nobles, traités de façon remarquable. C'est propre, classe, en un mot, statutaire. Les selleries claires associées à l'aluminium et au bois mat sont d'ailleurs particulièrement réussies.

Mécanique, châssis

Cette version T6 huppée, la plus puissante de la gamme XC60 avec ses 285 ch, est également atypique, puisqu'il s'agit d'un six cylindres en ligne essence turbocompressé, mais monté en position transversale ! Il est uniquement accouplé à une boîte automatique à 6 rapports « Geartronic », qui ne possède pas de commandes au volant. Pour une fois que ce gadget est absent, on ne peut que s'en féliciter. On peut en revanche verrouiller les rapports depuis la grille du sélecteur, en cas de besoin. Un mode Sport, qui augmente la réactivité et modifie les lois de passage des rapports, est également présent.

Le Volvo XC60, sorte de couteau suisse automobile qui suit les traces des BMW X3, Mercedes GLK et autres Audi Q5, est bel et bien typé « route » comme ses camarades sus-cités, mais propose tout de même une garde au sol de presque 23 centimètres, soit la moyenne haute dans le genre. Pourtant ici, pas de gamme courte ou de blocage de différentiels. La répartition du couple entre les essieux, variable, est régie par l'électronique, et cela fonctionne assez bien sur terrain difficile si on ne rencontre pas de difficultés particulières. Rappelons également que le Volvo XC60 est basé sur une plate-forme Ford déjà utilisée notamment sur le Land Rover Freelander 2, c'est un gage de rigueur en termes de comportement, et la présence de la transmission intégrale est, encore une fois, un atout sur route, glissante ou non. C'est vrai que chez Volvo, il existe une certaine légitimité dans le domaine de la transmission intégrale qui permet au XC60 d'être considéré comme une véritable alternative aux ténors du genre, tout en répondant parfaitement au profil type d'une Volvo, qui se doit de proposer un haut niveau de sécurité. Parmi les équipements de ce genre, on trouve évidemment les aides électroniques habituelles (assistant de descente HDC, antipatinage et contrôle de stabilité DSTC) mais également le nouveau système anticollision nommé City Safety proposé en série quelque soit la finition. Il s'agit d'un système à technologie radar qui freine automatiquement l'auto en cas d'impact imminent à faible vitesse. Il y aurait beaucoup à dire également au sujet de la déresponsabilisation du conducteur, mais ceci est un autre débat.

Sur la route

Avouons-le, c'est en se perdant sur un improbable raccourci dans les bois humides, sur recommandation de notre cadreur, que nous nous sommes rendus compte des aptitudes très honorables du Volvo XC60 sur un tel parcours. La garde au sol de presque 23 cm n'y est pas étrangère, puisqu'elle permet d'affronter quelques difficultés hors asphalte à condition, encore une fois, d'éviter le franchissement. L'absence de gamme courte ou la présence de pneumatiques au profil presque sportif stoppent les élans du Suédois.

Au chapitre mécanique, le XC60 T6 ne s'en laisse pas compter. Avec 285 ch et 400 Nm de couple dès 1500 tr/mn, le 6 cylindres en ligne turbocompressé montre une belle réactivité à défaut de s'envoler dans les tours. Pas vraiment sportif comme les 6 en ligne BMW, mais plutôt onctueux et rond à la manière d'un V8, il forme, avec la boîte automatique à 6 rapports, un couple bien assorti et très agréable, façon force tranquille. Bref, cet « american flavour » lui va comme un gant, tout comme la suspension, au choix moelleuse ou ferme grâce au tarage variable, c'est ce que permet le système nommé Four-C. En mode confort, le Volvo XC60 peut se targuer d'un agrément nettement supérieur à celui de l'Audi Q5, trop verrouillé sur ses appuis et trop ferme malgré la présence d'un système comparable. En revanche, le XC60 ne peut prétendre à un véritable comportement sportif, même en mode le plus ferme. Bref, chacun son style, et c'est très bien ainsi…

À retenir

Le Volvo XC60 est une excellente alternative aux ténors allemands du genre, Mercedes GLK et Audi Q5 en tête, notamment dans cette version T6, puissante et agréable à mener quelque soit le terrain. En revanche, si vous cherchez du sport et du dynamisme plutôt que du confort, passez votre chemin…
points fortsPrésentation, équipement, confort, design, systèmes de sécurité, polyvalence
points faiblesComportement peu sportif, consommation en parcours urbain
14.7

20
Les chiffres
Prix 2009 : 53 950 €
Puissance : 285 ch
0 à 100km/h : 7.5s
Conso mixte : 11.7l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 14/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 17/20
Budget : 13/20

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

VOLVO XC60 D5 AWD
VOLVO XC60 D5 AWD

9 années et un million d'exemplaires se sont écoulés depuis le lancement de...

VOLVO XC60 T6 Drive-E
VOLVO XC60 T6 Drive-E

Finis, les gros moteurs ? Volvo semble le penser et ampute de 2 cylindres le...

VOLVO XC 60
VOLVO XC 60

Volvo élargit sa gamme de 4X4 loisirs avec le XC 60. Bien dessiné, agréable à...

Tous les essais VOLVO
AUDI RS4 Avant (B9)
AUDI RS4 Avant (B9)

Le plus vendu des modèles RS fait son grand retour : la RS4, quatrième du...

MERCEDES AMG Classe E 63 S 4Matic+
MERCEDES AMG Classe E 63 S 4Matic+

À ma gauche, l'une des berlines les plus performantes jamais conçues par AMG....

VOLKSWAGEN Polo GTI 2018
VOLKSWAGEN Polo GTI 2018

Cette sixième génération de Volkswagen Polo GTI reçoit le plus gros moteur de...

Tous les essais

Commentaires