< retour

Essai MORGAN V6 roadster

Jean-François Destin le 24/08/2009

Pour célébrer ses 100 ans d'existence, Morgan propose des versions « Spécial Anniversaire » comme sur le Roadster V6 que nous avons essayé.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Structure en bois de frêne, châssis en acier et carrosserie en aluminium : chez Morgan, la recette n'a pas changé depuis un siècle. Tout comme la silhouette du roadster « classique » née en 1936 et quasiment jamais retouchée. Avec son long capot, ses optiques typiques sortant des ailes et sa calandre bombée à barrettes verticales, il est unique. Au point qu'il n'est jamais volé et ne coûte rien à assurer. Même dans cette version à 65.000 € équipée d'un V6 Ford de 215 chevaux.

Héritier de la Morgan Plus 8, le roadster V6 marie avec charme et élégance les traditions d'un passé automobile britannique raffiné aux performances attendues aujourd'hui d'un cabriolet sport. Les 225 km/h sont atteints et 4,9 secondes suffisent pour passer de 0 à 100 km/h. Son secret : un poids plume de 940 kilos dû à l'absence de tout équipement de confort. Pas d'assistance ni pour la direction ni pour le freinage, pas d'ABS, pas de climatisation ni de vitres électrique, pas de contrôle électronique de trajectoire : la liste est longue. Un registre dépouillé, spartiate, rustique mais d'une authenticité qui fait chavirer le cœur des amateurs de sensations fortes. « En Morgan, on ne se déplace pas, on voyage. On ne conduit pas, on pilote » affirme Pierre Henri Mahul, l'heureux importateur de Morgan en France. Construit à la main à partir des matériaux les plus nobles comme toutes les Morgan, le roadster V6 est aussi attachant pour ses qualités que pour ses défauts. Un voyage dans le temps pour épicuriens.

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Un choc visuel et une émotion forte. Dans le trafic de 2009, la Morgan ne se découvre pas, elle s'admire. Même les plus jeunes qui n'ont aucune culture de l'histoire du style automobile se laissent happés par ce long capot, ces phares à l'ancienne, la grille nid d'abeille en inox derrière la calandre et le galbe des passages de roues à rayons reliés par un large marchepied. Poignées de portes, clignotants, feux, bananes de pare-chocs, bouchons de réservoir font appel au chrome et à l'aluminium brossé. Jusqu'à la simple capote manuelle réclamant adresse et patience : tout sur la Morgan rappelle la tradition « so british » de l'automobile sportive d'outre Manche.

Etriqué, l'habitacle, accessible en ouvrant avec précaution les fragiles mini-portières, multiplie les références nobles des années folles. L'aluminium guilloché du centre de la planche de bord en ronce de noyer, les cadrans cerclés de chrome, le volant bois moto-lita et le garnissage tout cuir « ameublement », ici d'une couleur contestable, contribuent au charme de l'ambiance à bord. Sans oublier l'écusson ailé de Morgan marquant le centenaire de la marque.

Mécanique châssis

Simple, classique mais efficace et fiable, l'ensemble mécanique/châssis de la Morgan V6 roadster est garanti 4 ans ou 300.000 kms pièces et main d'œuvre. A bord, pas d'électronique sophistiquée, pas d'informatique mais un moderne V6 Ford 3 litres de 215 chevaux largement éprouvé. Il est couplé à une boite mécanique également d'origine Ford à 5 rapports, l'étagement permettant au couple de 280 Nm d'offrir des accélérations toniques. Dommage que la commande de boite soit si ferme. Pour le châssis acier, on croit lire la fiche technique d'une voiture ancienne. Il s'agit d'un cadre de caissons avec traverses. Les trains roulants se composent de ressorts hélicoïdaux à l'avant et d'un essieu rigide avec barre Panhard et ressorts à lames à l'arrière. De l'archaïsme sélectionné car si le confort de suspension reste spartiate, la tenue de route n'a presque rien à envier à celle d'une voiture moderne. En fait le roadster Morgan V6 joue sur son long empattement de 2.49 mètres, ses voies larges de 1.30 m et 1.39 m et ses pneus modernes aux dimensions généreuses de 195/60 R 15.

