< retour

Essai MINI Countryman Cooper S

Vincent Desmonts le 20/02/2017

La nouvelle Mini Countryman a grandi de 19 centimètres et se veut plus mature que jamais. Mais elle a gardé sa turbulente âme d'enfant.

Voir la vidéo en HD

Jeune d'esprit

J'entends d'ici les quolibets, du genre « ils auraient dû l'appeler Maxi ». Et c'est vrai qu'une Mini de 4,30 m de long (4 299 millimètres pour être précis!), c'est gros. La nouvelle Countryman est d'ailleurs le plus grand modèle de l'histoire de la marque britannique ! Par rapport à la précédente génération, lancée en 2010 et vendue à plus de 550 000 exemplaires dans le monde, celle-ci a grandi de 19 cm, suivant ainsi l'exemple de sa cousine la Mini Clubman. Du coup, le crossover Mini ne vise désormais plus le segment des petits SUV urbains, mais plutôt celui des SUV compacts. Dans sa ligne de mire : l'Audi Q2, bien sûr. Et si ce dernier mise sur un look plus sportif qu'aventurier, la Mini Countryman a au contraire accentué son allure de baroudeuse, avec des ailes plus musclées et des appendices esthétiques typés 4X4. Plus longue, la Mini Countryman est aussi plus large (+ 33 mm) mais légèrement moins haute (- 4 mm). Surtout, son empattement a été augmenté de 75 mm, au grand bénéfice de l'habitabilité : les places arrière sont désormais très accueillantes pour deux grands adultes. En outre, la banquette coulisse sur 13 cm. Le coffre a également gagné en volume (+ 100 dm³, soit 450 au total). Aux places avant, on appréciera la finition nettement améliorée, avec des matériaux d'une qualité enfin digne des tarifs exigés. Les fans de Mini retrouveront leurs marques, avec le gros « faux compteur » central (où loge désormais l'écran du GPS), la rangée de boutons devant le levier de vitesses, ou encore les nombreuses touches de chrome caractéristiques des Mini. Parmi les quelques nouveautés de cette génération, on note l'arrivée d'un affichage tête haute (sur lamelle transparente et non directement sur le pare-brise, 610 €), d'un écran tactile (avec le GPS haut de gamme à 1 850 €) ou encore d'une caméra de recul.

Voir plus de photos

Faussement polyvalente

Hormis la version John Cooper Works (231 ch) commercialisée depuis mars 2017, la plus puissante des Mini Countryman est cette Cooper S, dotée d'un 2.0 turbo de 192 ch et disponible en deux ou quatre roues motrices (+ 2 000 €), en transmission manuelle ou automatique à 8 rapports (+ 1 970 €). La nouvelle Mini Countryman a grandi de 19 centimètres et se veut plus mature que jamais. Mais elle a gardé sa turbulente âme d'enfant. En dépit d'un étagement de boîte long, elle revendique de bonnes performances, avec un 0 à 100 km/h effectué en 7,5 s pour sa version traction à boîte manuelle. Surtout, si la Countryman Cooper S a grandi, elle a su rester jeune dans sa tête, comme en témoigne la sonorité rauque de son moteur, ou le côté très dynamique de son châssis. De ce côté là, elle ne craint personne, avec sa direction ferme et incisive, son roulis très contenu et son freinage mordant. En comparaison, l'Audi Q2 paraît bien emprunté ! Mais la contrepartie, c'est un confort franchement spartiate. Même avec l'amortissement piloté optionnel, les trépidations sont omniprésentes. Si le conducteur fera contre mauvaise fortune bon cœur, les passagers se lasseront vite. D'autant que cette fermeté persiste à haute vitesse : sur autoroute, le moindre défaut du revêtement est fidèlement retransmis dans l'habitacle. Ajoutez-y des bruits de roulement marqués, et vous comprendrez que cette Mini Countryman n'est pas aussi polyvalente qu'elle en a l'air.

Le look a un prix...

Et c'est très regrettable, car elle n'est pas spécialement donnée. Certes, le tarif facial de 31 500 € n'apparaît pas démesuré. Mais il est en trompe-l'œil car, comme toujours chez Mini, la liste des options (pardon, le « programme de personnalisation » !) est interminable. Si bien que pour disposer d'une auto au look soigné dotée des équipements modernes de cette nouvelle génération de Countryman, il faut casser sa tirelire. Notre modèle d'essai s'affichait ainsi à près de 45 000 € avec les options ! Un gros chèque pour un engin certes sympathique, mignon et spacieux, mais au confort sommaire et à la polyvalence somme toute réduite.

À retenir

Comme toutes les Mini, la nouvelle Countryman a un sens de l'humour tout britannique. Vive et agile, elle affiche un caractère bien trempé qui saura séduire son conducteur. Mais si elle a progressé en habitabilité et en modularité, elle conserve un confort limité, notamment dans cette version Cooper S aux suspensions (très) fermes. De quoi entacher ses prétentions familiales...
points fortsAgilité du châssis, train avant incisif, sonorité du moteur, freinage mordant, habitabilité en hausse, coffre spacieux, finition nettement améliorée.
points faiblesSuspensions trop fermes, options nombreuses et chères, insonorisation perfectible.
14.4

20
Les chiffres
Prix 2017 : 31 500 €
Puissance : 192 ch
0 à 100km/h : 7.5s
Conso mixte : 6.3l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 18/20
Sécurité active et passive : 16/20
Confort et vie à bord : 13/20
Budget : 8/20

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

MINI Countryman John Cooper Works
MINI Countryman John Cooper Works

Le blason John Cooper Works est allié aux 4 roues motrices pour la première...

MINI Cooper S Countryman
MINI Cooper S Countryman

La Mini n'en finit pas de se "maximiser". Après une version break allongée...

MINI Cooper S Cabrio
MINI Cooper S Cabrio

Après 2 ans d'attente, la nouvelle Mini se décline enfin en version...

Tous les essais MINI
ALFA ROMEO Giulia Quadrifoglio Verde
ALFA ROMEO Giulia Quadrifoglio Verde

Avec cette Giulia, Alfa Romeo entend bien prendre sa revanche sur les marques...

VOLKSWAGEN Arteon 2.0 TFSI 280 R-Line Exclusive
VOLKSWAGEN Arteon 2.0 TFSI 280 R-Line Exclusive

Oubliée, la Passat CC, c'est un nouveau modèle nommé Arteon qui assure le...

MERCEDES E 400 Coupé Fascination
MERCEDES E 400 Coupé Fascination

Chez Mercedes, le coupé est une longue tradition. Mais dans ce domaine, la...

Tous les essais

Commentaires