< retour

Essai MASERATI GranCabrio Sport

Jean-François Destin le 02/01/2012

En empruntant au Coupé MC Stradale son V8 porté à 450 chevaux, la Maserati GranCabrio Sport augmente ses performances tout en gardant son agrément de GT confortable.

Voir la vidéo en HD

Présentation

A chaque gamme sa variante plus affûtée. Après la GranTurismo S en 2008 et la Quattroporte GT S en 2009, la Maserati GranCabrio est proposée depuis peu en version "Sport" animée du V8 4.7l de 450 chevaux. Les 10 chevaux supplémentaires (par rapport à la puissance du GranCabrio standard) ne sont pas déterminants au niveau des performances : 285 km/h contre 283 en pointe et 5,2 secondes contre 5,3 au 0 à 100 km/h. En revanche, les ingénieurs châssis ont accentué son caractère sportif en retravaillant la suspension pilotée Skyhook, le freinage (avec des disques rainurés et percés et des étriers 6 pistons à l'avant) et le son à l'échappement par la présence d'une valve. Magnifiquement dessinée par les studios de Pinifarina, la GranCabrio hérite dans cette version de quelques éléments de personnalisation. Citons entre autres la calandre noire, les flaps aérodynamiques aux angles de la jupe avant, les jantes spécifiques de 20 pouces et les échappements ovales.

L'habitacle bénéficie des nouveaux sièges M-design recouverts d'un cuir clair spécifique au modèle et de palettes plus longues en carbone, un matériau largement utilisé en option. La décoration bicolore est également en supplément tout comme le filet anti-remous. Très GT dans son comportement, la GranCabrio fait presque oublier son poids frisant les 2 tonnes par des ajustements de la suspension pilotée et du freinage. Quant au V8, il distille sa puissance et son couple au travers d'une boite auto très réactive en mode sport. La Maserati GranCabrio est vendue 140.848 €, notre modèle d'essai bardé d'options atteignant 165.000 €.

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Dès son lancement en 2007, la GranTurismo a fait l'unanimité, la GranCabrio sublimant un design spectaculaire sans être provocant. Avec cette version Sport, on retrouve ce savant mélange de sportivité et de luxe mais s'y ajoutent quelques éléments distinctifs. On liste la calandre noire, un Trident à barrettes rouges, des phares habillés de noir et une jupe avant agrémentée de déflecteurs plus décoratifs qu'utiles. Un œil avisé remarquera aussi les jantes alliage spécifiques de 20 pouces, et à l'arrière les deux sorties d'échappement ovales. Accueillant réellement 4 personnes (à conditions que les occupants avant fassent quelques concessions de réglages de sièges), la GranCabrio Sport propose un habitacle raffiné avec ici des sièges redessinés assurant un meilleur confort et un bon maintien latéral. En option, Le tableau de bord à droit à un insert de carbone tout comme le support de la commande de boite, les contre-portes et le dessus du pommeau de vitesses frappé du Trident. Le volant reçoit un habillage de cuir lisse et de cuir perforé pour une bonne prise en mains.

Entre les cadrans (maxi 320 km/h pour le compteur et 7500 tours pour le compte-tours) a été placée une petite lucarne multifonction rappelant entre autres la vitesse en digital et le rapport de boite engagé. Tradition oblige, une montre chromée ovale trône au-dessus de l'écran de navigation. Enfin quatre boutons (Sport, Ice, Park Off et MSP) permettent d'adapter la voiture aux conditions de roulage ou de renforcer sa sportivité. Au passif, on regrette la finition parfois un peu légère de certains composants, des commandes code/phares et essuie-glace malcommodes et des rangements trop petits et peu nombreux. Pas très rapide dans son fonctionnement, la capote bien doublée assure une bonne protection contre les intempéries et les bruits extérieurs.

Châssis et moteur

Dérivée du coupé GranTurismo lui-même architecturé sur la plate-forme de la berline Quattroporte, la GranCabrio joue sur son long empattement, ses voies larges, ses pneus généreux et sa répartition des masses pour offrir un comportement routier sain et prévisible. Dans cette version plus affûtée, il fallait aller au-delà et les ingénieurs ont reparamétré l'amortissement piloté et son système Skyhook. Et ce, sans vraiment dégrader le confort de suspension même en mode sport qui agit aussi sur l'étagement de la boite, la réactivité de l'accélérateur et le système de stabilité MPS. Le freinage a été renforcé par l'adoption de disques rainurés et percés de grand diamètre.

Repris de la version MC Stradale, le V8 4.7l délivre 450 chevaux et 510 Nm de couple. Ce petit supplément de puissance a été obtenu entre autres par une réduction de frottement des pièces en mouvement et une meilleure circulation des fluides notamment au niveau du carter d'huile. Pour les spécialistes, Maserati précise l'utilisation d'un revêtement diamant sur les poussoirs de soupapes et les bossages de cames. Comme on l'a dit en préambule, le système d'échappement inclut une valve qui s'ouvre en mode "sport" pour libérer un son encore plus attractif.