Sur la route

Auto de collection ou voiture moderne ? Les premiers kilomètres parcourus au volant du roadster Morgan V6 ne permettent pas de répondre à cette question. Mal assis, un peu coincé et peu abrité par le mini pare-brise et les side-screen latéraux en plastique, on penche plutôt pour une belle d'antan. Mais il suffit de solliciter le V6, de l'écouter chanter et de hausser la cadence pour comprendre qu'il s'agit d'un modèle neuf servi par une mécanique contemporaine. Certes, la dureté des pédales et de la commande de boite et la pesanteur de la direction surprennent. Mais on s'y fait et l'étonnant équilibre du châssis ramène vite la confiance. La Morgan tire sa magie de ce mélange des genres qui prête cependant plus aux déplacements touristiques tranquilles qu'aux sprints échevelés. Pour les besoins de la vidéo, j'ai fortement sollicité les 215 chevaux sur des tracés sinueux et mal revêtus. Ça vibre, ça craque de partout mais le roadster reste « scotché » sur sa trajectoire. Sans assistance mais suffisamment précise, la direction réclame une main de fer et les freinages tardifs un mollet de rugbyman. Quant au confort de suspension, il dépend de vitesse. On imagine à cet instant l'état d'esprit de la passagère partie à cette vitesse pour une longue étape et sans bagages vu l'absence de coffre (seul un support permet de sangler une petite valise à l'arrière). Un peu caricatural, je l'avoue, ce compte-rendu d'essai montre néanmoins la double personnalité de la Morgan. Idéale pour s'amuser sur un circuit grâce à son potentiel sportif, la Morgan s'appréciera surtout aux allures légales lors de découvertes touristiques à travers l'Europe comme en organise régulièrement Morgan France. Mais le mieux pour se faire une idée et découvrir le mythe est encore d'en louer une pendant un week-end.

À retenir

Aux côtés de la Tourer 4 places que nous avons essayée récemment et de l'Aero 8 Serie 4 baptisé « Futuriste » parce que néo rétro à souhait, la gamme Morgan « classique » est sans doute la plus authentique parce que visuellement inchangée depuis le milieu des années 30. Qu'il s'agisse de la version de base 4/4 1.6l 115 chevaux à moins de 40.000 €, de la Plus 4 2l 150 ch à 44.000 ou 53.000 € ou de notre Roadster V6 3L 215 chevaux, la présentation perpétue la tradition d'une voiture de collection sans en avoir les inconvénients. Avec son brio et une finition irréprochable à quelques détails près, le Roadster V6 est sans doute le plus polyvalent. Il est capable de rivaliser avec les bonnes sportives du moment et en même temps se prête aux flâneries touristiques à deux avec élégance et raffinement. Bien sur, il faut accepter le relatif inconfort, la conduite virile, le vacarme capote fermé et tous les petits aléas que les équipements des voitures modernes ont gommé. A l'évidence, la Morgan ne s'adresse qu'aux esthètes de la belle automobile nostalgiques de la grande époque. C'est la seule marque à proposer ce « flash-back » dans d'aussi bonnes conditions. Une exclusivité qui lui permet de traverser la crise sans dommage.
points fortsPrésentation unique, sensations au volant, performances sportives au rendez-vous, rendement et agrément du V6, tenue de route étonnante, freinage puissant, rapport poids/puissance, consommation très raisonnable (10 l), réunion unique de matériaux nobles, fabrication artisanale émouvante, équipement pléthorique des versions « Spécial Anniversaire », garantie 4 ans.
points faiblesInconfort, position de conduite, accès à bord, direction lourde en manœuvres, commande de boite, pédale d'embrayage et de frein réclamant une bonne condition physique, capote trop basique, vibrations et remontées parasites à haute vitesse, longs trajets éprouvants, pas de coffre.
10.1

20
Les chiffres
Prix 2009 : 65 000 €
Puissance : 215 ch
0 à 100km/h : 4.9s
Conso mixte : 9.8l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 10/20
Sécurité active et passive : 12/20
Confort et vie à bord : 8/20
Budget : 9/20

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

Commentaires

avatar de propulsion
propulsion a dit le 28-08-2009 à 22:04
une voiture à piloter a tjrs à mes yeux été + sure qu'une auto moderne qui vous conduit, simplement à cause des aléas du voyage, climat...
avatar de four x four
four x four a dit le 27-08-2009 à 22:15
L'histoire de cette voiture est unique au monde: le même modèle depuis 1936, une carrosserie intemporelle par sa pureté, un savant mélange de modernité et d'archaïsmes, exit l'électronique, les gadgets et l'asservissement de l'homme à la technique. Voici l'un des derniers vrais roadsters bruts de concept qui demande à être domptés en permanence pour en savourer la personnalité. Il faut en profiter, c'est une espèce en voie de disparition...
avatar de dlambo
dlambo a dit le 25-08-2009 à 22:06
Images d'archives noir et blanc magnifiques, sujet dynamique...Un grand bravo pour cette bouffée d'air frais aux parfums d'antan. L'auto semble taillée sur mesure pour le pilote... Ce doit être ça, la classe.(au fait, comment s'est passé le RDV chez le kiné ?)