< retour

Essai CHRYSLER 300C

Jean-Christophe Lefèvre le 19/05/2005

Pour mieux ancrer encore sa référence au passé glorieux du constructeur américain, la Chrysler 300C marque aussi le retour du célèbre moteur Hemi V8 après un demi-siècle d'absence.

Voir la vidéo en HD

Présentation

En succédant à la 300M, cette nouvelle Chrysler 300C se veut un retour aux sources de la marque en incarnant le mythe des « 300 Letter Series » qui s'imposèrent à Daytona Beach dans les années 1950. Le design de cette grande berline se veut donc assez massif et imposant avec une ligne de toit surbaissé très typique, une calandre type coupe-frites, des phares ronds que l'on retrouve à l'arrière, soulignés par des chromes un peu partout et des passages de roues très largement dégagés. Ainsi, dans ses 5 m de longueur, cette limousine racée donne bien l'impression d'une agressivité et d'une puissance prête à s'exprimer.

Pour mieux ancrer encore sa référence au passé glorieux du constructeur américain, la 300C marque aussi le retour du célèbre moteur Hemi V8 après un demi-siècle d'absence : 5.7 l et 340 ch qui entraîne les roues arrière, un retour là-aussi à la tradition après dix années de traction avant. Quelle est donc cette sorte de miracle ressurgit du passé ? Tout simplement une bonne étude marketing – valable pour les Etats-Unis surtout – et la nécessité pour Chrysler qui appartient au groupe Mercedes d'utiliser la banque d'organe de la maison-mère allemande. Et l'obligation pour cette 300C de la concevoir et de la fabriquer au Canada sur la précédente plate-forme de la Classe E : un moindre coût pour la recherche et le développement ainsi que pour l'industrialisation. Avec à la clé, le retour obligatoire à la propulsion. Le problème c'est que les trains roulants ne sont plus à la hauteur de ce que l'on attend en Europe sur nos routes piégeuses.

CHRYSLER 300C CHRYSLER 300C

Sur la route

Loin des highways californiennes, la 300C ne suit plus du tout ses concurrentes dans la campagne francilienne et ses suspensions n'arrivent pas à maîtriser roulis et tangage ainsi que le couple et la puissance imposante du V8. C'est dommage car ce moteur donne le ton pour sa vigueur et sa sonorité dans les graves, doublée d'un sifflement dès qu'on le sollicite fortement. Sans être un foudre de guerre, il autorise tout de même un 0 à 100 km/h en 6,4 s sa vitesse maxi est limitée par le constructeur à 250 km/h (cela vaut mieux d'ailleurs vu les remarques sur les liaisons au sol !). Ce gros moteur cause tout de même un gros souci : sa consommation est déraisonnable et ce n'est pas la coupure de la moitié des cylindres lorsque la demande de puissance est faible qui réduit suffisamment sa soif ni la transmission auto 5 rapports de Mercedes : 12,3 l/100 km en moyenne pied léger mais 18,3 l/100 km en ville et près de 15 l si l'on force le rythme. Mais pour 54 900€, vous en avez pour votre argent avec un équipement pléthorique comprenant le cuir bien sûr et une chaîne hifi Boston Acoustic. Dommage tout de même que l'habitacle soit aussi triste et sans fioriture : on voit bien que les ingénieurs de Mercedes sont passés par là ! Il faudra donc apprécier cette 300C pour l'image qu'elle dégage en la conduisant à l'américaine : tout en souplesse même si au démarrage elle est capable d'enfumer pas mal de monde.

CHRYSLER 300C CHRYSLER 300C

À retenir

Grande limousine assez exclusive, la Chrysler 300 C mérite qu'on s'y attarde à condition d'y retrouver sous le capot le gros V8 Hemi de 5.7 l et 340 ch. C'est à ce prix-là qu'on appréciera le retour de la marque à la propulsion et aux voitures mythiques des « 300 Letter Series ». Pour le reste, l'influence du propriétaire Mercedes se fait sentir dans la tristesse de l'habitacle et dans la plateforme qui n'est autre que l'ancienne Classe E recyclée...
points fortsLigne réussie, moteur V8 musclé et sonore, confort des suspensions, habitabilité, look unique, équipement complet, prix serré pour un V8.
points faiblesEncombrement en ville, consommation importante, habitacle triste, précision de conduite limitée, utilité en Europe ?
Les chiffres
Prix 2005 : 54 900 €
Puissance : 340 ch
0 à 100km/h : 6.4s
Conso mixte : 12.3l/100

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

CHRYSLER 300C Touring
CHRYSLER 300C Touring

Avec ses épaules carrées, sa calandre menaçante et son imposante stature, le...

CHRYSLER Sebring Cabriolet 2.0 CRD
CHRYSLER Sebring Cabriolet 2.0 CRD

Après la berline au printemps 2007, Chrysler lance maintenant la version...

CHRYSLER Sebring 2.0 CRD Limited
CHRYSLER Sebring 2.0 CRD Limited

La Chrysler Sebring offre une petite dose d'exotisme à un tarif incitant à...

Tous les essais CHRYSLER
BMW X3 xDrive30d
BMW X3 xDrive30d

Avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus depuis 2003, le X3 est devenu...

KIA Stinger GT 370 ch
KIA Stinger GT 370 ch

Après presque six années de gestation, la Stinger, version de série du...

AUDI RS3 Berline
AUDI RS3 Berline

La course à la puissance bat son plein chez les super-GTI : les 300 ch sont...

Tous les essais

Commentaires