< retour

Essai VOLKSWAGEN Polo GTI 2018

Julien Marcos le 01/01/2018

Cette sixième génération de Volkswagen Polo GTI reçoit le plus gros moteur de son histoire. À savoir, un 2.0 TSI de 200 ch, plus souple que véritablement sportif.

Voir la vidéo en HD

Un peu d'histoire

Il faut remonter à l'année 1987 et la deuxième génération de Volkswagen Polo pour trouver le premier modèle véritablement sportif dans la gamme de la compacte allemande. Jadis, cette fourmi en colère se nommait Polo GT G40. Très compacte et légère, elle recevait un singulier 1,3 litre à compresseur développant 115 ch qui lui permettait déjà de parcourir le 0 à 100 km/h en 8,1 secondes. Il fallut patienter jusqu'en 1998 pour que le blason GTI intègre la calandre de la citadine allemande, avec une troisième génération qui n'avait de GTI que le nom. Son modeste 1,6 litre atmosphérique ne développant alors que 120 ch, ce qui lui octroyait des performances assez décevantes, avec un 0 à 100 km/h en 9,1 secondes. C'est l'arrivée du Turbo en 2006, sur la quatrième génération de Volkswagen Polo GTI, qui lui redonnera du tonus. Son 1.4 développant de 150 à 180 ch selon les versions lui permettant de jouer dans la cour des sportives, avec un 0 à 100 km/h expédié en 7,5 secondes. 2010 marque les débuts du downsizing et la réduction des cylindrées, avec un moteur cubant désormais 1,4 litre mais fort de 180 ch, suivi d'un 1,8 litre de 192 ch. Pourtant, et contre toute attente, la Firme de Wolfsburg change son fusil d'épaule avec cette sixième génération de Volkswagen Polo GTI, qui adopte un gros 2,0 litres comme on les aime.

Voir plus de photos

Une Golf en réduction

En détaillant la proue de la Volkswagen Polo, il faut s'y prendre à deux fois pour être sûr qu'il ne s'agit pas de la grande sœur Golf, tant leurs traits sont proches. D'ailleurs, avec 4,05 mètres de long pour 1,75 m de large, le sixième opus de la Volkswagen Polo n'est plus vraiment une citadine, mais pratiquement une compacte. A titre de comparaison, une Volkswagen Golf 3 de 1997 mesurait 4,02 m ! Pour se distinguer du reste de la gamme Volkswagen Polo, la version GTI reprend les recettes qui font le succès de ses aïeules : liseré rouge sur la calandre, bouclier plus musclé avec des prises d'air de type nid d'abeille, les fameux monogrammes GTI, des jantes spécifiques en 17 pouces, et un échappement à double sortie en inox. C'est à peu près tout pour cette Polo GTI qui reste finalement assez discrète, sauf si vous optez pour cette peinture rouge !

L'habitacle se veut technologique et sportif

Comment reconnaît-on une version GTI, du reste de la gamme ? Par ses sièges pardi ! La Polo GTI reprend bien évidemment le superbe tissu écossais Clark qui fait la renommée du modèle, mais aussi les traditionnelles surpiqûres rouges sur le volant et sur le levier de vitesses. On le voit, la sobriété reste de mise, mais cette nouvelle génération de Polo offre tout de même un habitacle moderne et moins tristounet que sur les anciennes versions. On pense déjà à la possibilité d'opter pour des inserts de couleur, mais c'est surtout l'instrumentation numérique (de série sur la Polo GTI) et le très bel écran multimédia (GPS de série) qui permettent à la citadine VW de franchir un cap technologique. La liste des autres équipements fournis « gracieusement » est d'ailleurs étonnante : climatisation 2 zones, applications connectées, accès et démarrage sans clé, régulateur de vitesse… l'ex-fourmi de Volkswagen fait le plein. Autre point de satisfaction, et non des moindres, l'habitabilité de la Volkswagen Polo est vraiment excellente. Que ce soit aux places arrière ou dans le coffre, qui avec 351 litres, fait partie des tous meilleurs avec la Seat Ibiza et la Suzuki Baleno.

