< retour

Essai LAND ROVER Range Rover Velar D240

Julien Marcos le 27/11/2017

La gamme Range Rover n'en finit plus de grandir. Dernier rejeton de la famille, le nouveau Velar est aussi beau que confortable. Nous l'avons essayé avec la motorisation diesel de 240 ch.

Entre l'Evoque et le Range Rover Sport

Le patronyme Velar ne vous parle peut-être pas, mais il est loin d'être inconnu des spécialistes de la marque Land Rover. Apparu en 1967, ce nom désigne le prototype de celui qui deviendra le 4x4 le plus huppé au monde. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts. De baroudeur pur et dur mais doté d'équipements de berline, le Range Rover s'est mué en SUV, avec un confort digne de celui d'une Rolls Royce, sans pour autant renier ses capacités hors des sentiers battus. Le Velar cru 2017, malgré ses 4,80 mètres de long pour 2,03 m de large, s'intercale entre l'Evoque et le Range Rover Sport. C'est en quelque sorte le « milieu de gamme » du constructeur. On a du mal à le croire tant le bestiau impressionne. Calandre statutaire très proche de celle d'un concept-car, épaules larges, ceinture de caisse haute, pavillon de coupé... Le Range Rover Velar fait son petit effet, même auprès des possesseurs de Mercedes Classe G ! La poupe n'est pas en reste. Très profilée, elle semble justement dérivée d'un bateau et rompt avec la coupe très verticale des Range Rover et Range Rover Sport. Le style fort du Velar se paie pourtant en utilisation urbaine, avec une visibilité arrière très réduite et un encombrement qui le rend peu à l'aise dans les parkings souterrains.

Voir plus de photos

Un diesel vigoureux

Son truc à lui, ce sont les grands espaces. Et sur ce point, le Range Rover Velar est fait pour tailler la route. Nous l'avons essayé avec la motorisation la plus adaptée au marché français, à savoir le nouveau diesel 4 cylindres 2,0 litres à double turbo Ingenium. Sonore à froid et à pleine charge, le quatre pattes convient pourtant bien au Range Rover Velar et à ses 1,9 tonne. Plein de ressources dès les plus bas régimes (il délivre 240 chevaux et 500 Nm à 1500 tr/min), il enroule avec sérénité, bien aidé en cela par une excellente ZF automatique à 8 rapports. L'autoroute est d'ailleurs son domaine de prédilection, avec une vigueur surprenante en reprises. Un chiffre marque les esprits : les 5 petites secondes nécessaires pour réaliser le 80 à 120 km/h, quand la version V6 diesel forte de 300 ch exige 4,9 s ! Ces bonnes dispositions ne se paient pas forcément à la pompe, puisque nous avons mesuré 8,0 litres aux 100 km sur près de 500 km d'essai.

L'autoroute pour terrain de jeu

Peu à l'aise en ville en raison de son gabarit, le Range Rover Velar est en revanche le compagnon de route idéal pour vos week-ends à Deauville ou pour vos vacances d'hiver à Megève. Diablement confortable sur longues distances, surtout quand il est équipé de la suspension pneumatique (une option à 1622 € sur notre version d'essai), il contient bien les mouvements de caisse et s'adapte volontiers aux conditions de circulation. Plusieurs modes sont ainsi disponibles via le Terrain Response selon que vous évoluiez sur autoroute, sur neige ou sur du sable. A condition bien évidemment de chausser les bonnes gommes. En revanche, le Range Rover Velar n'offre pas le dynamisme d'un Porsche Macan par exemple, et il n'est pas nécessaire selon nous d'opter pour des roues de 21 pouces (2050 € sur notre exemplaire) qui dégradent le confort sur mauvais revêtement.

Confort 5 étoiles, mais...

Si le Range Rover Velar impressionne à l'extérieur, il séduit à l'intérieur. Son habitacle offre une ambiance très soignée, sans aucune fausse note, avec des matériaux de très belle qualité. Pour se distinguer, le Velar reçoit deux écrans tactiles qui pilotent aussi bien la navigation, que les commandes de climatisation, de radio, mais aussi les réglages de suspension ou tout simplement les sièges. Cela intéressera forcément les férus de technologie, mais force est de constater que la prise en main assez complexe pourra en rebuter certains. Le confort du Velar se retrouve aussi dans ses sièges, particulièrement bien dessinés, moins dans son habitabilité, avec un espace aux jambes assez moyen à l'arrière et une cinquième place sacrifiée. Fort heureusement, le coffre est immense avec pas moins de 673 litres en configuration 5 places. Tout simplement le meilleur de sa catégorie.

À retenir

Le Range Rover Velar fait une entrée remarquée dans la catégorie des SUV de caractère. Plus cossu que ses concurrents directs, il est aussi le plus polyvalent en dehors des sentiers battus. Des qualités qui se paient au prix fort.
points fortsStyle à part, excellent confort de suspension, belles performances en D240, habitacle séduisant, sièges bien dessinés, coffre géant
points faiblesGabarit en ville, bruits aérodynamiques, moteur sonore à froid, habitabilité moyenne à l'arrière, tarif élevé
15.3

20
Les chiffres
Prix 2017 : 92 545 €
Puissance : 240 ch
0 à 100km/h : 7.3s
Conso mixte : 5.8l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 15/20
Sécurité active et passive : 16/20
Confort et vie à bord : 17/20
Budget : 13/20

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

Commentaires