Au volant

Les anglais l'affirment. Rien de tel que l'hiver pour bien apprécier un cabriolet. De fait dès les premiers kilomètres d'un itinéraire d'essai qui nous menait en cette fin décembre sur la cote normande, nous avons roulé décapotés. Chauffage à fond, vitres relevées et même sans pare-vent (proposé en option à 957 € !), l'aventure se tente. Ensuite sur l'autoroute, pas de question, la capote s'impose. L'occasion de constater qu'elle n'est pas très rapide à se déplier. En revanche, elle se montre très étanche au froid (et donc à l'eau) mais aussi aux bruits. Nous en profitons pour tester les vocalises du V8 en jouant de la boite automatique et du mode sport. La différence est flagrante surtout lors des renvois de régime automatique.

Fidèle à l'esprit GT (et surtout en cabriolet), la GranCabrio offre ses performances et son agrément de conduite sportive en ménageant ses occupants. Pour les besoins de la vidéo, nous avons arpenté des routes de campagne sinueuses et pris la mesure d'un châssis neutre et rassurant. Bien campée sur ses grandes roues de 20 pouces, la GranCabrio se pilote très facilement. En augmentant la cadence, l'affaire se corse un peu car il faut composer avec le gabarit et le poids (4.88 m et près des 2 tonnes). Fort heureusement, la répartition des masses (48/52 capote ouverte et 49/51 capote fermée) joue en sa faveur. Précise et un poil ferme, la direction assure une bonne perception du placement du train avant. Sur l'asphalte rendu très glissant par la pluie et les feuilles mortes, la Maserati a également montré la qualité de sa motricité même lors de changements de cap ou de sorties de virages à pleine charge. Seule petite faiblesse : le manque de mordant de la pédale de frein obligeant à garder un mollet ferme. Souple à souhait, le V8 a tout pour plaire sauf lorsqu'on passe à la pompe.

À retenir

Plus encore que la GranTurismo, la GranCabrio exerce sur les amateurs de GT de haut niveau une fascination irrésistible due à sa magnifique carrosserie et à un V8 aussi agréable à utiliser qu'à entendre. S'ajoute le fait d'offrir 4 places, une proposition peu courante à ce niveau. Les puristes peuvent regretter que cette version "Sport" n'offre pas des performances nettement supérieures ou en tous cas identiques au coupé MC Stradale. La faute au poids plombé par les renforts qu'exige un cabriolet. Côté marketing, la GranCabrio en version Sport a sa raison d'être par une différenciation d'offre dont est sensible la clientèle. Au final, quand on jette un œil dans le rétroviseur, on s'aperçoit que Maserati a su, dans l'ombre de Ferrari, se forger une image "classe" de luxe élégant par des déclinaisons de gamme inspirées. Une voie à suivre.
points fortsDesign époustouflant, agrément moteur, harmonie moteur/boite, comportement routier, freinage suffisant en usage courant, confort de suspension, 4 places, décoration intérieure de bon goût.
points faiblesPoids élevé, consommation, pédale de frein manquant de mordant, peu de rangements, coffre minuscule, quelques détails de finition.
14.8

20
Les chiffres
Prix 2011 : 165 000 €
Puissance : 450 ch
0 à 100km/h : 5.2s
Conso mixte : 15.4l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 15/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 12/20
Budget : 11/20

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

MASERATI Levante S
MASERATI Levante S

Le tabou est brisé depuis longtemps et, un à un, les constructeurs premium...

MASERATI Ghibli diesel
MASERATI Ghibli diesel

Maserati ressuscite l'appellation Ghibli pour une berline routière destinée à...

MASERATI Quattroporte GTS
MASERATI Quattroporte GTS

La Maserati Quattroporte continue de défendre l'étendard italien face à une...

Tous les essais MASERATI
BMW X3 xDrive30d
BMW X3 xDrive30d

Avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus depuis 2003, le X3 est devenu...

KIA Stinger GT 370 ch
KIA Stinger GT 370 ch

Après presque six années de gestation, la Stinger, version de série du...

AUDI RS3 Berline
AUDI RS3 Berline

La course à la puissance bat son plein chez les super-GTI : les 300 ch sont...

Tous les essais

Commentaires

avatar de collins
collins a dit le 13-02-2012 à 17:50
vraiment ce bien avec ça le monde changera malgré nos routes en RDC, ça évolue très bien j'espère qu'en 2018 j'achèterais cette marque d'automobile pour une meilleure vie.grand merci avec vos travaux.