< retour
  • ENVIRONNEMENT : RENAULT A-T-IL FRAUDÉ AUX TESTS ANTI-POLLUTION ?

Environnement : Renault a-t-il fraudé aux tests anti-pollution ?

Vincent Desmonts le 16/03/2017

« Renault : des voitures option pollution incluse » : l'article de Libération publié mardi soir, volontairement provocateur, a relancé la polémique sur un éventuel « Renaultgate ». Le quotidien s'est en effet procuré une copie du rapport que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait transmis au Parquet de Paris, et qui a valu à Renault l'ouverture d'une information judiciaire pour « tromperie sur les qualités substantielles et les contrôles effectués ».

Dans ce rapport, les experts de la DGCCRF n'y vont pas par quatre chemins : « Renault SAS a trompé les consommateurs sur les contrôles effectués et notamment le contrôle réglementaire de l'homologation sur les émissions de polluants. » La Répression des fraudes accuse le constructeur d'avoir « utilisé une stratégie ayant pour objectif de fausser les résultats des tests antipollution ».

Le rapport relève ainsi des écarts importants entre les niveaux d'émissions mesurés en laboratoire (selon les tests d'homologation en vigueur) et ceux mesurés en conditions réelles. Ainsi, le Captur dépasse-t-il la norme de... 377 %! Pour la DGCCRF, cela ne fait pas un pli : « Ces résultats permettent de soupçonner l'installation d'un dispositif frauduleux qui modifie spécifiquement le fonctionnement du moteur, pour en réduire les émissions de NOx dans des conditions spécifiques du test d'homologation, afin que les émissions respectent les limites réglementaires. » En clair, un logiciel truqueur façon Volkswagen.

De son côté, Renault se défend d'avoir triché. Le constructeur, qui n'a pas eu accès au rapport, indique dans un communiqué « ne [pouvoir] en conséquence confirmer la véracité, l'exhaustivité et la fiabilité des informations contenues dans cet article. » La firme au Losange maintient par ailleurs « qu'aucun de ses services n'a enfreint les règles, européennes ou nationales, relatives à l'homologation des véhicules » et que « les véhicules Renault ne sont pas équipés de logiciels de fraude aux dispositifs de dépollution. »

Alors, tricherie ou optimisation ? Les normes d'homologation actuelles sont très sommaires, effectuées à l'aide de cycles peu réalistes (vitesses basses, accélérations très lentes, durée courte) et avec un protocole laissant beaucoup de marge au constructeurs (optimisation des lubrifiants, des pneumatiques, déconnexion des équipements électriques énergivores...). Par ailleurs, une faille réglementaire permet de brider les dispositifs antipollution de façon à éviter des dommages irréversibles sur la mécanique. Une clause de sauvegarde qui arrange bien les constructeurs...

Reste que les normes d'homologation vont bientôt se durcir. À partir du 1er septembre 2017, les nouveaux modèles seront testés suivant le protocole WLTP, avec un cycle plus représentatif de la conduite de tous les jours, et doublé d'une validation en conditions réelles (RDE). Dès lors, il sera plus compliqué de tricher...
actu précédente Lucid Air : accessible dès 52 500 dollars

Actu précédente
Lucid Air : accessible dès 52 500 dollars

actu suivante BMW et Magny-Cours partenaires

Actu suivante
BMW et Magny-Cours partenaires

Autres articles pouvant vous intéresser

LEGO et Renault F1 Team partenaires
LEGO et Renault F1 Team partenaires

Dans le cadre des célébrations des 40 ans de présence de Renault en Formule...

FE : Nissan va remplacer Renault
FE : Nissan va remplacer Renault

Grand animateur du Championnat FIA Formula E depuis le lancement de sa...

A 79 ans, elle pilote la F1 R.S.17
A 79 ans, elle pilote la F1 R.S.17

Le 10 mai dernier, Rosemary Smith, 79 ans, est devenue la personne la plus...

Toutes les actualités RENAULT
A 79 ans, elle pilote la F1 R.S.17
Audi R8 LMS GT4 : 1ères livraisons

Audi Sport customer racing a accueillit dans son quartier général de Neuberg,...

A 79 ans, elle pilote la F1 R.S.17
Tokyo Gazoo GR Super Sport Concept

Toyota Gazoo Racing, la branche sportive du constructeur japonais, va...

A 79 ans, elle pilote la F1 R.S.17
Audi A7 Sportback dès 74 000 euros

Audi France a ouvert le carnet de commandes de la nouvelle A7 Sportback,...

Toutes les actualités

Commentaires