Citadine à gros poumons

Nous l'évoquions en préambule, la Volkswagen Polo GTI de 6ème génération embarque un gros 2,0 litres de 200 ch. Un choix étonnant à l'époque actuelle, surtout quand la concurrence se contente en général de mécaniques 1,6 litre. On ne s'en plaindra pas, d'autant que cela nous rappelle le « coup » de Volkswagen avec sa Golf 3 VR6 en 1993, dont la cylindrée atteignait les 2792 cm3. Un choix qui s'explique avant tout par la volonté d'offrir une grande souplesse d'utilisation, mais sans doute aussi une meilleure fiabilité en usage très sportif (l'avenir nous le dira). Ce cru 2018 offre ainsi un couple de 320 Nm dès 1500 tr/min. Autant dire qu'avec une telle cavalerie, les reprises ne sont qu'une formalité. Pourtant, si les accélérations sont proches de la concurrence (0 à 100 km/h en 6,7 s), la Polo GTI est pénalisée par une masse assez importante (1355 kg) et une boîte DSG6 qui avoue certaines limites en conduite très sportive. Enfin, la sonorité s'avère assez décevante.

Confortable mais manque de fun

Les citadines sportives sont très appréciées des amateurs de pilotage grâce à leur meilleur agilité et leur poids relativement contenu. Si le blason GTI évoque clairement le sport, à l'usage la petite allemande se montre davantage grand tourisme dans l'esprit que véritablement excitante à piloter. Ce qui frappe en premier, c'est la qualité de son amortissement, même en sélectionnant le mode Sport. On ne s'en plaindra pas, mais les réglages du train avant et de la direction sont davantage orientés "conduite de tous les jours", que "bombinette du week end". Concrètement, la Volkswagen Polo GTI est confortable, prend peu de roulis, mais n'offre pas l'agilité et le toucher de route d'une Ford Fiesta ST ancienne génération ou d'une Peugeot 208 GTI par exemple.

À retenir

L'essai de la Volkswagen Polo GTI nous laisse un sentiment mitigé. Performante et efficace sur tous types de routes, elle manque de ce côté pétillant qu'offrent certaines concurrentes. Il faut plutôt voir l'allemande comme une GT très polyvalente et bien équipée. On peut toutefois rêver d'une version plus radicale, allégée et dotée d'une boîte mécanique... Au chapitre tarifaire, la Volkswagen Polo GTI (2018) est vendue 28 920 €, ce qui est loin d'être donné, mais il est vrai que la dotation est plus généreuse que chez la concurrence.
points fortsReprises canons, qualité de l'amortissement, dotation généreuse, habitabilité supérieure à la moyenne, qualité de fabrication
points faiblesPlus bourgeoise que GTI, pas de boîte mécanique pour le moment, assez gourmande, tarif supérieur à la concurrence
14.7

20
Les chiffres
Prix 2018 : 28920 €
Puissance : 200 ch
0 à 100km/h : 6.7s
Conso mixte : 5.9l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 14/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 16/20
Budget : 15/20
Tag :

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

VOLKSWAGEN Polo GTI 1.8
VOLKSWAGEN Polo GTI 1.8

Quand tout le monde se met au « downsizing », Volkswagen fait l'inverse : la...

VOLKSWAGEN Polo R WRC
VOLKSWAGEN Polo R WRC

Après la GTI, la VW Polo passe la vitesse supérieure et s'offre pour la...

VOLKSWAGEN Polo GTI
VOLKSWAGEN Polo GTI

Véritable héritière de la toute première Golf GTI, la pétillante Polo du même...

Tous les essais VOLKSWAGEN
AUDI RS4 Avant (B9)
AUDI RS4 Avant (B9)

Le plus vendu des modèles RS fait son grand retour : la RS4, quatrième du...

MERCEDES AMG Classe E 63 S 4Matic+
MERCEDES AMG Classe E 63 S 4Matic+

À ma gauche, l'une des berlines les plus performantes jamais conçues par AMG....

LEXUS LC 500h Sport+
LEXUS LC 500h Sport+

Lexus a osé faire du concept-car LF-LC un modèle de série quasiment sans...

Tous les essais

Commentaires