< retour

Simca au musée

le 07/01/2005

Depuis deux mois, le musée Simca a ouvert ses portes à Poissy dans les Yvelines, non loin de l'usine où les Simca 1000, Aronde, P60, Rallye-2 et autres Ariane ont vu le jour.

Laissant à beaucoup un bon souvenir, la Société Industrielle de Mécanique et Carrosserie Automobile fut fondée dans les années 30 et disparu petit à petit à partir des années 70. Constructeur automobile de premier plan dans ses glorieuses années, Simca n'a pas survécu aux différents rachats engagés dès 1970 par Chrysler, actionnaire depuis 1963 qui prend le contrôle de la marque qui devient alors Chrysler France. C'est ensuite Peugeot-Citroën qui reprend Simca et l'associe à Matra sous le nom de Talbot.
Avant ces multiples péripéties, Simca eu d'heureuses années grâce à des voitures séductrices et sympathiques, dont 70 modèles sont regroupés dans cette « Collection de l'Aventure Automobile de Poissy ». Ce musée, qui se visite pour le moment sur rendez-vous, a été créé par des anciens salariés de l'entreprise.

Fondée par Henri-Théodore Pigozzi en 1938, Simca lance l'Aronde en 1951. Sans réelle concurrence française et à un prix attractif, l'Aronde est un des premiers succès de Simca. C'est ainsi qu'en 1954 la marque achète l'usine Ford de Poissy et la série des Vedette, berlines de conception américaine qui, une fois bagdées Simca, donneront une bonne image à la marque. Pour preuve, Charles de Gaulle circulait à bord d'une décapotable Présidence lors de ses déplacements en province.
Suivront ensuite le renouvellement de l'Aronde, la création de l'Etoile, de la P60, de l'Ariane. « L'Ariane du record », prélevée au hasard sur la chaîne de production pour parcourir 200 000 km en 2 000 heures, figure au le musée de Poissy.
Puis vient la célèbre et attendrissante Simca 1000, qui fut produite à 1,5 million d'exemplaires. La Rallye-2 du début des années 70 connaît un réel succès auprès des jeunes grâce à un look aguicheur et un moteur 4 cylindres 82 ch qui, à l'époque, faisait des étincelles sur les routes ! La visite du musée continue avec les nombreux modèles de la marque dont ceux issus des rachats, comme la Simca-Chrysler 160 de 1970 et la Matra-Simca Rancho de 1978, précurseur des véhicules de loisirs que l'on voit aujourd'hui fleurir sur nos routes.

actu précédente 7e vente Bonhams

Actu précédente
7e vente Bonhams

actu suivante La surprise de Jaguar

Actu suivante
La surprise de Jaguar

Autres articles pouvant vous intéresser

Akrapovic et la Mercedes-AMG GT

Akrapovic propose depuis peu aux propriétaires de modèles Mercedes-AMG GT et...

La Porsche 911 GT2 RS sur le Ring

La nouvelle Porsche 911 GT2 RS dévoilée dans le cadre du Festival de Goodwood...

Nouvelle prime à la casse en 2018

Le ministère de la Transition écologique a annoncé un réaménagement de la...

Toutes les actualités

Commentaires

avatar de mich29
mich29 a dit le 01-05-2012 à 11:44
moi aussi je suis passionné de cette marque qui a disparu. Ma première était une 1510 gls qui m'avait donné entière satisfaction. Aujourd'hui je viens faire l'acquisition d'une 1100 spécial que je rénove, si la marque existait toujours c'est une simca que j'aurai aujourd'hui.J'aurai voulu avoir plus infos (photos,etc...) sur ce musée pour venir le visiter.
avatar de williamp6311
williamp6311 a dit le 13-11-2011 à 21:57
Moi également.... Je suis fou de ces voitures, que de souvenirs émus !
avatar de romeocat
romeocat a dit le 19-06-2011 à 14:24
je vais prendre contact au plus vite pour aller revoir ces splendides voitures de ma jeunesse!!