< retour

Essai LEXUS RC F

Vincent Desmonts le 21/09/2015

BMW M4 ou Mercedes-AMG C 63, les GT d'aujourd'hui plébiscitent la suralimentation. Hors du turbo, point de salut ? Le Japonais Lexus prouve le contraire avec un coupé RC F doté d'un V8 5.0 atmosphérique. Un cocktail savoureux !

Voir la vidéo en HD

Troisième voie

Même dans le haut de gamme, le « downsizing » est devenu une obsession des constructeurs afin de réduire les émissions polluantes. C'est ainsi que les BMW M3/M4 ont troqué leur V8 contre un 6 cylindres biturbo, tandis que la Mercedes Classe C AMG a réduit la voilure de son huit cylindres, qui passe de 6,2 litres à 4 litres en adoptant lui aussi deux turbos. Quant à l'Audi RS5, elle a tout simplement disparu du catalogue. Bref, les fans de moteurs atmosphériques chantant juste et répondant au doigt et à l'œil à la moindre sollicitation de l'accélérateur commençaient à se faire une raison... Mais Lexus se refuse encore à abandonner le V8 5.0 lancé en 2008 sur l'IS F. Il fait donc son retour sous le capot du coupé RC F, mais dans une version boostée. La puissance passe de 423 à 477 ch, tandis que le couple augmente de 25 Nm, à 530 Nm. L'ensemble de l'équipage mobile a été revu, notamment pour plus de légèreté (soupapes en titane), tandis qu'un système de bi-injection a été ajouté. Plus étonnant : ce V8 « 2UR-GSE » fonctionne selon le cycle Atkinson à faible charge afin d'améliorer le rendement. Régime maxi ? 7 300 tr/min !

Voir plus de photos

Plus baryton que ténor

Pour autant, ce moteur n'a pas un timbre de ténor : il est plutôt du genre baryton, avec un son grave qui résonne et fait tourner les têtes. Élastique à bas régime (la boîte auto à huit rapports passe la quatrième dès 30 km/h!), le V8 Lexus n'en possède pas moins un appétit certain pour les hauts régimes, avec un son qui se libère à partir de 4 000 tr/min… mais surtout dans l'habitacle, grâce notamment à un amplificateur de bruit, qui n'est actif que dans le mode Sport S+. Car, oui, le Lexus RC F possède des modes de conduite. Plein. Probablement trop. Tous les paramètres sont sélectionnables grâce à diverses commandes sur la console centrale. Une molette permet de choisir entre quatre programmes pour le moteur et la boîte (Eco, Normal, Sport S et Sport S+). Un bouton permet également d'activer un mode spécial neige. Un autre bouton commande l'ESP (quatre modes!), tandis qu'un troisième gère le différentiel actif facturé 4 500 € (encore trois modes supplémentaires). Visiblement, chez Lexus, on aime bien faire compliqué !

Deux visages

Du coup, grâce à ce système, le Lexus RC F fait preuve d'une vraie polyvalence. Il dévoile ainsi un confort surprenant sur longs parcours, grâce à son insonorisation remarquable (bruits de roulements quasiment inexistants), à ses sièges ergonomiques, à sa boîte d'une douceur extrême et à ses suspensions certes fermes, mais jamais cassantes. Pour chipoter, on aimerait quand même disposer d'un amortissement piloté, au moins en option, histoire d'être un peu moins chahuté lorsque la route devient franchement mauvaise. À l'inverse, basculez la molette en Sport S+, l'ESP en mode « Expert » et le différentiel actif en configuration « Slalom », et la Lexus devient nettement plus incisive ! Le V8 gronde, la boîte réagit au quart de tour avec un petit coup de pied aux fesses à chaque passage de rapport, tandis que le train arrière enroule à la commande. Quant à l'amortissement, il digère parfaitement les inégalités. Excitant !

À la traîne des références, mais...

Le Lexus RC F n'en devient pas pour autant la nouvelle référence de la catégorie. S'il rivalise au niveau puissance avec les BMW M4 Coupé et Mercedes-AMG C 63, son V8 atmo n'a pas le muscle à bas régime des moteurs suralimentés. En outre, le coupé Lexus est lourd : 1 765 kg à vide, soit 125 kg de plus que la Mercedes et… 228 de plus que la BMW ! Cela se ressent au niveau du 0 à 100 km/h, effectué en 4,5 s contre 4,1 pour ses rivales, mais surtout côté comportement routier, avec un train avant plus lourd à l'inscription. Mais il n'empêche que le RC F n'a pas à rougir, avec sa direction douce et précise, ainsi qu'avec son amortissement, plus réussi que celui d'une M4 Coupé. Et puis l'autre avantage du moteur atmosphérique, c'est aussi une arrivée plus progressive du couple, qui améliore la motricité et rend les réactions du châssis plus progressives aux limites d'adhérence. L'inconvénient, c'est qu'il apparaît virtuellement impossible de descendre sous les 10 l/100 km !

À retenir

Aux côtés des bestiales BMW M4 et Mercedes-AMG C 63, le Lexus RC F joue une partition différente. Plus typé GT, moins extrême dans son tempérament, il n'en reste pas moins très séduisant par son compromis original entre performance, polyvalence et confort. Avec un amortissement piloté et des places arrière plus spacieuses, ce serait parfait.
points fortsConfort et insonorisation, performances, vraie polyvalence, amortissement réussi, moteur tonique, boîte rapide et douce, direction précise, présentation originale, esprit high-tech.
points faiblesAppétit du V8, pas de suspension pilotée disponible, places arrière exiguës.
16.2

20
Les chiffres
Prix 2014 : 79 790 €
Puissance : 477 ch
0 à 100km/h : 4.5s
Conso mixte : 10.8l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 16/20
Sécurité active et passive : 19/20
Confort et vie à bord : 15/20
Budget : 12/20

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

LEXUS RC 200t F Sport Executive
LEXUS RC 200t F Sport Executive

Avec son gros V8 atmosphérique, le Lexus RC F est diablement attachant… mais...

LEXUS GS 450h Executive
LEXUS GS 450h Executive

Dans un segment des routières où l'excentricité n'est pas vraiment la règle,...

LEXUS RX 450h F Sport Executive
LEXUS RX 450h F Sport Executive

Alors que la mode est au rechargeable, Lexus renouvelle son RX en restant...

Tous les essais LEXUS
LAND ROVER Range Rover Velar D240
LAND ROVER Range Rover Velar D240

La gamme Range Rover n'en finit plus de grandir. Dernier rejeton de la...

BMW X3 xDrive30d
BMW X3 xDrive30d

Avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus depuis 2003, le X3 est devenu...

KIA Stinger GT 370 ch
KIA Stinger GT 370 ch

Après presque six années de gestation, la Stinger, version de série du...

Tous les essais

Commentaires